100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Le local de la Cimade encerclé depuis un mois

À lire également

Santé mentale à Mayotte : les précisions du directeur par intérim du CHM

Après la lecture de notre article en date du 1er décembre intitulé « 15.000 personnes suivies pour des pathologies psychiatriques dans la nature ?...

Non à l’exclusion de nos journalistes

Ce 17 décembre 2021, un membre de notre rédaction a été exclu sans ménagement du pôle presse chargé de suivre la campagne de Marine...

De nouvelles directives pour le financement des structures qui œuvrent dans le social et le médicosocial

Ce lundi 22 novembre s’est tenue au conseil départemental la première rencontre entre le vice-président en charge des solidarités, de l'action sociale et de...

Sébastien Lecornu reporte sa venue à Mayotte

Sur son compte Twitter, le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, a annoncé ce lundi sa décision de reporter son déplacement à Mayotte et à...

Dans sa lutte pour un habitat digne pour tous, la Cimade a soutenu et défendu les habitants du quartier de la Pompa, dans le village de Combani, qui étaient menacés d’expulsion et de destruction de leur habitat précaire, sans pour autant être relogés alors même qu’il s’agit d’une obligation légale.Ce soutien à des populations précaires empêchées dans leurs droits fait partie de l’activité de l’association.

Pourtant, le 13 décembre dernier, à la sortie du tribunal administratif et jusqu’au siège de l’association, les équipes salariées et bénévoles ont directement été menacées par des membres d’un collectif hostile aux personnes étrangères. À ce jour, le local de la structure est encerclé et les parties privatives sont occupées par ce collectif. Depuis un mois, ses membres intimident et menacent les équipes d’une association présente de droit dans ce département français depuis 2008. « Nos élus de l’océan Indien rappellent la légitimité de l’antenne de Mayotte, tout comme celles de Marseille, Cayenne, Paris, Toulouse, Pointe-à-Pitre, Nantes, Lyon, Strasbourg, ou encore La Réunion, entre autres. Inlassablement, la Cimade œuvre pour la défense des droits : santé, éducation, logement, séjour, etc. Cette défense de la dignité humaine est un pilier du vivre-ensemble auquel l’association est attachée. L’association est indépendante et ouverte au dialogue, à l’échange, dans le respect de l’État de droit. Àce titre, elle poursuit ses actions à Mayotte et ouvre la porte à la discussion, en excluant la violence des paroles et des gestes. L’action de ce collectif hostile aux personnes étrangères est contraire à la liberté associative, à la liberté d’expression et la pluralité d’opinion ainsi qu’à l’exercice des droits, qui sont les piliers d’un État démocratique et républicain, y compris à Mayotte. »

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°999

Le journal des jeunes

À la Une

La route de Tsingoni-M’Tsangamouji toujours bloquée jusqu’au 23 mai

Le tassement relevé sur le tronçon séparant Tsingoni et M’Tsangamouji invite à l’optimisme, après un blocage en vigueur depuis le 29 avril. Toutefois, il...

Des parents relais pour mettre du jaune dans la rue et aux abords du collège de Kwalé

Sujet à des affrontements réguliers entre des jeunes de Tsoundzou, Passamaïnty et Doujani, le collège de Kwalé reçoit à partir de ce lundi le...

De la fraude fiscale aggravée et son blanchiment reprochés à Ida Nel

Ida Nel et sa société Mayotte Channel Gateway (MCG) ont obtenu la délégation du port de Longoni en 2013, et ce, jusqu’en 2028. Mais...

La vanille, une passion qui se transmet

En plein cœur de la communauté de communes du Centre-Ouest, l’association Saveurs et Senteurs de Mayotte a emmené vendredi 13 mai 2022 les curieux...

L’opérateur Orange s’investit sur le territoire mahorais

Souhaitant poursuivre son développement à Mayotte, Orange a fait des efforts de couverture, noué des partenariats et a même créé une marque spécifique au...
/* CODE DE SUIVI LINKEDIN----------------------------------------*/