L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

9000 mercis !

La communauté de communes de Petite-Terre lauréate de l’appel à projets AVELO 2

À lire également

Emmanuel Macron « inquiet » pour Mayotte

L’Élysée a livré quelques échos de la conversation du président de la République française, Emmanuel Macron, et son homologue comorien, Azali Assoumani, ce samedi...

Santé mentale à Mayotte : les précisions du directeur par intérim du CHM

Après la lecture de notre article en date du 1er décembre intitulé « 15.000 personnes suivies pour des pathologies psychiatriques dans la nature ?...

Élections législatives : Mayotte la 1ère lance aussi sa campagne

Pour cet évènement politique majeur, la rédaction de Mayotte la 1ère propose une offre éditoriale transversale sur les trois supports. Portraits des candidats, enjeux...

Une consultation sur la circulation alternée à Mamoudzou

Depuis plusieurs années, le réseau routier de notre ville est de plus en plus congestionné, voire totalement saturé en particulier lors des heures pleines....

La communauté de communes de Petite-Terre, présidée par Saïd Omar Oili, fait partie des lauréats du second programme national AVELO 2, porté par l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME).

Les 192 lauréats de cet appel à projets sont issus de toutes les régions métropolitaines, mais également de Guadeloupe, de Mayotte et de La Réunion. Ils seront accompagnés techniquement par l’ADEME et le centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (CEREMA), et bénéficieront d’un soutien financier du dispositif CEE (certificat d’économie d’énergie) et de l’ADEME.

Le programme AVELO 2 s’inscrit dans l’ambition du gouvernement de faire passer la part modale du vélo de 3% à 9% d’ici 2024, et dans un objectif de cohérence territoriale dans la continuité de la Loi d’orientation des mobilités. Les principales mesures du programme s’articulent autour de quatre axes : les aménagements cyclables, la sûreté, l’incitation financière, la culture vélo.

Une très bonne nouvelle pour l’intercommunalité, autorité organisatrice de second rang, qui souhaite devenir un « Territoire Vélo » en offrant des aménagements sécurisés, des équipements techniques, mais aussi un panel de services spécifiques au vélo, en proposant des circuits vélo qui soient accessibles à divers types de publics et de niveaux variés pour partir à la découverte du territoire, et en organisant des événements et animations vélo tout en mettant en valeur son patrimoine (historique, architectural, culturel et naturel…).

En sus de son projet vélo, la communauté de communes de Petite-Terre, en partenariat avec le conseil départemental de Mayotte, travaille à la création d’une chaîne complète qui assure la complémentarité des offres de transport public sur le territoire communautaire. Avec un objectif ambitieux : le bon de transport, au bon endroit, au bon moment, à un prix acceptable par les voyageurs et à un coût soutenable par la collectivité.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1077

Le journal des jeunes

À la Une

Barrages : « Tout ce travail risque de se retourner contre nous »

Ce jeudi, plusieurs représentants des Forces vives, dont Safina Soula, ont tenu une conférence de presse à Mamoudzou pour demander à leurs confrères de...

Barrages : Des élus restés sur leur faim de leur déplacement à Paris

Le déplacement en début de semaine d’une poignée d’élus mahorais n’a pas permis d’en savoir davantage sur les engagements pris récemment par le gouvernement...

Un couvre-feu à Tsingoni après les incendies criminels

Les derniers affrontements entre des bandes de Miréréni et de Combani ont entraîné de lourds dégâts matériels dans le quartier Mogoni. La municipalité de...

Crise de l’eau : Un nouveau décret pour les aides « dans les tuyaux »

L’aide exceptionnelle de l’État à destination des entreprises les plus affectées par la crise de l’eau est prolongée jusqu’au 29 février. Elle pourrait inclure...

« Elle n’a jamais accepté que son seul fils épouse une Mahoraise »

Le matin du 3 juin 2016, à Labattoir, une dame de 60 ans a porté trois coups de machette à la tête d’une septuagénaire....