L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

9000 mercis !

Fonds exceptionnel d’investissement Outre-mer : des dysfonctionnements persistants

À lire également

Emmanuel Macron « inquiet » pour Mayotte

L’Élysée a livré quelques échos de la conversation du président de la République française, Emmanuel Macron, et son homologue comorien, Azali Assoumani, ce samedi...

Santé mentale à Mayotte : les précisions du directeur par intérim du CHM

Après la lecture de notre article en date du 1er décembre intitulé « 15.000 personnes suivies pour des pathologies psychiatriques dans la nature ?...

Élections législatives : Mayotte la 1ère lance aussi sa campagne

Pour cet évènement politique majeur, la rédaction de Mayotte la 1ère propose une offre éditoriale transversale sur les trois supports. Portraits des candidats, enjeux...

Une consultation sur la circulation alternée à Mamoudzou

Depuis plusieurs années, le réseau routier de notre ville est de plus en plus congestionné, voire totalement saturé en particulier lors des heures pleines....

En octobre 2016, la commission des finances du Sénat avait publié un rapport sur le fonds exceptionnel d’investissement Outre-mer (FEI), qui formulait dix recommandations. Cinq ans après, Georges Patient et Teva Rohfritsch, rapporteurs spéciaux, ont souhaité réaliser leur suivi, mais également analyser l’évolution du FEI sur la période 2016-2022.

Si cinq des dix recommandations formulées par les sénateurs ont été mises en œuvre et une est devenue sans objet, force est de constater que des dysfonctionnements importants persistent.

Ainsi, le FEI présente une importante sous consommation qui s’explique en large partie par la pratique de redéploiements, quasi systématiques à compter de 2019, pour financer des opérations d’investissement ne relevant pas de son domaine ou des dépenses supplémentaires apparues en cours de gestion, faisant du fonds une variable d’ajustement lors des arbitrages ministériels. Ces redéploiements ont été rendus possibles par des sous programmations en début de gestion alors même que les élus font part régulièrement de projets éligibles et prioritaires non retenus pour un financement par le fonds.

Par ailleurs, les critères de sélection demeurent peu transparents et les décisions de rejet ne sont ni notifiées ni expliquées aux collectivités territoriales. Le calendrier de sélection, très contraint, ne leur laisse pas le temps nécessaire à une préparation optimale des dossiers qu’elles souhaitent déposer. Dans ce contexte, les rapporteurs spéciaux formulent 11 nouvelles recommandations.

Des améliorations sont donc possibles et souhaitables pour que le FEI, outil indispensable, soit à la hauteur des enjeux et des besoins d’investissement considérables des territoires d’Outre-mer. Les rapporteurs saluent cependant la tenue de l’engagement du gouvernement d’allouer 500 millions d’euros au fonds durant le précédent quinquennat. Ce niveau de crédits, historiquement élevé, a permis de financer de nombreux projets utiles aux territoires et aux citoyens ultramarins.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1076

Le journal des jeunes

À la Une

VIDEO. Les leaders des Forces vives demandent la levée des barrages

Safina Soula et d'autres représentants des Forces vives ont appelé le reste du mouvement à la levée des barrages ce jeudi matin, lors d’une...

Miréréni-Combani : le conflit intervillages s’enflamme

Le face-à-face entre bandes de délinquants basées à Miréréni et Combani s’était quelque peu tassé avec le mouvement social. Cela n’a pas duré. Les...

Barrages : « La sécurité a toujours été la première revendication de la base »

Ce mercredi, plusieurs barrages sont encore en cours sur l’île, malgré une volonté de levée de la part de la majorité des leaders des...

Barrages : Maintien ou non ? Le flou demeure chez les Forces vives

Représentants des Forces vives et principaux groupes de barragistes peinent à s’entendre et beaucoup de gens sur l’île s’interrogent sur la direction que prend...

Barrages : La double peine pour les mineurs victimes de violences

En raison des barrages sur l’île, les acteurs du social, malgré de nombreuses alertes de violences au sein de cellules familiales, se sont retrouvés...