test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Emmanuel Macron en pompier de service en Nouvelle-Calédonie

À lire également

Santé mentale à Mayotte : les précisions du directeur par intérim du CHM

Après la lecture de notre article en date du 1er décembre intitulé « 15.000 personnes suivies pour des pathologies psychiatriques dans la nature ?...

Emmanuel Macron « inquiet » pour Mayotte

L’Élysée a livré quelques échos de la conversation du président de la République française, Emmanuel Macron, et son homologue comorien, Azali Assoumani, ce samedi...

Élections législatives : Mayotte la 1ère lance aussi sa campagne

Pour cet évènement politique majeur, la rédaction de Mayotte la 1ère propose une offre éditoriale transversale sur les trois supports. Portraits des candidats, enjeux...

Enseignement supérieur : cérémonie de remise de diplômes

Ce samedi 25 juin s’est tenue la cérémonie de remise de diplômes universitaires (DU) et des Masters de métiers de l'enseignement, de l'éducation et...

Le président de la République, Emmanuel Macron, est à Nouméa pour tenter d’apaiser le mouvement de colère. Depuis une semaine, la Nouvelle-Calédonie est marquée par des barrages, des violences, des pillages et la mort de six personnes, dont deux gendarmes. La réforme électorale portée par Gérald Darmanin provoque la colère des mouvements indépendantistes kanaks qui y voient une nouvelle menace pour leur influence politique, après les trois référendums sur l’indépendance perdus en 2018, 2020 et 2021. Les élections des assemblées des trois provinces ont comme particularité d’avoir un collège électoral réduit depuis 1998 aux habitants sur place depuis plus de dix ans, soit 1/5e de la population de l’archipel. La modification apportée par le ministre de l’Intérieur et des Outremer provoquerait « le dégel » de la période des dix ans en l’ouvrant à ceux arrivés après 1998. Un point qui provoque la colère des indépendantistes encore très présents dans ce territoire du Pacifique. Sur place, depuis ce jeudi, Emmanuel Macron a appelé à la levée des barrages. « J’ai pris un engagement très clair : je me suis engagé à ce que cette réforme ne passe pas en force dans le contexte actuel et que nous nous donnions quelques semaines en vue d’un accord global », a-t-il fait savoir, au sortir de deux réunions avec les représentants loyalistes et indépendantistes. Il a promis un nouvel accord global qui sera « soumis au vote des Calédoniens », tout comme « une aide d’urgence » versée pour les dommages liés aux émeutes.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1093

Le journal des jeunes

À la Une

Un jeune homme de 22 ans tué à Bonovo ce samedi

Un jeune homme, âgé de 22 ans, a été retrouvé mort avec une large plaie à l’arrière du cou, dans la soirée de samedi,...

Elections législatives : douze candidats à l’assaut des deux circonscriptions mahoraises

La liste des candidats mahorais pour les élections législatives des 30 juin et 7 juillet est désormais connue. Quatre seulement se présentent dans la...

Théophane « Guito » Narayanin ne sera pas candidat aux élections législatives

Battu par Estelle Youssouffa en 2022, au second tour des élections législatives, Théophane « Guito » Narayanin a indiqué par un communiqué, ce vendredi,...

Le Rassemblement national sera défendu par Anchya Bamana

Anchya Bamana est investie officiellement candidate Rassemblement national pour les élections législatives du 30 juin et 7 juillet dans la deuxième circonscription de Mayotte....

Élection au Medef : L’assemblée générale de ce vendredi ajournée par la justice

Saisi par Nizar Assani Hanaffi via un référé, le tribunal judiciaire de Mamoudzou annule ce jeudi les décisions prises par le conseil d’administration du...