L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Votez !

Choléra : le risque d’une « défiance irrémédiable de l’opinion »

À lire également

Santé mentale à Mayotte : les précisions du directeur par intérim du CHM

Après la lecture de notre article en date du 1er décembre intitulé « 15.000 personnes suivies pour des pathologies psychiatriques dans la nature ?...

Emmanuel Macron « inquiet » pour Mayotte

L’Élysée a livré quelques échos de la conversation du président de la République française, Emmanuel Macron, et son homologue comorien, Azali Assoumani, ce samedi...

Élections législatives : Mayotte la 1ère lance aussi sa campagne

Pour cet évènement politique majeur, la rédaction de Mayotte la 1ère propose une offre éditoriale transversale sur les trois supports. Portraits des candidats, enjeux...

Enseignement supérieur : cérémonie de remise de diplômes

Ce samedi 25 juin s’est tenue la cérémonie de remise de diplômes universitaires (DU) et des Masters de métiers de l'enseignement, de l'éducation et...

Député de la deuxième circonscription de Mayotte, Mansour Kamardine réagit, ce jeudi, à la menace que représente l’évolution du choléra aux Comores. Égrenant les faits divers récents (affrontements entre bandes, incendies de véhicules à Combani, fermetures d’établissements scolaires), ajoute que « l’île est aujourd’hui menacée directement par la crise sanitaire du choléra qui sévit aux Comores et dont le risque d’importation est réel compte-tenu de l’arrivée quotidienne de kwassas transportant des clandestins ». Ces derniers jours justement, l’activité de la police aux frontières a été intense. « Jamais l’activité des kwassas n’a été aussi vive que depuis le passage du ministre. À cette activité de transports de clandestins, s’ajoute le risque sanitaire lié à l’épidémie du choléra auquel le département n’est pas préparé compte-tenu des 54% d’habitats insalubres que compte le territoire (30% sans eau courante, 40% en tôle, 54% sans sanitaire) », argue-t-il, malgré le dispositif présenté, mardi, par l’Agence régionale de Santé. Le député réclame d’ores et déjà « le rideau de fer » promis récemment par Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur et des Outremer. Car pour lui, « l’arrivée du choléra viendrait signer irrémédiablement la défiance de la société civile mahoraise qui est dans la rue dans un bras de fer avec le gouvernement. Ce n’est pas le départ de 300 migrants africains vers la métropole le week-end prochain qui changera la donne, compte tenu de la submersion migratoire ».

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte hebdo n°1084

Le journal des jeunes

À la Une

Un nouveau cas de choléra détecté à Koungou ce jeudi

La préfecture de Mayotte et l’Agence régionale de santé (ARS) confirment qu’une nouvelle personne atteinte du choléra a été identifiée, ce jeudi 11 avril....

TME : Catégorie entreprise innovante

Par les perspectives qu’elles offrent pour l’économie mahoraise et les nouvelles filières qu’elles développent, cinq structures ont retenu notre attention dans la catégorie entreprise...

Deux scénarios possibles pour le contournement routier de Combani

Le conseil départemental a décidé, ce mardi, de reprendre la main sur les prochaines étapes de la construction du contournement routier de Combani, le...

Des stades pleins pour les finales des tournois ramadan

Les finales des tournois de ramadan sponsorisés par Orange se sont tenues ce jeudi 11 avril, journée de fête de l’Aïd-el-fitr. Les dernières rencontres...

Comores : Trente-huit détenus s’évadent de la prison de Moroni

Un militaire qui figure parmi les détenus serait à l’origine de la débandade de ce jeudi matin, selon les déclarations du chef du parquet...