L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

9000 mercis !

Agir pour mieux connaître les pressions et la qualité des eaux à Mayotte

À lire également

Emmanuel Macron « inquiet » pour Mayotte

L’Élysée a livré quelques échos de la conversation du président de la République française, Emmanuel Macron, et son homologue comorien, Azali Assoumani, ce samedi...

Santé mentale à Mayotte : les précisions du directeur par intérim du CHM

Après la lecture de notre article en date du 1er décembre intitulé « 15.000 personnes suivies pour des pathologies psychiatriques dans la nature ?...

Élections législatives : Mayotte la 1ère lance aussi sa campagne

Pour cet évènement politique majeur, la rédaction de Mayotte la 1ère propose une offre éditoriale transversale sur les trois supports. Portraits des candidats, enjeux...

Une consultation sur la circulation alternée à Mamoudzou

Depuis plusieurs années, le réseau routier de notre ville est de plus en plus congestionné, voire totalement saturé en particulier lors des heures pleines....

Les connaissances sur les pressions anthropiques spécifiques à Mayotte sont encore très faibles et, en conséquence, les paramètres de surveillance de la qualité des masses d’eau ne sont pas forcément adaptés au territoire. Pour répondre à cette question, le Parc naturel marin de Mayotte et l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer) ont accompagné le Bureau de recherches géologiques et minières (Brgm) dans le développement d’une approche novatrice permettant notamment d’identifier les molécules présentes dans les eaux de surface et marines.

Pour cela, deux outils complémentaires et innovants ont été déployés : les échantillonneurs intégratifs passifs (EIP) et le screening non ciblé. Trois bassins-versants possédant les trois types de sources de contamination potentiellement présentes à Mayotte (domestique, agricole, industrielle) ont été sélectionnés et des campagnes d’exploration du continuum terre-mer ont été mises en œuvre à travers sept stations de mesures dans le but d’analyser les données.

L’étude a permis de détecter de nouvelles molécules ou des molécules non-mesurables par échantillonnage ponctuel classique. La dynamique dans les continuums confirme que la contamination est de plus en plus importante de l’amont vers l’estuaire et se dilue dans le lagon.  Pour finir, elle a également permis de montrer l’existence d’une relation entre les contaminants présents et les pressions continentales identifiées. Cette méthode concluante ouvre la voie pour poursuivre les investigations à Mayotte et pourra être appliquée sur d’autres territoires.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1076

Le journal des jeunes

À la Une

Barrages : à quelles aides ont droit les entreprises ?

Sur « potentiellement 5.000 salariés » à Mayotte, indique Christian Pichevin, directeur régional des finances publiques (DRFIP) sur l’île, 300 demandes d’activité partielle auraient été formulées...

VIDEO. Les leaders des Forces vives demandent la levée des barrages

Safina Soula et d'autres représentants des Forces vives ont appelé le reste du mouvement à la levée des barrages ce jeudi matin, lors d’une...

Miréréni-Combani : le conflit intervillages s’enflamme

Le face-à-face entre bandes de délinquants basées à Miréréni et Combani s’était quelque peu tassé avec le mouvement social. Cela n’a pas duré. Les...

Barrages : « La sécurité a toujours été la première revendication de la base »

Ce mercredi, plusieurs barrages sont encore en cours sur l’île, malgré une volonté de levée de la part de la majorité des leaders des...

Barrages : Maintien ou non ? Le flou demeure chez les Forces vives

Représentants des Forces vives et principaux groupes de barragistes peinent à s’entendre et beaucoup de gens sur l’île s’interrogent sur la direction que prend...