asd

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

La poterie made in Mayotte avec Saïd le potier

À lire également

Quand l’angle d’une rue se transforme en un atelier de tailleur de bois à Mayotte

Un des arts traditionnels de l’archipel consiste à tailler le bois. Portes, coffres, sièges... Tout peut être sculpté par les mains des menuisiers comoriens....

L.O.A Cosmétique : des produits bien-être made in Mayotte, pour “revenir aux sources”

Après des années de préparation, Lidie Ousseni-Ali a enfin pu se lancer dans son projet de transformation agricole spécialisée bien-être. De quoi rappeler les...

Douze années de travail pour convaincre de l’importance de la filière de brique de terre compressée

L'association ART.Terre vient d'éditer un livre intitulé « Construire en terre mahoraise ». Un ouvrage né de la nécessité de rendre compte du caractère...

Les pirogues : un art qui perdure malgré la modernisation

A Mayotte, si un grand nombre de pêcheurs ont aujourd'hui des bateaux à moteurs, la pirogue traditionnelle mahoraise, à un balancier, a été pendant...

Du 8 au 22 décembre, dans les locaux de l’agence d’attractivité et de développement de Mayotte, Houmadi Ben Saïd dit « Saïd le potier » expose et vend ses œuvres hautes en couleurs. Leur point commun ? La thématique de l’exposition made in Mayotte : la tortue marine.

Œuvres colorées, objets aux formes diverses, caribou au stand de Houmadi Ben Saïd ! Il y a 20 ans de cela, Saïd, un artiste autodidacte originaire des îles de l’océan Indien se lance dans la fabrication de poteries. Aujourd’hui il aimerait viser plus loin, dans l’optique d’ouvrir, un jour, sa propre boutique à Mayotte. A l’origine de ses œuvres est née une passion. Pour Saïd, la poterie n’est pas un simple travail manuel mais bien une vocation. “C’est en forgeant qu’on devient forgeron”, s’amuse le potier en souriant. Bien qu’il n’ait jamais fait d’études en lien avec l’artisanat, l’artiste a toujours été doué de ses mains et a pris pour habitude de réaliser des œuvres pour ses amis et son entourage.

La tortue pour révélation

Un beau jour, Saïd décide de se consacrer à une réalisation particulière qu’il nommera “Nyamba” qui signifie tortue. A la suite de cela, il commence également à s’adonner à d’autres formes d’art dans son petit atelier de Labattoir en Petite-Terre. Connu sous le nom de Saïd le potier, il s’inspire des merveilles de l’île aux parfums pour créer. Il affirme également que ce sont ses clients qui lui ont donné le courage de se lancer et lui ont permis de se faire connaître à Mayotte. “Je fais presque de tout en art. Je manipule le bois, les tableaux, la peinture mais ce que je préfère c’est la poterie. Un art qui m’a conduit à tester plusieurs objets manipulables, de quoi rendre mes clients satisfaits et curieux”, s’extasie Saïd, fier de ses œuvres.

L’exposition made in Mayotte, un tremplin

Le passionné ne compte bien ne pas en rester là et redonner à la poterie ses lettres de noblesse. En effet, à une époque, le travail de l’argile était très répandu sur l’île au lagon, comme dans les villages Boueni, Sohoa ou encore Mtsahara. Devenu un artisanat assez marginal, cette semaine à l’agence d’attractivité et de développement de Mayotte petits et grands pourront venir découvrir ou redécouvrir cet art ancestral. “C’est la première fois que je participe à une exposition comme celle-ci et j’espère pouvoir me faire connaître, faire aimer mon travail, et je suis ravi que l’exposition made in Mayotte m’ait laissé montrer à la population mahoraise et aux différents touristes mon travail”, se réjouit l’artisan. Alors fan de tortues, de poterie ou simplement de culture locale, rendez-vous à Mamoudzou jusqu’au 22 décembre pour contempler le travail de Saïd le potier.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Dans l’attente de leurs papiers, des jeunes apprennent à créer un jeu vidéo

L’association Web Cup a animé la semaine dernière une formation de création de jeu vidéo au sein du Centre régional information jeunesse de Mayotte...

A Mlezi Maoré : « On a pu amortir les perturbations »

L’année 2023 a été compliquée chez Mlezi Maoré. Faute de financements, l’association qui œuvre dans le social et la santé a dû procéder à...

« Un contrôle interne insuffisant » de l’association Mlezi Maoré

La Chambre régionale des comptes a rendu public vendredi 12 juillet son rapport d’observations sur l’association Mlezi Maoré. Il souligne notamment un « contrôle interne...

Salime M’déré « a tout perdu »

Suite à l’arrêté du préfet de Mayotte du 25 juin dernier, portant démission d’office Salime M’déré a perdu son poste de premier vice-président du...

Fin de la grève à La Poste après trois semaines de mobilisation

Depuis le 26 juin, des salariés de La Poste s’étaient mis en grève. Ils demandaient une prime contre la vie chère et les paiements...