100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Les 4.143 artisans de Mayotte appelés à élire leur prochain président

À lire également

Exposition Made in Mayotte 2020 : Asmane Houdjati, l’entrepreneure aux mille parfums

Du 7 au 19 décembre 2020, 13 producteurs et artisans proposent le fruit de leur travail lors d’une exposition au comité du tourisme de...

Exposition Made in Mayotte 2020 : Marlène Fraytag, du bois et des lettres

Du 7 au 19 décembre 2020, 13 producteurs et artisans proposent le fruit de leur travail lors d’une exposition au comité du tourisme de...

L.O.A Cosmétique : des produits bien-être made in Mayotte, pour “revenir aux sources”

Après des années de préparation, Lidie Ousseni-Ali a enfin pu se lancer dans son projet de transformation agricole spécialisée bien-être. De quoi rappeler les...

Exposition Made in Mayotte 2020 : Juliette B., céramiste en herbe

Du 7 au 19 décembre 2020, 13 producteurs et artisans proposent le fruit de leur travail lors d’une exposition au comité du tourisme de...

Le 14 octobre prochain, les 4.143 artisans enregistrés à la chambre des métiers et de l’artisanat de Mayotte devront élire leur potentiel futur président ainsi que leurs vices-présidents pour un mandat de cinq ans. Quatre listes se présentent pour le premier tour et les tractations vont bon train.

Il y a cinq ans, les jeux étaient faits avant-même l’élection de la nouvelle présidence de la chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) de Mayotte puisqu’une seule liste s’était présentée. Cette année, l’enjeu est tout autre car quatre listes ont été approuvées par la préfecture. Si chacune d’elle comporte 35 candidats, seulement 25 d’entre eux peuvent siéger à la CMA. Les 10 autres restant constituent la réserve en cas de désistement ou de radiation. Les 4.143 artisans électeurs enregistrés pourront mettre leur bulletin dans les urnes le 14 octobre dans l’un des cinq bureaux de vote de l’île. Ils trouveront leur carte électorale sur place. Et ceux qui ne peuvent pas s’y rendre pourront faire une procuration à un autre artisan, à condition qu’il soit inscrit dans la même commune d’inscription et recensé dans la même catégorie.

Les élections auront lieu de 8h30 à 16h dans l’une des communes de chaque intercommunalité : soit Bandrélé, Dzaoudzi-Labattoir, Koungou, Mamoudzou et Sada. Avec pas moins de 1.400 électeurs, auxquels s’ajoutent ceux de Dembeni, la ville chef-lieu risque de subir quelques encombrements du côté de l’Hôtel de ville où se déroulera le scrutin. De quoi donner des sueurs froides à moins de dix jours de la date fatidique : « il y a peut-être un problème parce que ce sera en semaine, alors on se demande bien où vont se garer les gens… », relève Jean-Denis Larroze, le secrétaire général de la CMA de Mayotte.

Des élections qui ne mobilisent pas

Un casse-tête chinois en théorie qui pourrait bien ne pas se ressentir dans la pratique tant les élections à la chambre des métiers et de l’artisanat de Mayotte ne défraient pas la chronique ! « Généralement, le taux de participation tourne entre 15 et 20% », indique Jean-Denis Larroze. Un taux qui reste assez bas, mais qui n’étonne pas… Le secrétaire général de la CMA accuse l’organisation ministérielle, qui oblige la tenue des élections un jour de travail. Or à Mayotte, les longues distances et le mode de déplacement sont bien souvent un problème.

Se pose alors la question du vote électronique, méthode utilisée dans la plupart des départements français. Mais selon Jean-Denis Larroze, cela ne ferait pas augmenter le taux de participation. « Ce n’est pas la meilleure option pour Mayotte puisqu’on manquerait d’équipement… Seulement 40% des artisans ont un ordinateur. Et puis, il y a aussi la problématique de compréhension du système. Je ne suis pas sûr que les mamas brochettis sachent comment faire », suppose-t-il.

Un titre convoité

À l’issue de ce premier tour, les principaux intéressés connaîtront le nom de la liste gagnante dès le lendemain. S’en suivra ensuite un mois de tractation et de coalition pour choisir le président, les vices-présidents, ainsi que l’intégralité du bureau de la chambre des métiers et de l’artisanat de l’île. Une assemblée générale constitutive est prévue le 12 novembre pour Mayotte. Il s’agit en réalité d’un deuxième tour en interne puisque seuls les 25 élus pourront choisir le président. Si la tête de liste est généralement le grand favori, quelques surprises de dernière minute pourraient chambouler les pronostics. « J’ai déjà vu le numéro deux de la liste se présenter à la présidence », se remémore le secrétaire général de la CMA. L’heureux élu devra ensuite s’envoler pour Paris et participer à l’élection du président de l’organisation nationale. Qui sait ? Peut-être que Mayotte se portera candidate.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1029

Le journal des jeunes

chab6

À la Une

Réforme des retraites : les grévistes mobilisés à Mamoudzou

Les rangs étaient un peu plus clairsemés que lors des précédents rassemblements. Environ 150 personnes se sont réunies ce mardi matin sur le parvis...

Concours d’informatique : des élèves de M’gombani au top niveau national

Participants au concours « Castor informatique », plusieurs élèves de sixième du collège Halidi Selemani de M’gombani, à Mamoudzou, ont obtenu d’excellents résultats, les plaçant parmi...

Hervé Madiec : « la règlementation a beaucoup changé ces dernières années »

Présent à Mayotte sous les dénominations Star Mayotte et Star « Urahafu », le groupe Suez y est le principal acteur du recyclage et de la...

Idris déploie ses ailes à la Marine nationale

Âgé de 27 ans, Idris se passionne pour l’aviation depuis l’adolescence. Et il a tout fait pour vivre de sa passion alors que rien...

Catégorie entraîneur de l’année

Magdalena Alliaud – 29 ans – Rugby Despérados Rugby Club M’tsapéré / Comité Territorial de Rugby de Mayotte Magdalena Alliaud est de ces rares entraîneuses féminines...