test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Les travaux de La Vigie démarreront dans trois mois

À lire également

“Oui à la piste longue à Mayotte, mais pas au détriment de l’environnement”

Le temps presse et le débat est loin d’être clos. L'allongement de la piste de l'aéro-port ne fait pas l’unanimité tant sur le fond...

Mayotte accueille son conseil d’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement

Mercredi s'est tenue l'assemblée générale constitutive du conseil d'architecture, de l'urbanisme et de l'environnement de Mayotte. Celui-ci a pour objectif d'accompagner gratuitement les particuliers...

À l’hôtel La Résidence à Kawéni, l’enfer quotidien des pieds dans l’eau et la boue

Gérante de l'hôtel La Résidence à Kawéni depuis 18 ans, Sophie Bond s'en prend à l'immobilisme ambiant et aux manquements des autorités. En raison...

Sur la route de Mouboukini à Combani, « soit on mouille les chaussures, soit on ne traverse pas »

La réfection d'une voirie peut parfois créer de larges polémiques dans une commune. C'est le cas pour la route de Mouboukini à Combani où...

Le projet Anru (pour Agence nationale pour la rénovation urbaine) du quartier de La Vigie à Pamandzi va enfin prendre forme. La première phase de cette opération, dont les documents d’engagement ont été signés ce mercredi, porte sur l’ouverture d’une voirie de désenclavement. Le premier coup de pioche est prévu dans trois mois.

les-travaux-de-la-vigie-demarreront-dans-trois-mois
Le président de la communauté de communes de Petite-Terre (CCPT), Saïd Omar-Oili, a signé ce mercredi, des documents d’engagement avec la société Colas pour que les travaux débutent dans trois mois.

Le président de la communauté de communes de Petite-Terre (CCPT), Saïd Omar-Oili, avait le sourire cet après-midi. Il a officiellement paraphé les documents d’engagement permettant à société Colas d’engager les travaux de voirie qui permettront de désenclaver le quartier de La Vigie, qui s’étend sur près de 160 hectares, et compte 9.000 habitants, dont 6.000 vivent dans des logements de fortune. Une signature qui s’est déroulée en présence d’autres acteurs appelés à intervenir prochainement sur ce chantier, notamment sur le volet environnemental, et des services techniques de l’intercommunalité de Petite-Terre. « C’est un enjeu important pour nos populations qui en entendent parler depuis de nombreuses années. Nous espérons que cette fois-ci sera la bonne et que le projet va enfin aboutir avec nous », a déclaré le maire de Dzaoudzi-Labattoir, en clarifiant ses principales attentes dans cette première opération.

Outre le ramassage des ordures ménagères (fléau majeur dans ce quartier aux ravines insalubres autant dans son versant labattoirien que pamandzien), l’ouverture de cette voirie permettra surtout aux forces de l’ordre d’accéder aux refuges des bandes qui réussissent à échapper aux autorités après avoir commis leurs actes dans la ville. « La peur doit changer de camp dorénavant pour aller du côté des délinquants et non plus de la population », a souligné « S2O », après avoir apposer sa signature sur les documents qui doivent permettre la création d’un kilomètre de voirie reliant la route Marcel-Henry au boulevard des Amoureux, via La Vigie.

Plus de 600 logements prévus

La réalisation de cette opération est un long processus démarré il y a six ans déjà. Il faudra attendre encore trois mois avant que les premiers coups de pioche ne soient donnés sur le chantier qui durera trois ans. Le projet se déroulera en trois phases et prévoit la construction de 320 logements privés, 20 logements portés par Action Logement et 316 logements sociaux. Il est aussi question d’école, d’une PMI, d’un laboratoire et d’une maison du projet, ainsi que l’aménagement d’espaces publics et de voies arborées notamment. Au total, ce projet sera financé à 78 % par l’Anru (13.400.000 euros), 8% par le Conseil départemental de Mayotte (1.500.000 euros) et 22% par la CCTP.

Élément important, le marché attribué à la société Colas et d’autres partenaires comporte une contrainte, l’obligation de recourir à de embauches de personnel résidant en Petite-Terre s’agissant des contrats d’insertion professionnelle.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1093

Le journal des jeunes

À la Une

Théophane « Guito » Narayanin ne sera pas candidat aux élections législatives

Battu par Estelle Youssouffa en 2022, au second tour des élections législatives, Théophane « Guito » Narayanin a indiqué par un communiqué, ce vendredi,...

Le Rassemblement national sera défendu par Anchya Bamana

Anchya Bamana est investie officiellement candidate Rassemblement national pour les élections législatives du 30 juin et 7 juillet dans la deuxième circonscription de Mayotte....

Élection au Medef : L’assemblée générale de ce vendredi ajournée par la justice

Saisi par Nizar Assani Hanaffi via un référé, le tribunal judiciaire de Mamoudzou annule ce jeudi les décisions prises par le conseil d’administration du...

Sania Toumani, la petite fée du Magic de Passamaïnty

A 22 ans, la jeune sportive Sania Toumani est immanquablement l’une des meilleures joueuses de basket-ball de Mayotte. Son club, le Magic basket de...

Le double projet de loi Mayotte au point mort

Propositions, discussions, tractations, et au final abandon ?  Le double projet de loi Mayotte est de nouveau mis au placard par les ministres du gouvernement...