100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Vatel

Centre commercial Ylang-Ylang : “Le rêve de ma carrière politique”

À lire également

Mayotte accueille son conseil d’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement

Mercredi s'est tenue l'assemblée générale constitutive du conseil d'architecture, de l'urbanisme et de l'environnement de Mayotte. Celui-ci a pour objectif d'accompagner gratuitement les particuliers...

“Oui à la piste longue à Mayotte, mais pas au détriment de l’environnement”

Le temps presse et le débat est loin d’être clos. L'allongement de la piste de l'aéro-port ne fait pas l’unanimité tant sur le fond...

À l’hôtel La Résidence à Kawéni, l’enfer quotidien des pieds dans l’eau et la boue

Gérante de l'hôtel La Résidence à Kawéni depuis 18 ans, Sophie Bond s'en prend à l'immobilisme ambiant et aux manquements des autorités. En raison...

Sur la route de Mouboukini à Combani, « soit on mouille les chaussures, soit on ne traverse pas »

La réfection d'une voirie peut parfois créer de larges polémiques dans une commune. C'est le cas pour la route de Mouboukini à Combani où...

Réunis à Combani ce mercredi 11 mai 2022, le maire de Tsingoni, Mohamed Bacar, le directeur d’exploitation de la société Colas, Vincent Delaître, ainsi que la directrice générale adjointe chez CBo Territoria, Géraldine Neyret Gleizes, ont posé la première pierre du futur centre commercial Ylang-Ylang. Un projet d’envergure qui devrait apporter une nouvelle dynamique au centre de l’île.

“C’est le rêve de ma carrière politique !” Très fier de voir le projet de centre commercial se concrétiser au sein de sa municipalité, Mohamed Bacar, le maire de Tsingoni, ne cache pas son enthousiasme. “Je voulais montrer à mes collègues élus que quand on veut on peut”, s’exclame-t-il. Outre les difficultés rencontrées, le travail entre acteurs privés et publics permet aujourd’hui au pôle d’activité économique Ylang-ylang de sortir de terre. Avec 9.500 mètres carrés de surface de vente, 160 places de parking et pas moins de 70 ouvriers à pied d’œuvre entre septembre 2021 et septembre 2023, le centre commercial de Combani se présente comme un chantier colossal.

“Route, bâtiment, charpente, électricité, tous les corps de métier de l’entreprise Colas vont pouvoir travailler”, détaille le directeur d’exploitation de la société, Vincent Delaître. Avec un investissement global de 24 millions d’euros, le centre commercial Ylang-ylang se trouve à une position centrale stratégique et répond à un déficit d’équipements commerciaux modernes sur le territoire.

“Nos objectifs ? Le développement économique et touristique de l’île”

Un projet avec une dimension commerciale, mais aussi sociale. Si pendant plusieurs mois, la construction du complexe Ylang-ylang permettra de créer de nombreux emplois, la municipalité ne compte pas s’arrêter là. “Nos objectifs ? Le développement économique et touristique de l’île en passant par l’emploi, la formation, l’insertion professionnelle”, explique Mohamed Bacar. En lien avec la mission locale, le RSMA et Pôle emploi, la mairie entend bien pérenniser des dizaines d’emplois. “Nous travaillons dès à présent à la formation de jeunes pour leur offrir grâce à ce chantier d’envergure des possibilités de carrières. Un peu plus de 160 emplois seront directement créés par le centre commercial et à cela s’ajouteront tous services et commerces qui vont s’installer aux alentours”, témoigne l’élu. Un cercle vertueux donc, amenant à la fois aux habitants de la 3CO des services de proximité, mais aussi du travail ou encore des logements qui pourraient bientôt voir le jour.

Un projet en lien avec son environnement

“La construction du centre commercial Ylang-Ylang traduit une forte ambition environnementale en matière de conception du bâtiment, d’équipements, de gestion des eaux pluviales et de réduction des déchets”, souligne Géraldine Neyret Gleizes, la directrice générale adjointe chez CBo Territoria. En créant une nouvelle centralité au niveau des territoires, le centre commercial de Combani permettra également de réduire les déplacements des consommateurs, mais aussi les embouteillages qui enserrent Mamoudzou. Avec des enseignes comme Carrefour, Monsieur Bricolage ou encore C’TAM, les Mahorais auront l’embarras du choix et pourront faire leurs emplettes dès la rentrée 2023 au plein cœur de l’île aux parfums.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1000

Le journal des jeunes

À la Une

Toutes les informations à connaître sur vos candidats aux élections législatives

Le ministère de l’Intérieur a publié ce mardi 24 mai la liste des candidats officiels enregistrés en préfecture pour le 1er tour des élections...

La Cimade annule sa procédure judiciaire entamée contre le Collectif des Citoyens

Le procès à l’encontre de trois membres du Collectif des Citoyens poursuivi par la Cimade, qui devait avoir lieu ce mardi 24 mai, a...

Une boutique pédagogique pour former les futurs professionnels de la vente à Sada

Premier dispositif de cette envergure à Mayotte, la boutique pédagogique du lycée de Sada a ouvert ses portes salle B210, ce mardi 24 mai...

Débat télévisé : une question de légitimité …

Dans le cadre des élections législatives 2022, la télévision publique organise ses traditionnels débats permettant aux différents candidats en lice de défendre leurs programmes...

Diabète : « Si une personne est petite et en surpoids, il y a déjà un facteur de risques. »

Ce mardi 24 mai se déroulait une matinée de sensibilisation sur la thématique du diabète. Organisée par le centre communal d’action sociale de la...
/* CODE DE SUIVI LINKEDIN----------------------------------------*/