Réouverture du marché paysan de Coconi : des changements dans le panier

Réouverture du marché paysan de Coconi : des changements dans le panier

L’attente a été longue pour les habitués mais il est de retour. Le marché paysan de Coconi a repris du service depuis le 13 juin, et ce pour trois samedis consécutifs jusqu’à la fin du mois. Tout au long de cette période, 10 exposants alternent leurs places chaque samedi. L’objectif est de réduire la densité sur le site et ainsi faciliter le respect des gestes barrières. 

Ce mois-ci, le marché paysan de Coconi a dérogé à l’un de ses principes fondamentaux. Habituellement, le marché est ouvert uniquement les premiers samedis de chaque mois. Covid-19 oblige, pour le mois de juin, le marché est ouvert sur trois samedis consécutifs. L’objectif est d’éviter une forte affluence et par conséquent les attroupements qui sont contraire aux gestes barrières. Pour cela, l’organisation du marché a totalement été modifiée. “Nous avons divisé le nombre d’exposants par trois. Chaque samedi est consacré à un groupe différent. L’idée est de permettre à chaque exposant de vendre au moins une fois par mois”, explique Laetitia Vannesson, responsable de l’exploitation du lycée agricole de Coconi. Cette nouvelle stratégie est payante puisqu’en effet, il n’y a presque pas eu de regroupements lors du marché de samedi dernier. À l’exception d’un stand de plats préparés très prisé, qui a eu plus de mal que les autres à faire respecter la distanciation physique. En temps normal, le marché paysan accueille jusqu’à 1.500 visiteurs en une seule matinée. Ils étaient à peine 500 les deux derniers samedis, selon les organisateurs. Si cela permet de respecter les mesures de sécurité, la situation n’est pas complètement avantageuse pour les exposants. “Les clients se font timides. Il y en a quelques-uns mais on pourrait mieux faire”, regrette Ismail Andaza, exposant et producteur. 

De nouvelles règles à respecter 

L’entrée du site est surveillée par un agent chargé d’appliquer du gel hydroalcoolique à tout le monde. Il doit également vérifier si chacun porte un masque et si la distance d’un mètre entre chaque personne est respectée. Le plus grand changement s’opère sur les stands. Les visiteurs n’ont pas le droit de toucher les produits, même s’ils ont l’intention de les acheter. Une règle pas toujours évidente à assimiler. “On leur explique qu’ils doivent juste nous montrer du doigt ce qu’ils veulent. La plupart des gens comprennent, mais il arrive tout de même que certains touchent par habitude”, indique Ismail Andaza, exposant et producteur. Malgré toutes ces nombreuses règles, les clients sont ravis de retrouver leur marché. “Je suis rassurée de voir que les gens respectent les gestes barrières. On peut même se laver les mains avec de l’eau et du savon à l’entrée, c’est parfait”, sourit une cliente. “Cela fait tellement longtemps que je ne suis pas sortie qu’aujourd’hui j’ai l’impression de renaître avec ce marché”, s’en émerveille une autre. Certains visiteurs ont traversé toute l’île pour venir au marché paysan de Coconi. “J’habite en Petite-Terre, et j’avais envie de venir car le marché a été fermé pendant trop longtemps”, selon un client. 

Un système qui ne va pas durer 

La prochaine ouverture du marché paysan de Coconi aura lieu samedi prochain, mais l’ancienne politique sera de rigueur à partir du mois prochain. Le marché ouvrira seulement le premier samedi du mois. Cependant, une petite nouveauté pourrait bien s’installer sur le long terme. “Le site est ouvert tous les mardis et jeudis pour le Banga des délices. Nous pouvons aussi inviter des producteurs pour qu’ils viennent vendre leurs produits comme cela a déjà été fait pendant le confinement”, annonce Laetitia Vannesson, responsable de l’exploitation du lycée agricole de Coconi. Cela permettra surtout aux producteurs locaux de vendre leurs invendus et ainsi éviter le gaspillage.

Abonnement Mayotte Hebdo