Kashkazi sur la route

Kashkazi sur la route

Saison des pluies, l’intérêt de rouler adapté

La pluie altère considérablement la tenue de route d’un véhicule, du fait d’un environnement modifié.

Les distances de freinage sont rallongées, la visibilité est réduite, le risque d’aquaplaning augmente, la chaussée est dégradée et le comportement des automobilistes et des motards change. Des plaques d’huile peuvent rendre la chaussée glissante et ce d’autant plus si la pluie survient après une longue période de sécheresse. Sur sol mouillé et avec des pneus en bon état, à 50 km/h, il faut compter 37,5m pour s’arrêter et 135m lorsque la voiture est lancée à 90 km/h. Entre ceux qui sont effrayés par la pluie et ceux qui sont inconscients du danger, la route à la saison des pluies devient un véritable enfer.

Comment limiter les risques ?

La première chose à faire pour chaque automobiliste est de contrôler l’état de ses pneus avant l’arrivée de la saison tropicale. Sur sols mouillés, les pneus usés ont besoin d’une plus grande distance de freinage. Malheureusement à Mayotte il n’est pas rare de voir de nombreux véhicules (voitures, scooters, quads, camions) avec des pneus plus lisses que ceux d’une Formule 1. C’est facile à vérifier, les pneus disposent tous d’un petit témoin d’usure qui permet de savoir s’il est à changer. Ce témoin, situé dans les rainures du pneu, doit être plus bas que la surface du pneu. En outre, la loi précise que les rainures du pneu doivent être profondes d’au moins 1,6 mm pour évacuer correctement l’eau de pluie. En effet, ce sont ces fameuses rainures qui évacuent l’eau et permettent au pneu d’adhérer correctement au bitume. Les pneus doivent être contrôlés au moins une fois par mois.

Faut-il acheter des pneus pluie ?

A chaque saison, son pneu. A Mayotte, pas question d’utiliser des pneus hiver qui sont conçus pour être optimaux lorsque la température extérieure n’excède pas les 7°C. Pourtant, malgré nos températures tropicales, de nombreux particuliers importent leurs véhicules de métropole lorsqu’ils viennent à Mayotte et, de ce fait, ne pensent pas à changer les pneus. S’orienter vers une monte de pneus pluie adaptée est pourtant LA solution. Avec ce type d’équipement, les distances de freinage sont réduites en cas d’aquaplaning grâce aux sculptures de la gomme conçues comme des véritables canaux de drainage ainsi qu’une bande de roulement avec des composantes en silicium qui augmente l’adhérence.

 

Retrouvez plus d'informations sur l'automobile à Mayotte sur le site Mediacar : http://mediacar.fr/

Abonnement Mayotte Hebdo