17/02/10 - Deux spécialistes des tsunamis à Mayotte

17/02/10 - Deux spécialistes des tsunamis à Mayotte

Franck Lavigne, professeur à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne, Laboratoire de Géographie Physique et Alexandre Sahal, doctorant dans ce même laboratoire, arrivent à Mayotte ce mercredi 17 février jusqu'à samedi pour lancer officiellement, le projet PREPARTOI (Prévention et REcherche Pour l'Atténuation du Risque de Tsunami dans l'Océan Indien). Le projet PREPARTOI est financé par la Fondation MAIF et soutenu par les préfectures de Mayotte et de la Réunion. Il fournira au bout de 2 ans de travail de terrain une cartographie des dangers liée aux tsunamis et de la vulnérabilité des deux îles face à ce phénomène. "Contrairement aux idées reçues, les tsunamis touchent tous les océans du globe, même si la région pacifique est la plus touchée avec 59% des tsunamis recensés dans le monde depuis 2000 ans. Bryant (1991) a montré qu'un quart des tsunamis sont déclenchés dans l'océan Indien.

On comprend ainsi difficilement l'absence de système d'alerte dans cet océan alors que le Pacifique en est équipé d'un remarquablement performant depuis les années 1960", nous rapporte Saïd Hachime, doctorant en risques naturels, citant F. Lavigne. Les côtes tout comme les plaines littorales sont de plus en plus convoitées par la population insulaire. Les activités socio-économiques, les infrastructures économiques se "littoralisent" sur nos îles. Alors qu'en en termes de prévention, les îles françaises de l'Océan Indien ne sont à l'heure actuelle pas du tout préparées face à ce risque. La nécessité de mettre en place des actions de prévention est née des impacts du tsunami du 26 décembre 2004, quand des vagues sont montées à plus de 2 mètres d'altitude le long des côtes de la Réunion (Okal 2006) et ont même à l'époque touché Mayotte, un phénomène de moindre ampleur toutefois.

Abonnement Mayotte Hebdo