14/03/2008 - Environnement - Des classes vertes pour 19 écoles

14/03/2008 - Environnement - Des classes vertes pour 19 écoles

 

L'organisation de ces séjours est également cette année l'occasion d’organiser une formation en collaboration avec le vice-rectorat sur le montage de projets et l’éducation à l’environnement auprès des instituteurs. Cette formation, qui a eu lieu du 21 au 25 janvier dernier à l'IFM s'est déroulée pour moitié sur le terrain pour travailler l'animation nature avec les animateurs de la cellule éducation à l'environnement de la DEDD. L'autre moitié, la partie théorique, consistait à donner aux enseignants les bases de la méthodologie de projet et leur apporter des connaissances sur le déroulement des séjours de mineurs. A la fin de la formation chaque enseignant a rédigé son projet de séjour, ainsi que l'exploitation prévue en classe.


Chacun des 19 séjours est donc le projet propre de l'enseignant, qui détermine le circuit et les sites à visiter. Les deux animateurs du Ceméa recrutés spécialement apportent leur aide logistique pour l'hébergement, la nourriture et les animations diverses. Les animateurs de la DEDD peuvent intervenir sur des sites spécifiques. Le conseil général est le financeur.

 

Un travail en aval du séjour

Pointe de Sazilé, parc botanique de Coconi et retenue collinaire de Dzoumogné pour la classe de Labattoir 3 ; maison du gouverneur et site de Moya pour ceux de M'tsangamouji 4 ; retenue collinaire de Combani, station dépuration, kayak à Passamainty et lac Karéhani pour Tsoundzou 2… Chaque classe verte a son parcours, qui s'intéresse au choix au thème de l'eau, de la forêt ou des sites historiques. Lors de la formation des enseignants, les animateurs de la DEDD ont évoqué plusieurs pistes à travailler : la forêt primaire, les sites de ponte des tortues, les parcs de la Collectivité…


Ces séjours, qui débutent dès la rentrée de lundi pour se terminer en juin, seront ensuite l'objet d'un travail en classe. Tout de suite après le retour, l'enseignant fera faire aux élèves diverses activités d'exploitation des choses apprises et préparera avec eux un travail de restitution du séjour qui peut être un film, un carnet de voyage, une exposition photo, etc.
En fin d'année scolaire chaque école concernée organisera une journée spéciale avec présentation du projet et des travaux des élèves. Organisés en 2007 pour 10 classes du cycle 3 (CE2 au CM2), cette année pour 19 classes, ces séjours découverte environnement permettent à la fois sensibilisation à l'environnement – des enfants et des adultes – et découverte de leur île.


Hélène Ferkatadji

 

Abonnement Mayotte Hebdo