100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Barges : le trafic était perturbé ce lundi matin

À lire également

Mayotte : « Clouée au sol depuis le 19 mars », Ewa Air tente de passer la crise

La compagnie mahoraise détenue à 51% par Air Austral et qui compte aussi la Chambre de Commerce et d’Industrie de Mayotte parmi ses actionnaires, espère voir bientôt le bout du tunnel. Pour maintenir la flotte pendant le confinement, Ayub Ingar, son directeur général délégué, a tenté d’organiser quelques vols. Ce mardi, c’est ainsi un avion-cargo qu’il devait réceptionner à l’aéroport de Pamandzi. Il revient pour le Flash Infos sur cette opération, et sur l’activité d’Ewa Air depuis le début du confinement.

Pourquoi 180 passagers ont vu leur vol Mayotte-Réunion annulé ce vendredi ?

La reprise des vols commerciaux par Air Austral est encore timide. Et ce vendredi 3 juillet, 180 passagers ont vu leur réservation annulée à la dernière minute à cause d’une restriction de la capacité de voyageurs à l’arrivée, à l’aéroport de Saint Denis.

Avec le Mistral, un vent rassurant souffle sur le sud océan Indien

Le président de la République l’a annoncé ce mercredi soir, le porte-hélicoptère amphibie Mistral viendra en aide aux territoires de La Réunion et de Mayotte dans le cadre de l’opération “Résilience”, visant à lutter contre l’épidémie de Coronavirus face à laquelle les deux départements manquent d’armes pour lutter.

 

Mayotte : les bus scolaires sont parés pour la reprise mais roulent à vide

Tous les bus scolaires sont à nouveau de service, mais les élèves se font rares. La société qui est en charge, Carla Mayotte Transport Baltus, fait respecter les mesures barrières avec les moyens du bord. Cependant, la gérante s’inquiète particulièrement pour la prochaine rentrée qui arrive à grands pas alors que rien n’est prêt.

File d’attente jusqu’à l’entrée de Labattoir, déploiement des forces de l’ordre pour rediriger les usagers… Le service des barges était fortement perturbé ce lundi en début de matinée, côté Petite-Terre. Les conditions météorologiques ne permettaient pas à la flotte du Service des transports maritimes (STM), affaiblie pas diverses avaries, d’accoster sur le quai Issoufali en toute sécurité.

« Avec les vents soutenus du nord, les barges ne peuvent pas tenir sur le quai Issoufali », explique Rémi Chatagnon, le directeur d’exploitation du Services des transports maritimes (STM), sur place pour gérer au mieux la situation. En effet, les deux amphidromes « Polé et Karihani, partis en maintenance majeure à l’île Maurice en 2022, sont revenus avec de gros problèmes techniques », renseigne-t-il. « Sur chacune des deux barges, un des quatre moteurs est hors service. »

En conséquence, tout le service du début du matinée a été redirigé sur le quai Ballou, « mieux protégé du vent ». Jusqu’à 8h du matin, les forces de l’ordre, positionnées au niveau du rond-point du Four à chaux, renvoyaient les usagers chez eux. Vers 9h, les files d’attente désengorgées, il était de nouveau possible de tenter la traversée.

Une exploitation « en bout de course »

« Aujourd’hui, le STM est en bout de course sur l’exploitation », affirme Rémi Chatagnon. En plus des deux bacs Polé et Karihani qui marchent sur trois pattes, le Georges Nahouda « a de gros soucis depuis sa dernière révision », et le Maore Mawa « est en fin de vie ». Outre l’état des bateaux, pour lequel il concède « des lacunes au niveau de la maintenance préventive », l’ancien commandant invoque une importante augmentation du nombre de passagers. « En 2019, année de référence pré-Covid, le STM avait transporté 4,5 millions de passagers, et 300 000 deux-roues. En 2022, nous avons compté 5,2 millions de passagers, et 780 000 deux roues ! », renseigne-t-il. « On attend impatiemment les nouvelles barges : Chatouilleuses en mars, et Imane en juin. »

Un avant-goût pour 2023

Les perturbations observées ce matin ne pourraient être que les prémices de ce qui attend les passagers Petit-Terriens plus tard dans l’année. « Les usagers doivent savoir que les quais vont être complètement refaits, chacun à leur tour », prévient le directeur. Prévue pour le mois d’avril, la réfection des quais Ballou et Issoufali prendra au minimum six mois.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1029

Le journal des jeunes

chab6

À la Une

Réforme des retraites : les grévistes mobilisés à Mamoudzou

Les rangs étaient un peu plus clairsemés que lors des précédents rassemblements. Environ 150 personnes se sont réunies ce mardi matin sur le parvis...

Concours d’informatique : des élèves de M’gombani au top niveau national

Participants au concours « Castor informatique », plusieurs élèves de sixième du collège Halidi Selemani de M’gombani, à Mamoudzou, ont obtenu d’excellents résultats, les plaçant parmi...

Hervé Madiec : « la règlementation a beaucoup changé ces dernières années »

Présent à Mayotte sous les dénominations Star Mayotte et Star « Urahafu », le groupe Suez y est le principal acteur du recyclage et de la...

Idris déploie ses ailes à la Marine nationale

Âgé de 27 ans, Idris se passionne pour l’aviation depuis l’adolescence. Et il a tout fait pour vivre de sa passion alors que rien...

Catégorie entraîneur de l’année

Magdalena Alliaud – 29 ans – Rugby Despérados Rugby Club M’tsapéré / Comité Territorial de Rugby de Mayotte Magdalena Alliaud est de ces rares entraîneuses féminines...