100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Publicités

Le projet de coopération commerciale entre Corsair et Air Austral pose question

À lire également

La création de la compagnie Zéna, un long voyage turbulent

Régis et Julien Novou, deux frères dotés d'une solide expérience dans l'aéronautique, ont pour ambition de créer la compagnie aérienne Zéna d'ici l'été prochaion....

Mayotte : Les travaux de la piste longue promis au tout début de l’année 2023

Vendredi matin s'est tenu le second comité de pilotage sur la piste longue au sein de l'hémicycle Younoussa Bamana. Le préfet Jean-François Colombet a...

Malgré la fermeture des vols internationaux, Ewa Air pense déjà à rebondir

Éternel optimiste, le directeur général délégué de la compagnie aérienne d'Ewa Air, Ayub Ingar, ne perd ni le sourire ni ses ambitions malgré l'arrêt...

Compagnie Zena Airlines : « Nous avancerons avec ou sans le Département de Mayotte»

Le projet de compagnie aérienne mahoraise continue son bonhomme de chemin et les prochains mois s'annoncent rythmés et riches en bonnes nouvelles. Mais il...

Dans un communiqué en date du 17 août, Corsair et Air Austral indiquent lancer un projet de coopération commerciale sur les routes entre la métropole et l’océan Indien pour faire face aux impacts de la crise Covid. Si les deux compagnies aériennes ne souhaitent pas divulguer davantage d’informations sur ce rapprochement, les internautes mahorais ont du mal à avaler la pilule.

L’effet d’une bombe. C’est le sentiment qui prédomine à la suite de la publication ce mardi 17 août d’un communiqué co-signé par Air Austral et Corsair, dans lequel les deux compagnies aériennes annoncent conclure un accord de coopération commerciale sur les routes entre la métropole et l’océan Indien, « dans un contexte de crise sanitaire persistante qui affecte durablement la rentabilité du secteur aérien ».

C’est un secret de polichinelle. Depuis plus d’un an et demi, la filière aéronautique subit de plein fouet les conséquences de la pandémie coriace de Covid-19. Alors pour relever la tête, il apparaît nécessaire de mettre de l’eau dans son vin. Autrement dit, d’entamer des discussions pour le moins étonnantes, dans le but de sceller un partenariat inédit entre Air Austral et Corsair. « Ce projet d’envergure permettra le déploiement d’une offre de services enrichie au bénéfice des passagers de l’océan Indien, tout en améliorant la rentabilité économique des opérations grâce à la mise en commun de moyens et mise en œuvre de synergies. » Un jargon qui peut laisser dubitatif tant les relations entre les deux compagnies ne transpiraient pas le bonheur par le passé…aerien-corsair-air-austral-cooperation

« Offre tarifaire élargie et plus compétitive »

Les tensions se seraient-elles alors apaisées entre les deux mastodontes régionaux de l’aviation, qui n’ont ni l’un ni l’autre souhaité s’étendre davantage sur la question ? Il semble que ce soit le cas à la lecture dudit communiqué. « Sur ces liaisons, Air Austral et Corsair en unissant leurs forces et leurs atouts respectifs, souhaitent développer une offre qui sera de nature à générer des avantages et bénéfices pour les clients : programme de vols renforcé, choix élargi et diversifié (accès à deux aéroports parisiens, diversité de créneaux horaires de départ et d’arrivée), connexions plus riches grâce aux réseaux cumulés des deux compagnies, offre tarifaire élargie et plus compétitive, et également une offre fret améliorée. » Alléchant sur le papier ! Et pourtant, ce mariage reposerait sur des fondements économiques, tant Air Austral se trouve en grande difficulté financière.

En effet, l’entreprise réunionnaise accuse un manque de recettes de près de 100 millions d’euros par rapport à l’estimation établie au tout début de la crise. Et ce, malgré un soutien financier sous la forme d’un prêt d’actionnaire en compte courant d’associé pour un montant de 15 millions d’euros et d’un emprunt obligataire simple de l’ordre de 25 millions d’euros. Huguette Bello, la présidente de la région Réunion, actionnaire majoritaire de la compagnie via la Sematra, avait d’ailleurs profité de l’inauguration des trois nouveaux Airbus 220-300 la semaine dernière pour rappeler à l’État « son devoir de solidarité nationale » envers Air Austral pour faire face à l’ogre Corsair.

Toujours est-il qu’un lien les unit aujourd’hui. Et cela ne semble pas au goût des Mahorais qui n’ont pas tardé à donner leur sentiment sur ce rapprochement volcanique. Certains font état non pas d’une « coopération » mais d’une « entente commerciale ». D’autres voient une manière de tuer dans l’œuf le projet Zéna Airlines porté par les frères Novou et dénoncent des « pratiques anticoncurrentielles ». Quels que soient les arguments portés par les uns et les autres, tous craignent un nouveau coup d’arrêt pour le transport aérien mahorais ou plutôt un monopole déguisé. Ayant anticipé ce genre de réactions, Air Austral et Corsair assurent que « ce projet de coopération commerciale préserve l’identité et l’indépendance des deux compagnies »… En signe de bonne foi, il doit encore être soumis à l’avis des instances représentatives du personnel et à l’autorité de la concurrence française. Avant de bel et bien prendre son envol.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°970

Le journal des jeunes

À la Une

Le retour des gilets jaunes dans le quartier de la Convalescence à Mamoudzou

Ce sont des femmes et des hommes exténués par la montée de la délinquance qui se sont réunis ce dimanche matin à la Convalescence....

22 projets pour 3 lauréats lors du 1er start-up week-end à Mayotte

Du 14 au 16 octobre avait lieu la deuxième édition du concours d’innovation de l’agence de développement et d'innovation de Mayotte (ADIM) ainsi que...

Constructions scolaires dans le 1er degré : cinq experts pour enclencher la remontada

Ce vendredi 15 octobre, la préfecture, le rectorat, l'association des maires et l'agence française de développement ont paraphé une convention quadripartite portant sur l'accompagnement...

Hommage à Samuel Paty : à Mayotte, une violence d’un autre type

Pour honorer la mémoire du professeur d’Histoire-Géographie tué le 16 octobre 2020 après avoir montré des caricatures de Charlie Hebdo pendant un cours, les...

Le directeur général de LADOM en visite au RSMA pour la formation et l’emploi des jeunes de Mayotte

L’agence de l’Outre-mer pour la mobilité et le Service militaire adapté ont renouvelé un protocole d’accord le 14 septembre dernier. Pour l’occasion, le directeur...