test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Les dirigeantes sportives prêtes à aider leurs clubs

À lire également

Les salles de sport mahoraises en forme pour la reprise

Il ne manquait plus qu’elles. Les salles de sport sont les dernières sur la liste à pouvoir reprendre leurs activités à Mayotte. Elles pourront rouvrir leurs portes à partir du 22 juin, mais avant, elles doivent opérer des changements radicaux afin de respecter les gestes barrière, et ce n’est pas de tout repos.

UNSS Mayotte : les néo-collégiens à la découverte du sport scolaire

Une vingtaine d’établissements scolaires ont organisé la Journée nationale du sport scolaire 2020/2021, ce mercredi. Devant la crise sanitaire et les adaptations qu’elle implique, les participants ont été bien moins nombreux que les éditions précédentes. Malgré cela, l’événement n’a rien perdu de son enthousiasme.

Une première très attendue pour les badistes mahorais

Le badminton mahorais sera représenté pour la première fois aux Jeux des îles de l’océan Indien en août prochain à Madagascar ! Nous nous sommes...

Les stagiaires de la formation à la gestion associative 100% féminine était réunie à la préfecture de Mayotte, ce vendredi après-midi, pour une cérémonie en leur honneur. Organisé par le Cros Mayotte (comité régional olympique et sportif) et fortement soutenu par la délégation régionale aux droits des femmes et à l’égalité (DRDFE) de Mayotte, ce cursus, qui en était à la deuxième édition, doit impulser la prise de fonctions de femmes bénévoles au sein de leur association.

es-dirigeantes-sportives-pretes-a-aider-leurs-clubs

Faire du sport un domaine où les femmes peuvent plus facilement prendre les commandes, c’est le but du certificat de formation à la gestion associative (CFGA) 100% féminin. L’initiative provient du comité régional olympique et sportif (CROS) de Mayotte. Elle fait suite à l’appel à projets de la délégation régionale aux droits des femmes et à l’égalité (DRDFE) de Mayotte qui, en 2021, a indiqué soutenir tout projet associatif tendant vers l’émancipation de la femme et l’égalité des sexes. La gouvernance du sport mahorais – et d’une manière générale la gouvernance du sport français – penchant à l’extrême du côté des hommes, le Cros Mayotte a donc eu l’idée de réaliser une formation qu’il organisait en temps normal, mais de l’adapter et de la consacrer uniquement à des femmes œuvrant bénévolement dans le milieu du sport. Ceci afin qu’elles puissent, à terme, rééquilibrer quelque peu la balance dans ce domaine. 

« L’objet de cette formation est d’amener les femmes du milieu du sport à prendre une place en tant que dirigeantes, et si elles sont déjà dirigeantes d’associations, de leur apporter des outils supplémentaires, de nouveaux acquis pour qu’elles puissent s’affirmer à leur poste », résumait Zaharati Mohamed, chargée de missions au sein du service Sport, éducation et citoyenneté du Cros, en marge de la première formation CFGA dite Femmes dirigeantes. Dix stagiaires y avaient pris part en 2021 et avaient été diplômées à l’issue de leur formation qui, outre la partie théorie effectuée sur une semaine entière en hébergement, incluait un stage de 20 jours au sein d’une association sportive. En 2022, pour la seconde édition, ce sont douze nouvelles femmes bénévoles qui ont répondu à l’appel du comité mahorais, en novembre dernier. Cette fois, la formation a été élargie à toutes les bénévoles des associations, et pas uniquement dans le champ du sport.

Au-delà même du sport

« Le comité régional olympique et sportif, comme son nom l’indique, œuvre dans le cadre du développement du sport sur le territoire, mais pas seulement. Dans notre service par exemple, nous accueillons, orientons, accompagnons toutes les associations mahoraises qui le souhaitent dans leur structuration ou leur recherche de financement, quel que soit leur domaine d’activités : sportif, culturel, éducatif, environnemental… », explique Fahardin Bacar, chef du service Sport, éducation et citoyenneté. « C’est dans cet esprit qu’a été réalisé la formation CFGA Femmes dirigeantes 2022. La plupart des stagiaires étaient issues d’associations sportives, certes, mais le champ culturel était également représenté cette année. » Les thématiques abordées au cours de la formation à la gestion associative sont nombreuses. Elles portent sur la loi 1901 et ses réglementations, sur le développement des projets de l’association, la conception d’une fiche action, la connaissance des différentes sources de financement, la réalisation d’un budget prévisionnel, la stratégie de communication, la gestion autour de la vie démocratique de l’association, la fidélisation des bénévoles ou encore les responsabilités juridiques en tant que dirigeant.

Toutefois, pour ce CFGA adapté, le Cros Mayotte a ajouté des modules supplémentaires, spécifiques à la thématique centrale : les femmes dirigeantes. Aussi, les stagiaires ont pu, entre autres, s’entretenir en visioconférence avec Fémix’Sports, association à portée nationale promouvant la place des femmes dans le sport, et suivre plusieurs modules telles que la prise de parole en groupe, la confiance en soi ou encore le management au féminin.

« Je compte sur vous »

« L’atelier avec Femix a été l’un des moments forts de notre formation. C’était très enrichissant pour nous », a assuré Barbara Remery, stagiaire de la seconde promotion du CFGA Femmes dirigeantes, ce vendredi à la préfecture à Mamoudzou, où étaient reçues les douze bénévoles pour une cérémonie en leur honneur. En présence de stagiaires diplômées de la promotion 2021 et de personnalités du sport féminin mahorais, les stagiaires de la promotion 2022 ont reçu leur attestation de formation.  Un stage de vingt jours au sein d’une association doit sceller leur formation et valider leur Certificat de formation à la gestion associative. Hakim Ali Abdou, vice-président du Cros Mayotte en charge du service Sport, éducation et citoyenneté, Taslima Soulaïmana, directrice régionale aux droits des femmes et à l’égalité (DRDFE) de Mayotte, et Gaëlle Pincon, référente ANS emploi et politiques sportives à la Délégation Régionale Académique à la Jeunesse, à l’Engagement et aux Sports (DRAJES), se sont chargés de remettre les attestations.

« Je compte sur vous, Mesdames, pour donner suite à ce très beau projet. Je compte sur vous pour poursuivre dans cette voie, pour prendre des postes à responsabilité au sein de votre association, dans le bureau exécutif ou le conseil d’administration, pour occuper ces postes où vous ferez partie des membres décisionnaires et où votre point de vue comptera… », a lancé Taslima Soulaïmana en clôture de la cérémonie, avec insistance et détermination : « Je compte vraiment sur vous ! ».

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1093

Le journal des jeunes

À la Une

Théophane « Guito » Narayanin ne sera pas candidat aux élections législatives

Battu par Estelle Youssouffa en 2022, au second tour des élections législatives, Théophane « Guito » Narayanin a indiqué par un communiqué, ce vendredi,...

Le Rassemblement national sera défendu par Anchya Bamana

Anchya Bamana est investie officiellement candidate Rassemblement national pour les élections législatives du 30 juin et 7 juillet dans la deuxième circonscription de Mayotte....

Élection au Medef : L’assemblée générale de ce vendredi ajournée par la justice

Saisi par Nizar Assani Hanaffi via un référé, le tribunal judiciaire de Mamoudzou annule ce jeudi les décisions prises par le conseil d’administration du...

Sania Toumani, la petite fée du Magic de Passamaïnty

A 22 ans, la jeune sportive Sania Toumani est immanquablement l’une des meilleures joueuses de basket-ball de Mayotte. Son club, le Magic basket de...

Le double projet de loi Mayotte au point mort

Propositions, discussions, tractations, et au final abandon ?  Le double projet de loi Mayotte est de nouveau mis au placard par les ministres du gouvernement...