L’association Handicapable à l’assaut du mont Choungui !

L’association Handicapable à l’assaut du mont Choungui ! (Image de droite) Docteur Léo (au centre) aux côtés de ce qu’il appelle ses deux jambes, Raphsandjani (à gauche) et Alcaline, étaient au pied du mont Choungui ce week-end. Ils savent désormais ce qui les attend le 23 décembre prochain…

Le 23 décembre, les "Handicapables" viseront le sommet

Après le triomphe du Tour de Mayotte en fauteuil (TMF) qu’il a initié et réalisé en mars dernier, Docteur Léo vise cette fois le sommet du mont Choungui. Une action sur trois jours dont les grands traits sont dessinés. Reste maintenant à mobiliser…

Ambdirazakou Ousséni Coco, alias Docteur Léo, paraplégique depuis 2012 et un malheureux accident, veut changer le regard des Mahorais sur les personnes en situation de handicap. Il l’a fait savoir, concrètement, en mars dernier, lorsqu’il réalisait le tour de Mayotte en fauteuil roulant (TMF). Un tour en onze jours et onze étapes, au succès considérable.

"Certaines choses ont changé depuis le TMF", assure-t-il. "Dans mon village à Hamjago, des commerçants ont adapté l’entrée de leurs boutiques pour nous les rendre accessibles. Mais surtout, d’une manière générale, le regard des enfants a changé. Au début, ils avaient beaucoup d’appréhension, ils n’osaient pas nous approcher. Mais en voyant les gens autour de nous, ils ont fait le pas et à la fin, nous étions devenus leurs héros. Le TMF a eu un impact direct sur le changement du regard des enfants vis-à-vis de nous. Et c’est important parce que ce sont eux, les constructeurs du monde de demain."

Le tour de Mayotte en fauteuil a également eu un impact direct sur la santé de son instigateur. Docteur Léo avait en effet dû embarquer pour la Réunion en mai, et y rester de longs mois pour faire soigner une blessure persistante, qui s’était aggravée durant le tour. L’artiste en fauteuil roulant n’avait cependant qu’une idée en tête : revenir à Mayotte poursuivre le combat. Cela devait se formaliser avec la création d’une association.

Chose faite avec Handicapable de Mayotte (HDM), structure dont les éléments administratifs seront déposés à la préfecture cette semaine. La future association comporte de nombreux objectifs, parmi lesquels : apporter un nouveau regard sur le handicap en interpellant les citoyens, sensibiliser et informer sur la notion du handicap, récolter des fonds pour venir en aide aux personnes en situation de handicap, créer des instances de rencontres pour sortir des personnes en situation de handicap de l’isolement, ou encore, redonner naissance au handisport, pratique populaire sur l’île au début des années 2000 et inexistante aujourd’hui.

"Toutes les bonnes volontés seront les bienvenues"

Revenu sur l’île en novembre, Docteur Léo ainsi que les membres de la future association Handicapable de Mayotte lancent une première action d’envergure : la montée du mont Choungui. Un projet aussi audacieux que le TMF, avec une idée de fond bien précise. "Le symbole du Mont Choungui est un parallèle avec l'association Handicapable de Mayotte. Il signifie partir de la base pour atteindre le sommet. Une association naissante s'engage à grimper les étapes une par une pour atteindre un jour le sommet et devenir une grande association."

Les grands traits de l’événement sont tracés : l’association HDM partira le vendredi 22 décembre du carrefour de Caroni (commune de Chirongui) pour atteindre le village de Choungui (commune de Kani-Kéli), où les membres passeront la nuit.

"Lors du tour de Mayotte en fauteuil, la majorité des villages avait participé à la fête, malheureusement nous n’en avions pas traversé certains, comme Vahibé, Ouangani, Barakani ou les villages de Petite-Terre : Choungui non plus. Ce sera une séance de rattrapage pour ses habitants", promet le président d’honneur de HDM.

Le samedi 23 décembre aux aurores, les membres de l’association se lanceront au départ du village de Choungui pour atteindre le sommet du mont. Ils y camperont et n’y descendront que le lendemain, dimanche 24 décembre. A onze jours de l’événement, Handicapable de Mayotte veut croire à un maximum de mobilisation autour de son action.

"Nous avons le soutien de l’équipe de sécurité du CHM de Mamoudzou qui dispose d’une vingtaine de personnes : au moins une demi-douzaine d’entre eux ont confirmé leur présence. Autrement, à ce jour,  officiellement nous n’avons rien d’autre", fait savoir Toihir Saïd Hassani, le trésorier de Handicapable de Mayotte.

"En sachant qu’il y aura des personnes en situation de handicap, dont certaines en fauteuil roulant. Au village le vendredi, il faudra les faire manger. Il faudra leur trouver un logement aussi ce jour-là. Pour la montée de samedi et la descente de dimanche, il faudrait des équipements adéquats… Donc, toutes les bonnes volontés seront les bienvenues, que ce soit les institutions, mairies, préfecture, conseil départemental etc., que ce soit des associations, des organismes ou des personnes lambda. Que ce soit pour une aide humaine, matériel ou logistique : celles et ceux qui veulent aider, soutenir, peuvent le faire. Il suffit de nous contacter."

L’appel de l’association HDM est lancé. "Dans tous les cas, le samedi 23 décembre, nous monterons jusqu’au sommet du mont Choungui. Nous le ferons et nous y arriverons", jure Docteur Léo.

 

Association Handicapable de Mayotte

Téléphone : 0639971711

Mail : handicapabledemayotte@gmail.com

 

 

Abonnement Mayotte Hebdo