Événement | Le Sportif de l’année souffle sa dixième bougie

Événement | Le Sportif de l’année souffle sa dixième bougie La dernière cérémonie des Trophées Mayotte Hebdo du Sportif de l’année a couronné 10 lauréats. En février prochain, 12 nouveaux trophées seront décernés aux meilleurs sportifs mahorais de l’année 2018.

La Société mahoraise de presse (Somapresse) et ses partenaires lancent ce vendredi la dixième édition des Trophées Mayotte Hebdo du Sportif de l’année. Retour sur un événement qui a et continue(ra) de placer le sport et les sportifs mahorais au centre des intérêts.

Au soir de la première cérémonie de remise des trophées du Sportif de l’année, en janvier 2010, les nommés et les invités tenaient dans une petite salle d’un restaurant kawénien. Ils n’étaient pas nombreux, à peine une soixantaine à communier et célébrer les sportifs bénévoles mahorais lauréats.

Six lauréats, pour cinq catégories : le meilleur sportif, le meilleur entraîneur, le meilleur dirigeant, la meilleure équipe et le meilleur sportif mahorais évoluant hors de Mayotte (Mahopolitain). À l’issue de la cérémonie, lauréats, nommés, dirigeants de clubs, présidents de comités et ligues et sportives, partenaires unanimes : l’élection du Sportif de l’année devait prospérer.

"L’organisation de ce trophée encouragera certainement de nombreux sportifs et dirigeants à se battre afin d'être reconnus pour leur travail à la fin de l'année", assurait Saïd Mahatsara dit Zico, président du Football Club de Labattoir, élu Dirigeant de l’année 2009. Les années sont passées.

Au fil des élections, l’organisation a souhaité valoriser plus de sportifs bénévoles. Ainsi sont apparues de nouvelles catégories : la Sportive de l’année, l’Équipe féminine de l’année, la Mahopolitaine de l’année, le Prix spécial du jury… Au fil des élections, l’organisation a souhaité populariser l’événement.

Objet d’un bref sujet au journal télévisé le lendemain de la première cérémonie, celle-ci est aujourd’hui diffusée en direct sur Mayotte La 1ère télé, première chaîne locale, ainsi que sur les réseaux sociaux et l’antenne radio du média du groupe France Télévisions.

10 ans aux côtés des sportifs mahorais bénévoles

L’organisation, au fil des saisons a souhaité améliorer le contenu de la cérémonie. D’une simple remise de médailles et de trophées, d’un simple rendez-vous bouclé en moins d’une heure, la soirée des Trophées Mayotte Hebdo du Sportif de l’année s’est progressivement transformée, pour devenir une soirée de spectacle, où danses et chants modernes et traditionnels, scènes de théâtre, démonstrations d’arts martiaux et de sports de combats se mêlent.

Après avoir nommé plus de 300 sportifs, athlètes, entraîneurs, dirigeants, équipes, après avoir décerné plus de 70 trophées de lauréats, la Somapresse aborde la dixième édition de son événement. Les catégories Sportif, Sportive, Entraîneur, Dirigeant, Équipe masculine, Équipe féminine, Mahopolitain, Mahopolitaine et Arbitre subsistent. Et deux nouvelles font leur apparition !

La première d’entre elles est un nouvel hommage au sport féminin : après avoir séparé les sportifs des sportives, les équipes masculines des équipes féminines, les mahopolitains des mahopolitaines, la Somapresse emploie la même démarche en direction des arbitres, en créant une catégorie spécifique à l’arbitrage.

"Les arbitres, qui sont nommés par leur ligue ou leur comité ont fait leur entrée à l’élection du Sportif de l’année en 2017 : jusqu’à présent, aucune femme n’avait été choisie pour représenter l’arbitrage mahorais ! Ce que nous trouvions dommage, car des femmes sont aussi investies et passionnées par l’arbitrage que certains hommes. Cette catégorie a été créée pour mettre la lumière sur l’arbitrage féminin mahorais, bien présent mais trop peu valorisé", souligne Laurent Canavate, fondateur de l’élection.

L’arbitrage féminin et le handisport : nouvelles catégories du Sportif de l’année

Une autre catégorie de sportifs sera dorénavant mise en valeur : les handisportifs. A première vue, le handisport à Mayotte est inexistant. Mais en creusant, la Somapresse a réalisé que des actions ponctuelles ou régulières en faveur du handisport sont menées ici et là par certaines associations.

D’une certaine façon, le handisport avait fait une première apparition à l’élection du Sportif de l’année 2017, en février dernier, lorsque l’artiste paraplégique Docteur Léo recevait un "Prix surprise" pour avoir escaladé le Mont Choungui et réalisé le tour de l’île avec son fauteuil roulant.

"Durant ces deux événements, nous nous sommes effectivement sentis comme des handisportifs, car c’était un gros travail psychologique et physique, avant, pendant et après les actions, pour atteindre les objectifs que nous nous étions fixés", affirmait-il, le regard plongé sur son trophée.

C’est pour faire naître des idées auprès d’autres associations et redonner vie à une discipline perdue qu’est créée cette onzième et dernière catégorie… À partir de ce vendredi, le public peut se rendre sur le site www.mayottehebdo.com pour découvrir et surtout voter pour leurs sportifs favoris. La dixième cérémonie des Trophées Mayotte Hebdo du Sportif de l’année est programmée le samedi 16 février 2019.

Abonnement Mayotte Hebdo