Dzoumogné, le nouveau champion

Dzoumogné, le nouveau champion © Foudre 2000 Dzoumogné

Au terme d'une rencontre compliquée, Dzoumogné a vaincu Koropa (2-1) et conquis son premier titre de champion de Mayotte, samedi après-midi lors de la 21ème journée de Division d'Honneur.

 

Malgré sa victoire à Bouéni, le FC M'tsapéré, son dauphin, ne peut plus le rattraper. Et si mathématiquement les joueurs de Foudre 2000 avaient droit à l'erreur - à condition de gagner le dernier match -, il leur fallait ce succès pour s'assurer du sacre, comme l'explique Abdou Lihariti Antoissi alias Maradona, leur capitaine. "La dernière journée, M'tsapéré jouera contre Vahibé, une équipe déjà condamnée, tandis que nous nous déplacerons à Handrema, qui jouera sa survie en DH : il était donc indispensable de gagner aujourd'hui."

 

Dzoumogné détrône ainsi le FCM, l'octuple champion de Mayotte, qui avait remporté les trois derniers championnats (2013, 2014, 2015). Il représentera Mayotte à la coupe des clubs champions de l'océan Indien (CCCOI ) en 2017. Une compétition qui change de formule. En effet les champions des six pays concernés (Mayotte, la Réunion, les Comores, Madagascar, Maurice, les Seychelles) s'affronteront dans un tournoi commun.

Contrairement aux éditions précédentes où ils étaient séparés dans deux poules de trois équipes (Mayotte, les Comores, Madagascar d'un côté, la Réunion, Maurice, les Seychelles de l'autre) : seul le premier de chaque poule se qualifiait pour la finale de la CCCOI . Si les dés sont jetés en haut de tableau avec le titre de Foudre 2000, en bas de tableau, le suspens est entier avant la 22ème et dernière journée, prévue mercredi 19 octobre (19h). Handréma ou Bouéni accompagnera Vahibé en DHT. Avantage au premier, classé hors de la zone de relégation à l'issue de cette 21ème journée et qui recevra le nouveau champion, dans un match désormais sans enjeu pour lui. Pour Miracle du Sud, c'est une autre histoire.

Premiers relégables et donc mal embarqués dans cette course au maintien, les Orange et Noir du MDS n'ont que pour une unique option la victoire pour espérer se maintenir… Mais ils défiront M'zouasia, dans le duel des clubs ennemis. Pour rappel, ce derby de Bouéni a donné lieu à des rencontres et des après matchs tendus ces dernières saisons. La tension est retombée en 2015 et 2016, il n'empêche, la rivalité entre les deux équipes reste extrêmement forte. "On dit que M'zouasia a laissé gagner Handréma et va tout faire pour donner le coup de grâce à Miracle", fait-on même courir la rumeur autour du championnat. Ambiance.

Abonnement Mayotte Hebdo