test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Coupe régionale de France | Des diables peuvent-ils en cacher des autres?

À lire également

Les salles de sport mahoraises en forme pour la reprise

Il ne manquait plus qu’elles. Les salles de sport sont les dernières sur la liste à pouvoir reprendre leurs activités à Mayotte. Elles pourront rouvrir leurs portes à partir du 22 juin, mais avant, elles doivent opérer des changements radicaux afin de respecter les gestes barrière, et ce n’est pas de tout repos.

UNSS Mayotte : les néo-collégiens à la découverte du sport scolaire

Une vingtaine d’établissements scolaires ont organisé la Journée nationale du sport scolaire 2020/2021, ce mercredi. Devant la crise sanitaire et les adaptations qu’elle implique, les participants ont été bien moins nombreux que les éditions précédentes. Malgré cela, l’événement n’a rien perdu de son enthousiasme.

Une première très attendue pour les badistes mahorais

Le badminton mahorais sera représenté pour la première fois aux Jeux des îles de l’océan Indien en août prochain à Madagascar ! Nous nous sommes...

Les Diables Noirs de Combani défient demain après-midi les Diables Rouges de Mtsapéré en finale de Coupe Régionale de France. Les Mtsapérois, qui ont déjà remporté quatre finales par le passé, sont favoris. Mais les Combaniens croient en leurs chances.

« Vous imaginez la motivation ! », a lancé ce midi l’entraineur des Diables Noirs de Combani lors d’une conférence de presse organisée au siège de la Ligue Mahoraise de Football à Cavani. Le club s’apprête en effet à disputer demain à 15h sa première finale de Coupe Régionale de France (CRF), sur le terrain synthétique de Bandraboua, face au Football Club de M’tsapéré (FCM), un autre pensionnaire de DH. Pour rappel, l’équipe qui remportera la finale aura le privilège de jouer le septième tour de la Coupe de France en métropole.

Même si les Combaniens jouent le maintien en championnat, l’entraineur Solo Bamana estime que ses hommes « ont le niveau » pour battre le FCM, qui joue pourtant les premiers rôles en championnat et qui a déjà remporté par le passé quatre finales de CRF (sur cinq jouées).

« Les joueurs de M’tsapéré jouent bien au ballon », poursuit-il. « Mais nous allons montrer que nous jouons encore mieux qu’eux. Dans la mesure où notre force est notre milieu de terrain, nous allons jouer en 3-5-2 de manière à bétonner. Nos attaquants, qui vont vite devant, termineront le travail. »

Quoi qu’il en soit, les Diables Noirs ont montré qu’ils avaient progressé face aux Diables Rouges. Car si les deux premières rencontres de la saison entre les deux équipes se sont soldées par une victoire du FCM (3-0 à Combani en phase aller du championnat et 1-0 en coupe de Mayotte), les Combaniens ont failli l’emporter lors du match retour en championnat, puisque les M’tsapérois ont obtenu le point du match nul en toute fin de partie (2-2).

Malgré tout, Abidi Massoundi, entraineur du FCM, a estimé ce midi que son équipe était favorite, « même si tout peut arriver sur un match ». Refusant, au contraire de son homologue de Combani, de dévoiler sa tactique avant le match, il a toutefois affirmé que la différence « se fera au milieu de terrain ».

Au-delà de cette finale, le coach du FCM s’est projeté sur une éventuelle nouvelle participation au septième tour de la Coupe de France en cas de victoire demain. Pour rappel, le FCM est devenu l’année dernière le premier club mahorais à disputer des prolongations (face à Rodez, un club de CFA) lors du septième tour de la Coupe de France. « Cette année, nous serons mieux armés si l’on se retrouve à ce stade de la compétition », a-t-il affirmé. « Tous les postes ont été doublés. »

Quelque soit le vainqueur, espérons que le spectacle sera au rendez-vous demain. La finale l’an dernier entre le FCM et le FC Labattoir avait en effet largement tourné en faveur des Diables Rouges (3-0), au détriment du jeu. D’autant que cet événement est l’un des plus fédérateurs de l’île. « Nous attendons au moins 3 000 personnes », a avancé Aurélien Timba Elombo, directeur général de la Ligue. Avant de se reprendre: « J’exagère un peu, c’est mon côté marseillais qui parle ».

 

Où acheter un billet?

Les personnes qui n’ont pas encore acheté de billet pour la finale pourront le faire demain à Bandraboua mais en s’y prenant tôt. « Nous fermerons la billetterie une heure avant le match », avertit Aurélien Timba Elombo, directeur général de la Ligue Mahoraise de Football (LMF). Ils peuvent aussi se rapprocher des clubs ou venir à la LMF pour acheter le précieux sésame. Le tarif est de 5 euros pour voir les deux matches (finale des moins de 18 ans de la coupe de Mayotte entre le FC Labattoir et Foudre 2000 de Dzoumogné à 12h et finale de la Coupe Régionale de France).

 

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Coupure d’eau ce dimanche 14 juillet pour les travaux du Caribus

Pour permettre la réalisation de travaux dans le cadre du Caribus, la Société mahoraise des eaux (SMAE) annonce la nécessité de procéder à une...

Les maires reprennent la main sur la Cadema

En élisant Moudjibou Saïdi et Ambdilwahedou Soumaïla en tant que président et premier vice-président de la communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou, les élus communautaires tirent...

« Un lieu d’accueil pour écouter le malade et sa famille »

L’esprit était à la fête, ce jeudi 11 juillet, au centre hospitalier de Mayotte (CHM), une partie des équipes fêtait l’inauguration du Bureau des...

A Passamaïnty, l’excellence synonyme de nouveau complexe sportif

Un grand projet d’aménagement est prévu pour le village de Passamaïnty, situé dans la commune de Mamoudzou. Ce dernier vise à créer un complexe...

Les nouveaux infirmiers célèbrent leurs diplômes dans la joie

On peut croire à un manzaraka, il s’agit en réalité de la cérémonie de remise des diplômes des infirmières et infirmiers. L’Institut des études...