Le Codaf interdit les achards, jus et autres piments en bouteille

Le Codaf interdit les achards, jus et autres piments en bouteille

La mesure risque de faire grincer des dents dans le milieu agricole. Le Comité opérationnel de lutte contre les fraudes (Codaf) a réalisé un contrôle mercredi dernier au marché couvert de Mamoudzou.

 

Le service de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes (CCRF ) de la Dieccte Mayotte a procédé au retrait de la commercialisation d’environ 500 kg de préparations artisanales telles que piment, achards et jus, contenues dans des bouteilles en plastique de réemploi. Au total, une quinzaine de commerçants est concernée. Cette décision concernant des préparations embouteillées dans des récipients issues de la récupération très prisées des locaux, n’a pas de grande chance d’être bien perçue au sein de la population. Exaspérés par des règles de plus en plus restrictives depuis la départementalisation de l’île, les habitants voient ainsi de nouvelles mesures entrer concrètement en vigueur. Mais l’État indique que c’est dans un but sanitaire que ces opérations sont menées. “Il est rappelé aux consommateurs que le réemploi d’emballages plastiques pour un usage alimentaire est strictement prohibé par la réglementation de l’hygiène alimentaire”, précise la préfecture avant d’ajouter “de plus, ces préparations doivent être commercialisées avec un étiquetage permettant d’identifier le produit, sa composition, sa date limite de consommation et le responsable de la mise sur le marché”.

Abonnement Mayotte Hebdo