Une visite présidentielle très encadrée

Une visite présidentielle très encadrée

Alors que le président de la République est attendu mardi, différents dispositifs se mettent en place afin d’encadrer au mieux ses déplacements. Son programme est par ailleurs désormais connu, tout comme les thèmes de ses prises de parole. La lutte contre l’immigration clandestine occupera une bonne partie des allocutions présidentielles.

Alors que le Collectif des citoyens de Mayotte, réuni ce dimanche en congrès à Chiconi a appelé à accueillir le président de la République, le dispositif qui doit entourer Emmanuel Macron ne laissera que peu de marge à ses membres pour lui transmettre leurs doléances comme ils le souhaitent. Tout au long des déplacements du président, on s’attend en effet à un périmètre très sécurisé. D’autant plus que le président ne viendra pas seul : il sera très certainement accompagné des ministres de l’Intérieur et des Outre-Mer, Christophe Castaner et Annick Girardin, ainsi que du secrétaire d’État aux transports, Jean-Baptiste Djebbari. La délégation présidentielle est attendue à l’aéroport de Petite-Terre à 9h30 autour d’une cérémonie militaire et républicaine qui doit être suivie d’une déclaration à la presse. Dès 8h, la zone taxi/parking de la barge du côté du quai Issoufali sera fermée et le trafic maritime interrompu entre 9h30 et 11h. Deux départs auront toutefois lieu, à 10h et à 11h30. De l’autre côté, en Grande-Terre, aucun passage ne sera possible côté gabier et camion rouge dès la première barge. À noter que la navigation, le mouillage ou toute activtié nautique quelle qu’elle soit est interdite dans les environs du mardi 22 octobre à 9h au 23 à 12h. De manière générale, à Mamoudzou, de nombreux axes seront interdits à la circulation et “à toute forme de manifestation dans un rayon de 150 mètres”, précise la Ville. Dimanche déjà, de nombreux automobilistes se sont fait verbaliser pour avoir laissé leurs véhicules sur le parking du remblai. Celui-ci sera en effet réquisitionné aux alentours de 11h pour offrir un bain de foule à Emmanuel Macron, tout juste débarqué d’un intercepteur de la Police aux frontières. Il saluera par ailleurs dans ce secteur les unités engagées dans l’opération Shikandra. “En lien avec la Ville de Mamoudzou qui gérera un dispositif spécifique pour les citoyens de la commune, le conseil départemental met à disposition des bus dans les communes pour permettre aux Mahorais qui le souhaitent d’assister à la prise de parole du président de la République sur la rocade de Mamoudzou, prévue aux alentours de 10h30”, fait savoir le conseil départemental. 

Des annonces à M’Tsamboro ? 

Ensuite, et puisque tant d’émotions creusent l’appétit, le président est attendu pour un déjeuner républicain autour des différentes autorités et élus de Mayotte. Ce repas doit être pour lui l’occasion d’échanger sur “le développement de Mayotte et le plan de convergence”, selon le service de presse de l’Élysée. Puis direction le nord, qui constituera le gros de la visite d’Emmanuel Macron. Au programme, “déambulation et rencontre avec la population” à Hamjago puis “échanges sur l’évolution de la stratégie opérationnelle et les moyens déployés en matière de lutte contre l’immigration clandestine”. À 18h, le point d’orgue : la conférence de presse du président au collège de M’tsamboro doit être le théâtre d’annonces… Ou pas. Toujours est-il que ce sera pour lui le moment de s’exprimer le plus longuement et d’ouvrir les dossiers avec lesquels il est venu dans le 101ème département. S’ensuivront des échanges plus confidentiels, d’abord avec le président du conseil départemental, Soibahadine Ibrahim Ramadani, puis autour d’un dîner “avec les femmes investies dans la vie locale, en hommage à Zéna M’déré”. Sans geste du chef de l’État pour Mayotte, nul doute que le repas aurait pu être bien épicé si Zéna M’déré était encore là. 

Mamoudzou bouclée pour la visite 

Dans le cadre de la visite présidentielle, mardi 22 octobre 2019 Mohamed Majani, le maire de Mamoudzou, informe la population que toute manifestation sur les axes de circulation des secteurs indiqués, ainsi qu’à leurs abords dans un rayon de 150 mètres, de 5h à 22h est interdite. La circulation de tout véhicule, à la diligence des services de police et jusqu’à la levée du dispositif, sera interdite sur les sites suivants : 

  • Boulevard Mawana-Madi (Loft — Laboratoire de Mayotte), 

  • Boulevard Halidi Sélémani (services fiscaux) et ce, dans les deux sens, 

  • Avenue Abdoul-Bastoi Omar (intersection Caribou) formée avec la rue Said Soimihi, 

  • Boulevard Mawana-Madi dans son intersection avec la rue de l’accès Amphidrome, 

  • Rue Toumbou Sélémani (parking taxis urbains avec la SIM) et la rue Moinécha Moumini, 

  • Rond-point Zéna M’DERE vers la rue Moinécha Moumini, 

  • De même que sur l’Avenue Mchindra Said (intersection l’église) et le boulevard Halidi Sélémani, 

  • Rue Foundi Mariame Boina avec la rue Hamada Loungou, 

  • Avenue Chehou Soilihy dans son intersection avec la rue Amina Ousseni, 

  • Rond-point Mahabou vers la rue Amina Ousseni, Du dimanche 20 octobre 2019 de 9 heures jusqu’au mardi 22 octobre 2019 à 22 heures et jusqu’à la levée du dispositif, le stationnement sera interdit sur les chaussées et parkings suivants : 

  •  Parking du ponton de plaisance de sa totalité ; de même que sur le parking taxis de sa totalité, 

  • Parking 5/5, 

  • Tous les bords de la rocade jusqu’au rond-point Mahabou, 

  • Parking face “CADEMA”, 

  • Parking face de l’Hôtel de ville jusqu’à l’intersection avec l’Avenue Mchindra Said, 

  • Sur toute la longueur de la rue Foundi Moinecha Mognedaho, 

  • Sur l’Avenue Mchindra Said jusqu’à son intersection avec le boulevard Halidi Sélémani, 

  • Sur toute la longueur de la rue de la Mairie, 

  • Avenue Madame Foucault, 

  • Sur toute la longueur de la rue Amina Ousseni, 

Abonnement Mayotte Hebdo