L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Marie Guévenoux en visite à Mayotte avec plusieurs parlementaires

À lire également

Les danses traditionnelles mahoraises deviennent un sport à part entière

C’est une idée on ne peut plus originale qui a émergé dans la tête d’un amoureux des danses traditionnelles locales. Mansour Ramia est à l’origine de Moovafrica, un programme de sport basé sur les danses de chez nous. Le concept est adopté à l’international par des centaines de milliers de personnes. Aujourd’hui, le fondateur a besoin de passer à l’étape supérieure, mais le parcours n’est pas de tout repos.

Munia Dinouraini, une benjamine prête à redistribuer les cartes de la politique

Novice en politique, la benjamine de 27 ans du nouveau conseil municipal de Mamoudzou, membre de la majorité, ne veut pas faire de la figuration au cours des six prochaines années. Au contraire, elle compte bien jouer des coudes pour se faire entendre et défendre ses dossiers avec hargne. Portrait d’une enfant de M’Tsapéré, prédestinée à un tel engagement. 

Discorde à la mairie de Mamoudzou

Rien ne va plus à la mairie de Mamoudzou. L’opposition sort les griffes via un courrier envoyé le 23 avril, demandant au maire de réunir les conseillers municipaux. Le courrier signé par neuf d’entre eux pointe du doigt la politique de la mairie pendant la crise sanitaire. L’équipe du maire Mohamed Majani dénonce un coup politique.

Julien Kerdoncuf, sous-préfet à Mayotte en charge de la lutte contre l’immigration clandestine : “Nous n’avons pas constaté d’arrivées de kwassas liés au Covid”

Alors que l’épidémie de Covid-19 continue sa propagation à Mayotte et que le flou règne sur la situation sanitaire en Union des Comores, la LIC se poursuit, d’ailleurs amplifiée pour limiter l’impact que pourrait avoir l’importation de nouveaux cas sur le territoire. Pour autant, après une baisse, les arrivées de kwassas tendent à reprendre depuis quelques jours, sans qu’elles ne soient a priori imputables au Covid-19. Le point avec Julien Kerdoncuf, sous-préfet délégué à la lutte contre l’immigration clandestine. 

La ministre déléguée aux Outre-mer, Marie Guévenoux, était initialement attendue dans la matinée de jeudi à Mayotte pour une quatrième visite officielle. Mais la météo pluvieuse et à risque d’orage a retardé plusieurs avions à destination de l’île aux parfums, dont celui de la ministre. Elle a néanmoins pu se rendre à la Case Rocher, à Dzaoudzi en Petite-Terre, vers 18h, afin d’échanger sur les projets de loi Mayotte avec des élus, en présence du préfet de l’île, François-Xavier Bieuville. Étaient présents, entre autres, Madi Madi Souf, maire de Pamandzi et président de l’association des maires, Ambdilwahedou Soumaïla, maire de Mamoudzou, Mansour Kamardine, député de la 2ème circonscription de Mayotte, Estelle Youssouffa, députée de la 1ère circonscription, Ben Issa Ousseni, président du conseil départemental, ou encore Bruno Retailleau, sénateur Les Républicains. La ministre est en effet venue avec plusieurs parlementaires afin qu’ils “accèdent à la réalité de Mayotte”, comme elle l’a dit ce jeudi soir sur le plateau de Mayotte la 1ère.

“L’objectif de cette visite est de confirmer aux élus mahorais et plus largement aux Mahorais et aux Mahoraises la tenue de nos engagements”, a déclaré la ministre à nos confrères de Mayotte la 1ère. Elle a également précisé que les deux projets de loi Mayotte (constitutionnel et ordinaire) vont être présentés le 17 mai par le président de la République aux élus du territoire, à l’Elysée. Le président du conseil départemental devra ensuite organiser la concertation avec les élus pour rendre leur avis au gouvernement le 22 juin. 

Ce vendredi, la ministre doit se rendre tôt le matin à la maternité du Centre Hospitalier de Mayotte (CHM), à Mamoudzou, et à l’unité médicalisée de prise en charge des cas de choléra. Elle visitera ensuite l’état civil de la mairie de Mamoudzou, avant de se rendre au service des titres de la préfecture. En fin de matinée, elle doit faire un point sur les moyens engagés dans le cadre de la lutte contre l’immigration clandestine, à Dzaoudzi, où elle terminera par une visite du local du centre de rétention administrative (Cra) vers midi.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1090

Le journal des jeunes

À la Une

« Place nette » : un chantier d’embarcations illégales démantelé

L’opération « Place nette » continue à Mayotte. Cette semaine, une action coordonnée entre les services de l’État et la gendarmerie nationale a été menée cette...

De nouveaux cas de choléra détectés à Passamaïnty

Village qui a connu le premier cas de choléra recensé sur le territoire mahorais à la mi-mars, Passamaïnty compte cinq nouveaux cas autochtones, indique...

Assises : Des jumeaux accusés d’une tentative de meurtre à la hache pour un vélo

En février 2021, un jeune homme de 17 ans a reçu un coup de hache à la gorge à Pamandzi, pour une histoire de...

Trail du Caméléon : Pour Moustafa Maouinda, « courir, c’est un médicament »

Le club d’athlétisme de Mamoudzou (Cam) et la mairie de Mamoudzou lancent la quatrième édition du trail du Caméléon, ce dimanche 26 mai. Moustafa...

« Le festival de Cannes de Mayotte côté théâtre »

Pour sa septième édition, le festival de théâtre lycéen Baobab a été inauguré, ce mercredi 22 mai, au lycée des Lumières à Kawéni. Des...