Fillon appelle lui aussi à limiter le droit du sol à Mayotte

Fillon appelle lui aussi à limiter le droit du sol à Mayotte

Dans son discours public prononcé dimanche dernier à La Réunion, le candidat des Républicains François Fillon s'est exprimé sur l'immigration clandestine.

 

Il souhaite que le droit du sol soit révisé à Mayotte et en Guyane, deux départements fortement impactés par l'immigration clandestine. “Il est temps de serrer les vis et de rappeler que la France est une nation, pas une passoire (…). La pression migratoire à Mayotte est insupportable (…). Je veux qu’à Mayotte et en Guyane, l’acquisition de la nationalité française soit subordonnée à la régularité du séjour des parents. Un enfant né à Mayotte ou en Guyane de parents en situation irrégulière ne pourra plus devenir automatiquement Fran- çais à sa majorité”, a-t-il déclaré. Un sujet sur lequel s'étaient déjà positionné Marine Le Pen (Front National), Hervé Morin (Nouveau Centre) ou encore Hervé Mariton (député Les Républicains). L'ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy empêtré dans l'affaire d'emploi fictif présumé de sa conjointe, a également évoqué les sujets de l'emploi et du chômage. “Nous allons nous détacher de cette chape de plomb idéologique qui a piétiné le goût du travail, piétiné la récompense du mérite, piétiné ce qu’il y a de plus lumineux en nous : la liberté”, a-t-il déclaré.

Abonnement Mayotte Hebdo