asd

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

4 élus départementaux vont à Montpellier visiter le train des outre-mer aux frais du contribuable

À lire également

Les danses traditionnelles mahoraises deviennent un sport à part entière

C’est une idée on ne peut plus originale qui a émergé dans la tête d’un amoureux des danses traditionnelles locales. Mansour Ramia est à l’origine de Moovafrica, un programme de sport basé sur les danses de chez nous. Le concept est adopté à l’international par des centaines de milliers de personnes. Aujourd’hui, le fondateur a besoin de passer à l’étape supérieure, mais le parcours n’est pas de tout repos.

Munia Dinouraini, une benjamine prête à redistribuer les cartes de la politique

Novice en politique, la benjamine de 27 ans du nouveau conseil municipal de Mamoudzou, membre de la majorité, ne veut pas faire de la figuration au cours des six prochaines années. Au contraire, elle compte bien jouer des coudes pour se faire entendre et défendre ses dossiers avec hargne. Portrait d’une enfant de M’Tsapéré, prédestinée à un tel engagement. 

Discorde à la mairie de Mamoudzou

Rien ne va plus à la mairie de Mamoudzou. L’opposition sort les griffes via un courrier envoyé le 23 avril, demandant au maire de réunir les conseillers municipaux. Le courrier signé par neuf d’entre eux pointe du doigt la politique de la mairie pendant la crise sanitaire. L’équipe du maire Mohamed Majani dénonce un coup politique.

Julien Kerdoncuf, sous-préfet à Mayotte en charge de la lutte contre l’immigration clandestine : “Nous n’avons pas constaté d’arrivées de kwassas liés au Covid”

Alors que l’épidémie de Covid-19 continue sa propagation à Mayotte et que le flou règne sur la situation sanitaire en Union des Comores, la LIC se poursuit, d’ailleurs amplifiée pour limiter l’impact que pourrait avoir l’importation de nouveaux cas sur le territoire. Pour autant, après une baisse, les arrivées de kwassas tendent à reprendre depuis quelques jours, sans qu’elles ne soient a priori imputables au Covid-19. Le point avec Julien Kerdoncuf, sous-préfet délégué à la lutte contre l’immigration clandestine. 

Lors de la séance plénière qui se tenait ce matin au Conseil départemental de Mayotte, après avoir rejeté à la quasi-unanimité la motion d’Armamie Abdoul Wassion pour réduire le train de vie des conseillers départementaux, ces derniers  ont adopté le rapport relatif aux mandats spéciaux des élus du CD.

 

Ce document concerne les déplacements et missions de nos représentants départementaux à l’extérieur de l’île pour les prochains jours et mois à venir. Parmi ces voyages figure celui de Montpellier à la fin de la semaine. 4 élus (Ousseni Ben Issa, Halima Bamoudou et Raissa Andhum), dont le président du département Soibahadine Ibrahim, vont se rendre dans l’ancienne capitale de feu la région Languedoc-Roussillon pour visiter le train des outre-mer qui fait étape cette semaine dans cette ville. Exposition culturelle et touristique sur les DOM-TOM, cet événement sera consacré le temps de son séjour dans l’Hérault, à Mayotte d’où la visite d’une délégation mahoraise. Certains élus feront d’une pierre deux coups comme le président qui doit honorer des rendez-vous ministériels à Paris mais d’autres font le déplacement uniquement pour cette manifestation.

 

Les Mahorais sont donc en droit de s’interroger quant à la pertinence de ce déplacement sachant qu’une institution chargée de promouvoir l’île et ses atouts, La Maison de Mayotte à Paris, est censée assurer ce rôle. Au vu du prix des billets d’avion, qui plus est en première classe, et des indemnisations journalières des conseillers départementaux, la note risque d’être salée… pour le contribuable. 

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Dans l’attente de leurs papiers, des jeunes apprennent à créer un jeu vidéo

L’association Web Cup a animé la semaine dernière une formation de création de jeu vidéo au sein du Centre régional information jeunesse de Mayotte...

A Mlezi Maoré : « On a pu amortir les perturbations »

L’année 2023 a été compliquée chez Mlezi Maoré. Faute de financements, l’association qui œuvre dans le social et la santé a dû procéder à...

« Un contrôle interne insuffisant » de l’association Mlezi Maoré

La Chambre régionale des comptes a rendu public vendredi 12 juillet son rapport d’observations sur l’association Mlezi Maoré. Il souligne notamment un « contrôle interne...

Salime M’déré « a tout perdu »

Suite à l’arrêté du préfet de Mayotte du 25 juin dernier, portant démission d’office Salime M’déré a perdu son poste de premier vice-président du...

Fin de la grève à La Poste après trois semaines de mobilisation

Depuis le 26 juin, des salariés de La Poste s’étaient mis en grève. Ils demandaient une prime contre la vie chère et les paiements...