10 idées pour consommer moins cher à Mayotte

10 idées pour consommer moins cher à Mayotte

Le guide du radin

 

A Mayotte, nous savons tous que la vie est chère et qu'il est parfois difficile de joindre les deux bouts. Notre équipe s'est donc penchée sur le sujet afin de trouver les meilleures combines pour moins dépenser. L'idée? Des techniques alternatives pour palier aux besoins de la vie quotidienne. A vos blocs-notes !

 

Souvenez-vous des 44 jours de grève en 2011 : les Mahorais protestaient contre la vie chère par des manifestations et des barrages routiers, bloquant notamment l’accès à l’aéroport de Mamoudzou. En effet, de 2007 à 2011, la vie a augmenté de 60% à Mayotte! Alors qu'à La Réunion, cette augmentation n'a été que de 15%, et de seulement 5% en métropole.

 

Pour palier à cette vie trop chère, nous vous avons concocté quelques bons plans, car oui à Mayotte, il est possible aussi d'en trouver !

 

  • Pour se vêtir:

Il existe à Mayotte un groupe Facebook: Troc à Mayotte

Le but est d'offrir une deuxième vie à vos vêtements dans un espace convivial. Renouvelez votre garde robe sans dépenser le moindre euro! En d'autres termes c'est de l'économie circulaire.

Le concept est simple: rien ne se perd, tout se récupère et on troque autour d'un verre pendant 3h, l'après-midi. Les trois créatrices du concept, Hannah, Nasma et Tania réunissent une vingtaine de personnes par réunion. Pour l'instant, ce groupe est réservé aux femmes mais sera très prochainement ouvert aux hommes ! Des évènements sont notamment à prévoir, tel que des trocs spécial bébé, ou encore spécial plage, etc.

 

 

  •  Pour se déplacer:

 

Dans le cadre de la loi pour le développement économique des outremers (Lodeom), l'agence de l'outre-mer pour la mobilité (Adom) a vu son périmètre élargi à la gestion des dispositifs de « Continuité Territoriale » qui, outre la Formation Professionnelle en Mobilité, intègre le Passeport Mobilité-Etudes et l’Aide à la Continuité Territoriale.

 

  • ·         Passeport Mobilité Etudes

Une aide au voyage pour la Métropole qui finance tout ou partie du billet d’avion (50%) et qui s’adresse aux étudiants qui ne peuvent accomplir leur cycle universitaire sur leur territoire, soit en raison de l’inexistence de la filière, soit en raison de la saturation de la spécialité.

En 2012 : environ 12 000 étudiants ont rejoint l'hexagone grâce à cette aide.

 

 

 

 

Abonnement Mayotte Hebdo