test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

MedNum Mayotte : une association pour démocratiser les outils numériques de l’administration

À lire également

10 millions d’euros pour le premier datacenter de Mayotte… et les emplois de demain !

ITH Datacenter, l’hôtel de serveurs de proximité, porté par Feyçoil Mouhoussoune, doit permettre aux porteurs de projet d’héberger leurs données en toute sécurité. Et...

L’espace citoyen, le nouveau dispositif pour faciliter la vie des habitants de Mamoudzou

Ce lundi 22 novembre avait lieu sur la place de la République le lancement officiel de l’espace citoyen de Mamoudzou. À l’heure du numérique,...

Mayotte : Participez à la course de pneus… depuis votre canapé

Crise Covid oblige, la 37ème édition de la course de pneus ne s'est pas déroulée comme à l'accoutumée. Mais l'agence Angalia, organisatrice de l'événement,...

MaVilleMonShopping, une plateforme pour accroître la visibilité des entreprises mahoraises sur Internet

La plateforme de e-commerce dédiée au commerce de proximité arrive à Mayotte. Un dispositif qui doit permettre d'accélérer et d'accentuer la digitalisation des entreprises...

La dématérialisation des services administratifs depuis la loi de 2015 a obligé les Français à changer leurs habitudes et à apprendre à maîtriser de nouveaux outils. À Mayotte, l’association MedNum est chargée d’aider la population à faire la transition. Munis de tablettes Apple, ses dix agents mobiles surnommés les « agents connect » se déplacent dans les centres communaux ou les unités territoriales d’action sociale (CCAS et UTAS) pour expliquer aux gens comment faire leurs démarches administratives en ligne.

MedNum est une association née d’un appel à projet codéveloppé par la chambre régionale de l’économie sociale et solidaire (CRESS) et la délégation régionale académique à la jeunesse, à l’engagement et aux sports (DRAJES). Vainqueurs, les créateurs de l’association, Sidi Mouhamadi (actuel directeur) et Kamaldine Attoumani, ont donc la lourde tâche de faciliter la transition numérique auprès de la population mahoraise. « Il s’agit d’expliquer aux gens que les administrations ne recevront plus de public et de leur montrer comment faire leurs démarches administratives en ligne », indique Sidi Mouhamadi. Cela va de la création d’une identité numérique et d’une adresse mail à la maîtrise de sites plus complexes comme celui de l’ANTS ou celui des Impôts.

Une tâche titanesque

Malgré les énormes besoins en la matière sur le territoire, MedNum Mayotte ne possède que dix agents qui se déplacent avec leurs tablettes dans tous les espaces numériques dédiés (CCAS, UTAS et espaces numériques de la CRESS). Un nombre largement insuffisant selon le directeur. « La logistique est très difficile car nous sommes sous-dotés. Il faudrait multiplier les moyens matériels et humains pour que nous puissions être réellement efficaces », estime-t-il en espérant que les subventions obtenues en 2021 et 2022 puissent se poursuivre dans les années à venir. « Il ne faudrait pas que Mayotte rate le train », prévient-il encore, inquiet de ne pas voir les élus s’intéresser davantage à la question.

Il est vrai qu’à Mayotte le travail est considérable, car une grande partie de la population ne possède pas Internet et certains habitants ne parlent pas français. Pourtant, faire ses démarches administratives en ligne sera très prochainement la seule option (elle l’est déjà pour certains services), d’où l’urgence à apprendre à utiliser correctement les sites. « En travaillant sur le terrain, nous nous sommes aperçus que la plupart des gens ne comprenaient qu’environ 10% du potentiel de leur téléphone », remarque Sidi Mouhamadi. Ce dernier suppose que le choix de la marque Apple pour les tablettes constitue peut-être un frein pour l’obtention de financements, car elle est plus chère. « Certes, mais elle est aussi plus fiable dans le temps, un élément important sur un territoire où il n’y a pas de réparateur », explique-t-il. Il lance donc un appel aux élus des collectivités et/ou du conseil départemental pour que son association soit bientôt davantage soutenue financièrement afin de pouvoir subvenir correctement aux besoins du territoire.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1094

Le journal des jeunes

À la Une

Désormais 210 cas de choléra à Mayotte

L’Agence régionale de Santé (ARS) de Mayotte a publié un nouveau bulletin relatif au choléra sur le territoire. Il fait état de 210 cas...

Incendie au collège de Dzoumogné : les épreuves du brevet seront déplacées au lycée professionnel

Après l’incendie qui a ravagé le collège de Dzoumogné, ce dimanche 23 juin, la piste criminelle est privilégiée (voir encadré). L’établissement étant fermé jusqu’à...

Le personnel du dispensaire de Kahani en droit de retrait ce lundi

Depuis ce lundi matin, le personnel du dispensaire de Kahani, dans la commune de Ouangani, est en droit de retrait. Ils sont actuellement environ...

L’usine sucrière d’Hajangoua vers des travaux en 2025

En 2022, l’ancienne usine sucrière d’Hanjagoua, dans la commune de Dembéni, a été sélectionnée par la mission Bern. La subvention pourtant obtenue depuis, les...

« Le clandestin à Mayotte ne doit avoir qu’une seule certitude, celle d’être renvoyé »

Circonscription sud. Manon Moreno (Reconquête) fait ses premiers en politique à l’occasion des élections législatives qui auront lieu les 30 juin et 7 juillet...