Justice : 1 an ferme pour le passeur

Justice : 1 an ferme pour le passeur

Né en 1987 ou en 1996, on ne sait pas vraiment, l'homme a été appréhendé au large de Mtzamboro en décembre 2015 alors qu'il pilotait une embarcation de 6 m de long avec un moteur de faible qui transportait une vingtaine de clandestins, dont des femmes et des enfants. Or, à cette date il était déjà sous le coup d'une interdiction d'entrée du territoire français pour une entrée irrégulière en mai 2015. Ce n'est pas la 1re fois qu'il est retrouvé à la barre d'un kwassa- kwassa. Lors de son audition, il a déclaré qu'il y avait plusieurs gilets de sauvetage à bord, or les gendarmes n'en ont trouvé qu'un seul. Et pas une seule rame en cas d'avarie moteur. La mise en danger de la vie d'autrui est donc manifeste. Il a aussi révélé que c'était son 10ème aller-retour entre Anjouan et Mayotte. Il a donc écopé au terme de son passage au tribunal correctionnel d'un an de prison ferme avec son placement sous mandat de dépôt. Le procureur avait demandé 15 mois ferme.

Abonnement Mayotte Hebdo