Des marchés truqués dans le viseur de la justice

Des marchés truqués dans le viseur de la justice

Le parquet enquête sur de possibles détournements de fonds publics sur plusieurs marchés d’électrification rurale, notamment un marché daté du 20 novembre 2012, portant sur un montant de 150.000 euros. A l’époque, la préfecture avait émis de sérieux doutes sur la franchise de ce marché de maîtrise d’oeuvre qui laissait apparaitre des irrégularités. En somme, le département est soupçonné d’avoir payé certaines entreprises pour des travaux fictifs ou superficiels ou encore d’avoir validé des devis largement surfacturés. Plusieurs élus de l’ancienne majorité et certains cadres du département sont dans le viseur de la justice Ces marchés d’électrification rurale passés en 2012 concernent tous les secteurs de Mayotte pour des montants s’élevant à plusieurs millions d’euros. En dehors de cette affaire d’électrification rurale, l’ancienne majorité doit aussi faire face devant la justice à des soupçons de versements de subventions irrégulières pour des associations ou des entreprises. En cause, par exemple, une association « fantôme » de Mtsangamouji qui aurait touché une subvention de plusieurs milliers d’euros sans justificatifs de dépenses ou d’actions réalisées. Plusieurs perquisitions ont déjà eu lieu dans les locaux du conseil départemental et à l’approche des élections législatives, l’étau judiciaire semble se resserrer autour de certains élus ou anciens élus, même si pour l’heure, personne n’a encore été condamné.

Adrien Theilleux

Abonnement Mayotte Hebdo