100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Comores : Moroni disposé à restituer 49 kilos d’or à l’État malgache ?

À lire également

Justice à Mayotte : “On va tout faire pour que l’histoire de Stam soit la dernière de ce genre”

On l’appelait Stam. Et l’actualité que connaissent les États-Unis comme la métropole quant aux violences policières faites aux noirs ne peut que faire écho à son histoire. Celle d’un jeune père de famille de Mayotte, tué par balle de la main d’un policier le 23 février à Kawéni. 

Relation sexuelle à 14 ans : une mineure de plus victime des failles de la justice mahoraise

Une simple affaire d’atteinte sexuelle sur une mineure de moins de quinze ans a fini par prendre de l’ampleur au tribunal correctionnel mercredi dernier. Rappelant que le débat sur le consentement, en particulier des mineurs, est toujours cruellement d’actualité, deux ans après l'adoption de la loi sur les violences sexistes et sexuelles. 

Rapt de Petite-Terre : après l’appel devant la chambre de l’instruction, case prison et « tournure politique »

Rendue ce jeudi en appel devant la chambre d’instruction de La Réunion, la décision de placer les quatre hommes mis en cause dans l’affaire du rapt de Petite-Terre n’est pas sans soulever de questions selon leur avocat. Me Nadjim Ahamada dénonce notamment une violation des droits de la défense et une motivation politique à l’endroit des divers collectifs contre l’insécurité qui affichent un soutien farouche à ses clients.

Protection animale à Mayotte : « Quand on s’en prend comme ça à des chiens, c’est qu’on n’a plus de limites »

La thématique de la délinquance a mis en lumière, ces dernières semaines, le rapport de jeunes bandes avec les chiens. Torturé par sadisme, utilisé comme arme et objet de rivalités, le « meilleur ami de l’homme » a la vie dure sur le territoire où associations et forces de l’ordre tente tant bien que mal d’endiguer le phénomène.

Les 28 lingots saisis à l’aéroport de Hahaya, fin décembre 2021, sont gardés à la Banque centrale des Comores. Les autorités comoriennes ont toujours contesté la thèse selon laquelle le métal jaune proviendrait de la Grande île. Mais d’après la presse malgache, les deux pays voisins seraient sur le point de trouver un accord pour la remise de l’or évalué à 2.52 millions d’euros. Une information qu’aucun officiel comorien ne confirme.

Revirement en vue dans le dossier des lingots d’or saisis à l’aéroport de Hahaya ? Deux semaines après la fin du procès qui a vu la condamnation de plusieurs personnalités comoriennes de haut rang, dont l’ex-directeur des aéroports, Moroni pourrait accéder à une autre requête d’Antananarivo et non pas des moindres. L’État comorien ne serait pas opposé à restituer les 49 kilogrammes d’or qu’il garde dans les coffres de la Banque centrale, d’après le journal malgache Midi- Madagasikara. Dans un article paru ce lundi, le quotidien évoque en effet un possible rapatriement du métal jaune, rapportant une déclaration de l’ambassadeur comorien auprès de Madagascar, Caabi El Yachroutu Mohamed. Le diplomate a reconnu que la Grande île a de fortes chances de récupérer l’or qu’il a toujours réclamé. « Je pense que les requêtes de Madagascar concernant le rapatriement des lingots d’or saisis ont de fortes probabilités d’aboutir », aurait-laissé entendre l’ambassadeur, vendredi dernier, en marge de la cérémonie marquant la commémoration de l’armistice de 1918, à la résidence de France à Ivandry. Le représentant comorien a souligné, selon le journal local, que si jamais Moroni devait accéder à une telle doléance, ce serait uniquement pour des raisons d’état.

Les ressortissants rendus, pas les lingots

Nous avons contacté l’ambassadeur via la messagerie électronique WhatsApp pour en savoir un peu plus sur cette sortie médiatique, en vain. Ce dernier a-t-il divulgué par inadvertance un secret d’une haute sensibilité et préfère laisser le vent passer ?

Loin de là nous répond une source interne de la chancellerie qui confirme que l’ambassadeur « ne se reconnaîtrait pas du tout » dans les propos relayés par le journaliste de Midi-Madagasikara. L’auteur du papier a-t-il colporté des mensonges pour éveiller la conscience collective sur le sujet comme le sous-entend un diplomate ? Si tel est le cas, on devrait avoir droit à un démenti. En tout cas, Flash Infos a essayé d’avoir une réaction des autorités comoriennes, mais aucun officiel n’a souhaité s’exprimer. Le porte-parole du gouvernement a indiqué qu’il n’était pas au courant d’une telle histoire. Du côté du ministère des Affaires étrangères, silence radio, pas même le chef de la diplomatie qui avait pourtant accueilli la délégation malgache dépêchée à Moroni, début janvier. Si l’équipe conduite par l’ex-ministre de la Justice malgache a obtenu l’extradition de ses deux ressortissants en moins de quatre jours, elle n’a malheureusement jamais réussi à ramener l’or. Les autorités comoriennes gardent le métal jaune au motif qu’il proviendrait du Mali, selon la justice. Pourtant, le parquet de Moroni avait reconnu après l’éclatement de l’affaire que le métal sortait illégalement de Madagascar avant d’arriver sur les côtes anjouanaises.

En attendant, « toutes les demandes malgaches liées à cette affaire ont été satisfaites. On n’a pas reçu de nouvelles requêtes », assurait, à l’époque, Houmed Msaidié, porte-parole du gouvernement. Alors mensonge ou bourde de l’ambassadeur ? On devrait avoir une réponse dans les prochaines vingt-quatre heures.

 

Un précédent en Afrique du Sud

En 2020, en Afrique du Sud, les douanes aéroportuaires ont intercepté trois Malgaches avec en leur possession 73.5kg d’or. Mais la Nation arc-en-ciel refuse toujours de le restituer. En guise de représailles, l’État malgache a fermé son ciel aux vols en provenance de Johannesburg. En juillet, la Grande île a également suspendu ses liaisons aériennes avec l’archipel des Comores, qualifié de zone rouge, où le risque de trafic d’or serait élevé, d’après le ministre malgache des Transports. Une décision qui avait suscité incompréhension à Moroni.

Mayotte Hebdo de la semaine

Le journal des jeunes

chab6

À la Une

Intrusion au CHM : un homme de 29 ans et un mineur de 17 ans interpellés

La police de Mamoudzou a arrêté deux personnes suspectés de vol, ce jeudi 26 janvier. Ils seraient les auteurs du cambriolage du centre hospitalier...

Après un droit de retrait, ce vendredi matin, la barge reprend

Quelques chanceux ont réussi à prendre les premières barges du service des transports maritimes (STM), ce vendredi matin. Ensuite, à 7h, la rotation s'est...

La Cadéma désavoue le syndicat des Eaux de Mayotte

Au premier point abordé ce jeudi soir, en réunion de conseil, la Cadéma (communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou) avait décidé de mettre sa menace à...

Pamandzi ou Bouyouni, le choix se fera en 2023

Un nouveau dossier de présentation sur le projet de la piste longue à Mayotte vient d’être publié par la direction générale de l’aviation civile...

« Est-ce que je me vois à la télé ? » : état des lieux de l’audiovisuel mahorais

Le Conseil de la culture, de l’éducation et de l’environnement de Mayotte (CCEEM) a présenté, ce jeudi 26 janvier, son rapport intitulé « État de...