Un radicalisé arrêté par la DGSI

Un radicalisé arrêté par la DGSI

Un individu, dont l’identité et l’âge n’ont pas filtré jusqu’à maintenant, a été interpellé mardi peu après 8h dans le quartier de Mandzarsoa à M’tsapéré. La Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) s’est rendue sur les lieux aux alentours de 6h pour procéder à son arrestation. Une dizaine de véhicules et une vingtaine de policiers ont été réquisitionnés sur cette affaire, ralentissant considérablement la circulation à cet endroit pendant de longues minutes.

S’il s’agit bien d’un homme radicalisé de nationalité française, plusieurs informations circulant à son sujet sur les réseaux sociaux s’avèrent infondées. Connu des services de police et déjà interpellé par le passé, il n’aurait aucun lien avec les attentats de Paris du 13 novembre 2015, comme annoncé par certains de nos confrères en début de journée. Si d’autres rumeurs ont fait état de la présence d’AK47, les forces de l’ordre n’ont découvert aucune arme sur place. Mais d'autres sources proches de l'enquête affirment que 300 cartouches auraient été retrouvées.

L’individu, à Mayotte depuis plusieurs mois, a immédiatement été placé en garde à vue pour être interrogé par les autorités compétentes. Son interrogatoire peut durer jusqu’à 96 heures avant qu'il ne soit éventuellement renvoyé vers la métropole. Ce coup de filet viendrait du parquet antiterroriste de Paris.

Abonnement Mayotte Hebdo