Accident mortel sur la route de Tahiti Plage

Accident mortel sur la route de Tahiti Plage

Dans la nuit du 16 au 17 septembre, un accident impliquant un véhicule sur la route départementale 5 de Tahiti Plage dans la commune de Sada a eu lieu vers 1h15 du matin. Le véhicule – volé la veille par trois individus – aurait fait deux tonneaux avant de traverser la chaussée. Le conducteur est décédé sur le coup. Quant aux deux autres passagers, légèrement blessés, ils ont été transportés au CHM dans la nuit. 

"Les causes de l'accident restent encore à déterminer", selon la gendarmerie. Un accident est survenu dans la nuit de dimanche à lundi dans la commune de Sada, plus précisément sur la route de Tahiti Plage sur la départementale 5. Contacté par Flash Infos, le colonel de gendarmerie Philippe Leclercq a expliqué que la police faisait état "a priori" de la mise en cause d'un seul véhicule dont "nous supposons que le conducteur a perdu le contrôle". Arrivés sur les lieux quelques minutes après le drame, les gendarmes ainsi que les sapeurs-pompiers ont constaté que le conducteur de la voiture était mort "sur le coup". Aucun autre élément sur la victime n'a été apporté par le colonel Leclercq. "Nous aurons [les informations] sans doute un peu plus tard". Les deux autres passagers étaient "légèrement blessés" mais surtout "choqués". Ils ont été transportés au Centre hospitalier de Mamoudzou (CHM) dans la nuit. 

D'après les premiers éléments de l'enquête, la voiture aurait fait deux tonneaux avant de traverser la chaussée et de s'immobiliser de l'autre côté de la route. "Nous sommes en train de procéder à différents examens sur le corps de la victime notamment pour analyser son taux d'alcoolémie au moment des faits. Actuellement, nous ne pouvons pas être affirmatifs sur les circonstances mais la perte de contrôle du véhicule pourrait en être la cause. Il est certain que, dans ce secteur, les virages sont nombreux."

Une voiture volée la veille ?

"Un fait particulier, même très particulier" : la voiture en question "a été signalée volée" la veille – dans la nuit du samedi au dimanche – de l'accident dans la commune de Dembéni. "Suite à une agression à la sortie de Tsararano, trois individus ont volé ma voiture. C'est une Peugeot 406 HDI Break bleu ciel. Son immatriculation : CZ – 767 – VS dans le 34. Le capot est cabossé", pouvait-on lire dimanche dans une annonce postée sur la page Facebook de "Infos Routes Mayotte". Trois auto-stoppeurs auraient donc commis un "car-jacking" (vol de voiture accompagné de menaces ou de violences). "Nous sommes en train de procéder à un certain nombre de vérifications pour savoir si les trois personnes accidentées dont celle décédée seraient, je parle bien au conditionnel, les auteurs de ce vol. Ce n'est qu'une hypothèse actuellement", a conclu le colonel de gendarmerie Philippe Leclercq. 

 

Abonnement Mayotte Hebdo