La crise sismo-volcanique de Mayotte se dévoilera, vendredi soir, sur tous les écrans de France

La crise sismo-volcanique de Mayotte se dévoilera, vendredi soir, sur tous les écrans de France

La découverte du volcan sous-marin au large de Mayotte célèbre sa première année. À cette occasion, Flash Infos donne, tout au long de cette semaine, la parole à ceux qui, de près ou de loin, œuvrent pour une meilleure connaissance de ce phénomène naturel inédit qui évolue, chaque jour, sous le regard des Mahorais. Aujourd’hui, rencontre avec Pascal Crésegut, réalisateur du documentaire inédit « Mayotte, la naissance d’un volcan », diffusé ce vendredi soir sur France Ô.

Il était là, « un peu par hasard », le 16 mai 2019, lorsque le volcan a été découvert. À 50 km au large de Mayotte, aux côtés des 40 scientifiques embarqués sur le Marion Dufresne. Pascal Crésegut n’est pourtant ni chercheur, ni géologue. Non, sa spécialité à lui, c’est la caméra. Réalisateur de profession, l’homme était venu suivre les équipes de l’Institut de physique du globe de Paris, sur lequel il réalise alors un reportage. Après avoir participé à une première mission Mayobs quelques mois plus tôt, le voilà de nouveau, caméra au point, à ne perdre aucune miette de la vie sur le pont, où personne alors, ne pouvait encore prédire la découverte qui n’allait pas tarder à s’offrir à eux.

Puis, lorsque les données de fond révèlent l’existence d’un nouveau mais déjà très imposant volcan sous-marin, qui plus est en pleine éruption, Pascal Crésegut observe l’excitation qui anime alors ses compagnons de voyage. « Sur le coup, je n’ai pas réalisé à quel point cette découverte était incroyable », se remémore-t-il, sourire aux lèvres. « Pour les scientifiques, c’était la découverte du siècle. De mémoire humaine ça n’avait jamais été vu et j’ai très vite trouvé ça passionnant ! » Les premiers jours, les chercheurs lui interdisent d’évoquer publiquement la découverte, par peur de créer un mouvement de panique au sein du 101ème département. Puis, l’embargo levé, Pascal Crésegut décide de consacrer son prochain documentaire à ce phénomène inédit, auquel il a assisté aux premières loges. Ironie du sort, ou coup du destin, cet Auvergnat, passionné par « tout ce qui touche à la découverte » avait réalisé, par le passé, un autre documentaire dédié au laboratoire Magmas et volcans, et avec lequel il avait pu observer les curiosités géologiques du monde entier. « J’ai même recroisé des chercheurs du labo à bord du Marion Dufresne », s’amuse Pascal Crésegut.

Si la moitié des images et des témoignages ont été captées à bord du navire au nom de l’explorateur français, les autres ont été tournées à terre, depuis Mayotte, auprès de ses habitants. Des habitants qui ont dû apprendre à composer avec des événements naturels nouveaux, survenus dès mai 2018, date du premier séisme et point de départ du documentaire « Mayotte, la naissance d’un volcan ». De ces craintes, ces inquiétudes mais aussi de cette perspective de voir les yeux du monde rivés vers Mayotte, Pascal Crésegut s’en est inspiré à l’écran. Sur place, il rencontre Saïd Saïd Hachim, le géographe mahorais qui avait été le premier à évoquer la naissance d’un nouvel édifice sous-marin, alors que la communauté scientifique privilégiait encore un scénario aux origines tectoniques. Il échange aussi avec le directeur du collège de Sada, l’un des établissements qui avaient dû fermer temporairement à titre préventif lorsque l’essaim de séismes avait montré ses premières manifestations. « Je voulais faire un parallèle entre ce que vivent les scientifiques en mer et ce que vivent les habitants de l’île à terre », commente Pascal Crésegut. « Sur l’île d’ailleurs, il y a deux écoles : ceux qui ont peur, qui se demandent comment tout cela va se finir, et ceux qui trouvent que c’est une opportunité géniale pour le tourisme et que cela va permettre de susciter de nouvelles vocations chez les jeunes. Mais j’ai globalement senti que la majorité portait un regard positif sur la situation. » Un témoignage documenté inédit, réalisé pour tous les publics, de Mayotte et d’ailleurs, à découvrir ce vendredi soir à 20h55 sur France Ô.

Abonnement Mayotte Hebdo