L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Votez !

Citeo : un acteur majeur de la gestion des déchets à Mayotte

Auteur:

Catégorie:

Suite à notre article de mardi dernier sur le problème de la gestion des déchets à Mayotte, Nicolas Moulin, le responsable territorial Outre-mer de Citeo, a tenu à nous préciser le rôle exact de son entreprise sur l’île aux parfums. Éco-organisme national en charge du recyclage des emballages ménagers et des papiers, Citeo s’occupe de la mise en place des bornes de tri et de la sensibilisation de la population au geste. Il gère également l’Écopôle de Longoni.

En France, départements d’Outre-mer compris, chaque type particulier de déchets est géré par des entreprises privées agréées par l’État appelées « éco-organismes ». Citeo est l’acteur français de la responsabilité élargie des producteurs pour les papiers et les emballages ménagers. Financé par les entreprises, il prend en charge leur fin de vie, dont leur recyclage comme le veut la loi. Mais Citeo assure également le recyclage des déchets des particuliers. À Mayotte, c’est Citeo qui a mis en place les 200 points de collectes des déchets recyclables comprenant chacun trois bennes : une pour les papiers/cartons, une pour les plastiques/métaux et une pour le verre. « L’objectif en 2022 est d’installer 90 points de collecte de plus », révèle Nicolas Moulin, le responsable territorial Outre-mer.

Mettre en place tous les maillons de la chaîne

« Notre éco-organisme assure la mise en place de tous les maillons de la chaîne pour le recyclage des emballages ménagers et papiers », explique Nicolas Moulin. Citeo achète donc les bennes (les fameux Tri-O) et fait en sorte de les installer à des endroits stratégiques afin d’assurer un bon maillage du territoire. Elle paye ensuite des prestataires pour la collecte. « C’est Star Mayotte qui assure la collecte. Ses camions emmènent les déchets dont nous avons la charge à l’Écopôle de Longoni, géré également par nos soins », détaille-t-il. Là-bas, des agents retrient les déchets, notamment pour séparer plastiques des métaux recueillis dans la même benne. Ce système se fait en collaboration avec le syndicat intercommunal d’élimination et de valorisation des déchets de Mayotte qui agit comme un facilitateur entre les communes ou intercommunalité et l’éco-organisme.

citeo-acteur-majeur-gestion-dechets-mayotte

« La masse des déchets recyclables s’avère pour le moment trop faible pour envisager un recyclage en local. Les déchets sont donc envoyés à l’étranger. Le verre, dans des verreries en Afrique du Sud pour la fabrication de bouteilles, le plastique en Asie pour les tuyaux ou divers aspects de la production industrielle et les métaux dans des aciéries », révèle Nicolas Moulin qui confirme que Citeo a une obligation de traçabilité des déchets. L’éco-organisme encourage toutefois autant qu’il le peut les initiatives locales que ce soit à un niveau entrepreneurial ou associatif. « Sur le territoire de la communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou, cinq Doukas Bé expérimentent actuellement la récupération de bouteilles plastiques contre de petits produits comme des savons », souligne le responsable de Citeo, qui précise que le concept sera élargi s’il trouve un écho favorable auprès de la population.

Densifier le réseau pour aller au plus près de la population

Citeo est également en charge de la sensibilisation au geste de tri, encore difficile à Mayotte. C’est pour l’encourager qu’il souhaite densifier un maximum son réseau de points de collecte afin « d’aller au plus près de la population ». Pour les actions de sensibilisation, il s’appuie beaucoup sur les associations environnementales locales, notamment Mayotte Nature Environnement. Des maraudages dans les quartiers, des animations à Jumbo et des actions dans les établissements scolaires sont régulièrement organisées pour convaincre les habitants de la nécessité de trier ses déchets. En 2022, Citeo compte également produire de petites vidéos explicatives. « Plus les gens trieront leurs déchets et plus nous pourrons accompagner de porteurs de projets pour un recyclage en local. Développer une économie circulaire à Mayotte est essentiel », conclut le responsable territorial.

Dans la même catégorie