Un rapport commandé par Bercy assassine l’octroi de mer

À lire également

Quand la population mahoraise prépare la riposte

Sur les réseaux sociaux ou dans la rue, formellement ou spontanément, les initiatives se multiplient pour répondre à la délinquance qui flambe à nouveau sur l’île aux parfums. Au risque, parfois, de voir l’exaspération prendre le pas sur la loi. 

Mayotte : une naissance dont ils se souviendront

Une naissance dans la rue, ce n’est pas si courant. C’est pourtant ce qu’ont vécu Jonathan et Mouna, lundi 18 mai, date à laquelle Sarah, leur petite fille, a décidé d’arriver. Un évènement auquel ont participé quelques passants, sur les lieux par hasard. Et quand s’improvise une chaîne de soutien, cela donne une belle histoire. Récit. 

À Mayotte, “le confinement a révélé la capacité perverse de certains à faire du mal aux autres sans qu’ils ne s’en rendent compte”

Deux mois de confinement peuvent en dire long sur un individu, mais ils peuvent également dévoiler les pires et les meilleurs aspects d’une société. La crise sanitaire a mis en évidence les failles de la société mahoraise, partagée entre la conscience de certains et l’irresponsabilité des autres. Le sociologue Combo Abdallah Combo nous explique pourquoi il est urgent de tirer les leçons de ce confinement et essayer de changer la donne. 

Camille Miansoni, procureur de Mayotte : “Mon rôle est de protéger la société avant tout”

L’affaire du rapt en Petite-Terre qui suscite l’émoi dans l’ensemble du Département est révélatrice de nombre de maux dont souffre la société mahoraise au sein de laquelle nombre de personnes semblent valider l’idée que l’on puisse se faire justice soi-même à défaut d’une carence supposée de l’État. Le procureur de la République, Camille Miansoni, revient ici sur ces éléments. C’est aussi l’occasion pour lui de rappeler le rôle qu’il occupe et la vision qui l’anime alors que les critiques pleuvent sur sa personne.

La taxe spécifique aux départements d’Outre-mer devrait être révisée d’ici la fin de l’année. En conséquence, deux experts du FMI ont envisagé le scénario le plus profitable aux économies locales. La création d’une TVA spécifique à chaque territoire apparaît alors comme un outil plus viable pour les collectivités et permettrait par la même de faire baisser les prix à la consommation. 

Il avait vu le jour en 1670 pour soutenir l’économie des collectivités ultramarines, et constitue d’ailleurs, aujourd’hui encore, leur principale source de revenus. L’idée de l’octroi de mer pourrait alors sembler bonne, pourtant, un rapport commandé par Bercy et rédigé par deux experts pour le fonds monétaire international (FMI) préconise tout bonnement la suppression de cette taxe, dont les modalités devraient être redessinées au 31 décembre prochain. D’où l’intérêt du document de 52 pages publié fin mars par les chercheurs Bernard Laporte et Anne-Marie Geourjon sur le site de la Ferdi, fondation pour les études et recherches sur le développement international, un think-thank indépendant. 

D’abord, l’octroi de mer nourrirait l’incapacité des départements ultramarins à faire face à la concurrence européenne et internationale, puisqu’il engendre un certain nombre de surcoûts pour les entreprises et les populations locales, dont beaucoup dépendent de l’importation, comme Mayotte le prouve dans de nombreux domaines. “Dans certains DOM, il est ainsi permis de douter de l’effet protecteur de l’octroi de mer sur l’économie locale, tant le système de protection/exonération est alambiqué et non maîtrisé par les administrations locales”, jugent ainsi les auteurs du rapport. “La TVA, entre autres, apparaît comme un outil économiquement neutre pour mobiliser plus de ressources”, les taux appliqués actuellement dans les DOM y étant “(beaucoup) plus bas qu’en métropole, voire nuls à Mayotte et en Guyane”. Si cette piste était privilégiée, cela se traduirait par une baisse des prix à la consommation de “4,6 à 9 %”, et donc une hausse de l’activité qui permettrait de réduire “de 1,5 à 4 %” les écarts des PIB locaux avec celui de la métropole. Le tout en relançant potentiellement l’emploi. 

“Les pertes de revenu pour les collectivités territoriales pourraient être entièrement compensées par une augmentation progressive des taux de TVA, considérant les spécificités de chaque territoire, et une hausse des droits d’accises sur le tabac”, fait encore état le rapport Ferdi. Un système qui viendrait simplifier le processus de modification des taux actuels, jugé “peu transparent, instable et par la même imprévisible”. Preuve en est, sur la seule année 2017, le calcul de l’octroi de mer a été revu à trois reprises à Mayotte. De quoi décourager de potentiels investisseurs extérieurs et nourrir un certain immobilisme de l’économie locale. 

Interrogés par nos confrères de France-Antilles Guadeloupe, Bernard Laporte et Anne-Marie Geourjon considèrent ainsi l’octroi de mer comme étant une taxe “plus mauvaise que tous les systèmes douaniers que l’on peut voir dans les pays en voie de développement”. “Si vous fabriquez des vélos, mais que vous devez importer des pneus, les taux de taxation de l’octroi de mer pour les pneus ne vous garantissent pas qu’au final votre produit sera moins cher qu’un vélo complet importé” avaient-ils alors illustré. “Nous ne remettons pas en cause le besoin de protection des productions locales, mais nous disons que si on veut combler le handicap de la production des départements d’Outre-mer, il y a d’autres outils plus efficaces”. Le déploiement de la TVA sera-t-il celui choisi lors de la révision de l’octroi de mer ? Réponse dans sept mois.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°945

Le journal des jeunes

À la Une

M’safara : un voyage dans les airs pour lutter contre l’arrivée de kwassas à Mayotte

Il y a un mois, le préfet Jean-François Colombet annonçait sa décision de solliciter des structures privées pour lutter contre l’entrée illégale et massive...

Pour accueillir toujours plus d’élèves, le rectorat de Mayotte met les bouchées doubles

Huit collèges, quatre lycées, six cuisines centrales, quatre internats. Pour accueillir au mieux les élèves de Mayotte, le rectorat poursuit un ambitieux plan de...

Délinquance, immigration clandestine, habitat illégal… les chiffres clés de l’année 2020 à Mayotte

La préfecture et le procureur de la République de Mayotte viennent de publier conjointement les chiffres clés de la lutte contre la délinquance, l'immigration...

Tribune libre : Renforcement des aides à Acoua

Nous sommes à presque une semaine des intempéries qui ont lourdement touché le village d'Acoua. Deux images très marquantes sont restées dans ma tête....

Confinement : Jean-François Colombet n’est pas fâché contre les Mahorais mais…

Le locataire de la Case Rocher est intervenu sur le plateau de Mayotte la 1ère hier soir. Sans surprise, il a annoncé la poursuite...