Violences scolaires. 300 manifestants dans les rues

Violences scolaires. 300 manifestants dans les rues

En réaction à cette insécurité dans le milieu scolaire hier, sur la Place de la République de Mamoudzou, 300 personnes environ se sont donné rendez-vous. De nombreux parents d’élèves, des professeurs, des psychologues et bien d’autres sont venus manifester en partant de la Place de la République et ont rejoint la préfecture dans l’après-midi. “Plusieurs acteurs sur place et une motivation débordante à vouloir faire bouger les choses se sont donnés rendez-vous”, explique Yann Durozad, enseignant à Kawéni 1. Reste à savoir si leur cri d'alerte sera entendu.

Ramassage scolaire suspendu entre Passamainty et Vahibé
Après un énième caillassage qui a blessé un élève à la tête hier à la sortie du collège de Passamainty, la société de transport Matis a décidé de suspendre tout ramassage scolaire entre Vahibé et Passamainty. En effet, l'entreprise a été victime de nombreux dégâts sur ses véhicules au cours de cet incident. La direction indique que l'activité est suspendue sur cet axe jusqu'à ce que les conditions soient à nouveau réunies pour le transport en toute sécurité des élèves.

Violences scolaires. 300 manifestants dans les rues

Violences scolaires. 300 manifestants dans les rues

Violences scolaires. 300 manifestants dans les rues

 

 

Abonnement Mayotte Hebdo