A l'école de "Kavani stade" les enfants déjeunent dans les couloirs

A l'école de "Kavani stade" les enfants déjeunent dans les couloirs

Des enfants qui prennent leur repas du midi à même le sol, cette scène accablante est ô combien banale à Mayotte. L'école de Kavani stade ne déroge malheureusement pas à la règle. Pourtant, cette nouvelle rentrée scolaire devait voir l'inauguration d'un préau au centre de la cour de l'établissement en question afin d'accueillir la pause méridienne. Mais la promesse de la mairie semble avoir été remise à plus tard.

Pourtant, les conditions d'organisation du déjeuner dans cette école étaient meilleures par le passé. En effet, jusqu'à l'année scolaire dernière, les 500 élèves du groupe scolaire (600 à présent) mangeaient dans les anciennes classes qui ne sont plus aux normes. "C'était une solution temporaire raisonnable en attendant d'avoir un lieu dédié mais depuis que des rotations scolaires sont effectuées avec l'école de la briqueterie ces salles sont désormais occupées", explique un parent d'élève qui a voulu garder l'anonymat.

Par conséquent, la seule solution trouvée par la direction de l'école était de faire déjeuner les enfants dans les couloirs des anciens bâtiments. "Normalement, un préau devait être construit au centre de l'enceinte avant la rentrée. On a rencontré la mairie de Mamoudzou avant les grandes vacances scolaires et elle s'était engagée à ce que les travaux soient réalisés en temps et en heure mais aujourd'hui on a rien", raconte ce même parent d'élève visiblement remonté contre les autorités municipales. Les parents ont rencontré le directeur de l'école. Ce dernier a répondu être impuissant face à la situation qu'il affronte. Seule la mairie propriétaire des bâtiments et gestionnaire de l'école (depuis la dissolution du Smiam) est responsable. "La mise en place des kiosques ou préaux dans les écoles de la commune est en cours de mise en place et d'organisation mais nous n'avons pas encore de délai", s'est contenté de répondre la municipalité. "La problématique est énoncée depuis un certain moment mais comme vous le savez, toute construction ne se fait pas du jour au lendemain", a-t-elle ajouté.

Quoi qu'il en soit, les enfants et leurs parents attendent une réaction rapide de l'hôtel de ville afin que les petits puissent déjeuner dans des conditions convenables (pour Mayotte) à défaut d'être dignes de celles de la métropole.

GD

Abonnement Mayotte Hebdo