asd

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Un forum sur l’économie numérique prévu fin juin

À lire également

Attaquée de toutes parts à Mayotte, Panima tente de riposter

Entre la polémique sur la qualité des repas livrés aux confinés du RSMA, et la mise à l’arrêt d’une partie importante de son activité à cause du confinement, l’entreprise de restauration collective est sur tous les fronts. Mais face à ces multiples coups durs, son directeur, Gilles Rouinvy, ne baisse pas les bras et répond aux critiques. Entretien.

Les chiffres qui rendent le confinement compliqué à Mayotte

On le sait, le confinement à Mayotte est rendu d’autant plus difficile qu’une grosse partie de la population vit dans des habitations insalubres, dénuées du confort élémentaire. Dans une publication diffusée hier, l’Insee rappelle quelques chiffres parlants. Résumé point par point.

Rachat de Vindemia par GBH : la grande distribution de Mayotte face à la menace d’une concentration inédite

Réunion au sommet ce lundi, entre les différents acteurs économiques et politiques du 101ème département, alors que le rachat de Vindemia, filiale de Casino, par GBH, qui détient 11 magasins Carrefour, doit avoir lieu le 1er juillet. Pour l’instant, ni l’Autorité de la Concurrence, ni le Conseil d’État ne se sont prononcés contre l’opération. Mais après La Réunion, c’est au tour des acteurs mahorais de s’inquiéter de ses conséquences pour la vie économique locale.

Grand mariage / Manzaraka : l’entraide encore privilégiée pour le financement

Le manzaraka, ou grand mariage, est un passage obligatoire pour tout Mahorais souhaitant s'inscrire dans la tradition. Cette cérémonie peut facilement rassembler plus de 300 personnes : colliers de fleurs, mbiwi, mais surtout liasses de billets. Le manzaraka a un coût ! Alors, comment est-il financé ? 

 

“ Structurer la filière numérique au niveau des îles pour arriver un jour à un cluster régional. Et mener une réflexion sur les technologies de l’information et de communication (TIC) comme voie de développement pour tous les secteurs d’activité”, a indiqué hier Isabelle Chevreuil, représentante de la CCI Mayotte et présidente de l’Union des Chambres de Commerce et d’Industrie de l’Océan Indien (UCCOI ). Une conférence de presse se tenait hier à la CCI Mayotte, en simultané avec chaque chambre de commerce et d’industrie locale.

C’est le double objectif du premier Indian Ocean Network (ION)-forum de l’économie numérique pour la zone océan Indien-, qui se tiendra les 28 et 29 juin à la CCI d’Antananarivo. Il est organisé par cette dernière, sous l’égide des Chambres de Commerce et d’Industrie de l’Océan Indien (UCCOI ) et est soutenu par la Commission de l’Océan Indien et l’Union européenne.

Sur recommandations du 10ème Forum économique des îles de l’Océan Indien (FEIOI), qui s’est tenu à Moroni en octobre 2014, l’UCIOI a ainsi pris la décision d’espacer la tenue des forums de manière biannuelle et d’organiser entre chacun d’eux une réunion dédiée à un secteur, particulièrement porteur de développement et d’emploi pour la région. Le ION est ouvert à tout le monde. Des invitations ont été envoyées aux entreprises et aux administrations mahoraises. Le coût de l’inscription au forum est fixé à 30 € “Nous espérons qu’il y aura une délégation de l’île au lagon significative sur place”, dit Isabelle Chevreuil. Le premier ION se composera d’ateliers thématiques : “Le numérique au cœur de l’agriculture”, “le virage numérique du tourisme régional”, “les stratégies de transition numérique pour les entreprises” et “e-santé : vers une filière du numérique en santé et bien-être”. Il sera aussi rythmé par des conférences : “le numérique et l’intégration régionale”, “cyber-sécurité et e-gouvernance : le modèle estonien” et “révolution numérique et stratégie d’évolution des compétences”. Tout au long de l’événement, des facilités seront par ailleurs mises en place pour permettre la tenue de rencontres entre professionnels.

“Être en mesure d’attaquer les gros marchés, comme le marché est-africain”

“Les opérateurs de l’océan Indien n’ont certes pas les mêmes attentes et les mêmes stratégies”, note Feyçoil Mouhoussoune, président du Gemtic (Groupement des Entreprises Mahoraises des Technologies de l’Information et de la Communication). “Le marché des TIC à la Réunion représente environ 2 milliards d’euros, avec de nombreux pôles de compétitivité. À Maurice, il y a un secteur à part entière, qui bénéficie de subventions publiques. En ce qui concerne Madagascar, il existe beaucoup d’écoles dédiées au secteur. La grande île est de plus l’une des premières destinations offshore pour les filiales ou les sous traitants d’entreprises françaises (exemple : les centres d’appels). Nous devons néanmoins réfléchir à une stratégie régionale et à la mise en place d’un cluster. Cela permettra de maximiser les échanges régionaux et de pouvoir attaquer des gros marchés, comme le marché est-africain.” Un chef d’entreprise qui fera le déplacement aura aussi l’opportunité de “donner de la visibilité” à sa société et de “tisser des partenariats”, aux dires d’Ali Abdou, directeur du pôle international de la CCI Mayotte. “Par exemple, suite au Forum Economique des îles de l’Océan Indien à Moroni, trois entreprises mahoraises ont eu l’opportunité de travailler sur des projets aux Comores”, ajoute-t-il. OL

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

La coqueluche continue de progresser sur le territoire

Santé publique France fait le point sur la coqueluche, les infections respiratoires aigües (IRA), la gastro-entérite aigües (GEA) et la dengue à Mayotte. Pour la...

Mamoudzou s’enflamme pour les Jeux Olympiques ce vendredi

La Ville de Mamoudzou organise une fan zone pour la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Paris 2024. Cet événement “Mamoudzou en flamme” aura...

Assemblée nationale : Anchya Bamana et Estelle Youssouffa intègrent leurs commissions permanentes

La députée de la 1ère circonscription de Mayotte nouvellement réélue, Estelle Youssouffa, intègre de nouveau la commission permanente des affaires étrangères de l’Assemblée nationale,...

Les travaux du point de vue d’Handréma ont débuté à Bandraboua

La première pierre du point de vue d’Handréma a été posée ce vendredi 19 juillet. Ces travaux marquent le début d’un programme d’aménagements dans...

Comores : le choléra en nette régression sur l’ensemble de l’archipel

Alors que le taux global de la vaccination contre le choléra est de 59% dans l’Union des Comores, l’épidémie semble aller decrescendo, notamment à...