Mayco rouvre temporairement

Mayco rouvre temporairement

L'usine de Mayco a rouvert temporairement ses portes hier matin, a confirmé Frédéric Lauté, président directeur général de l'entreprise.

La direction avait choisi de fermer le site le 13 décembre suite à de violentes échauffourées entre le personnel gréviste (un mouvement social est en cours depuis le 27 octobre) et des agents de sécurité. " Nous avons rouvert l'usine ce matin (mercredi, ndlr) pour effectuer les livraisons", explique le PDG . "Nous essayons de remettre en marche une ligne de production, mais c'est un processus qui est long. Cette réouverture est temporaire, c'est encore très incertain. Je suis conscient que nous n'avons pu rouvrir aujourd'hui que grâce à la présence de la gendarmerie. Mais tant qu'il n'y a pas de menace [de la part des grévistes], on continuera à travailler", complète encore le responsable. Les grévistes, quant à eux, sont extrêmement mécontents : "Deux camions Sodifram ont récupéré les boissons (…) et nous comptons attaquer en justice la direction. Nous n'admettons pas [qu'elle] ait recours à des personnes extérieures pour faire le travail du personnel gréviste", explique Soilihi Midaïn, délégué syndical CGTMA Mayco, qui indique qu'il y avait encore une cinquantaine de grévistes devant l'usine hier matin. Les trois revendications principales à l'origine du mouvement de grève (revalorisation d’une partie des salaires et des primes sur objectifs, décompte hebdomadaire transparent des heures supplémentaires grâce à un système de pointage, ndlr) ont été satisfaites mais la grève se poursuit en raison d'un différend portant sur d'éventuels licenciements de grévistes.

→Frédéric Lauté, président directeur général de Mayco

Abonnement Mayotte Hebdo