Grève chez Total, la direction s’exprime enfin

Grève chez Total, la direction s’exprime enfin

La direction de Total en proie à un mouvement social depuis vendredi dernier vient de publier un communiqué. C’est la première fois que l’entreprise pétrolière prend la parole depuis le début du conflit. Dans ce courrier, la société annonce qu’une réunion a actuellement lieu dans ses locaux en présence des divers protagonistes. Elle fait également le point sur la situation de ses salariés (conditions de travail et avantages). Voici l’intégralité du communiqué.

« A l’initiative de l’organisation syndicale FO-CFDT, une quarantaine d’employés de Total Mayotte (soit environ 30 % des effectifs) sont en grève depuis vendredi 11 août. La CFDT s’est depuis désolidarisée du mouvement. Les syndicats FO & CGT de SMSPP, filiale logistique qui gère les dépôts, ont déposé un préavis de grève à compter du 14 août.

Dès le 9 août, la direction de Total Mayotte avait proposé une réunion d’échanges avec les instances représentatives du personnel. Initialement prévue le jeudi 17 août, la direction a proposé, compte-tenu de la situation, qu’elle soit avancée au mardi 15 août. La réunion prévue n’a pu se tenir car les représentants des grévistes ont refusé la présence des autres représentants élus des salariés.

Une nouvelle réunion est organisée par la direction avec les Organisations Syndicales depuis 10h ce matin.

Total Mayotte et SMSPP sont extrêmement attachés au dialogue social : des réunions mensuelles ont lieu entre la direction et les instances représentatives du personnel et des avancées notables ont eu lieu ces dernières années dans divers domaines  comme l’instauration de chèques déjeuner, d’un 13e mois, d’une assurance supplémentaire et d’une mutuelle.

Les salariés bénéficient en outre d’avantages liés au Groupe Total : augmentation salariale annuelle, plan d’épargne, intéressement, campagnes régulières d’augmentation de capital réservées aux salariés.

Les équipes de Total Mayotte sont pleinement mobilisées pour renforcer le ravitaillement des 9 stations-service et limiter au maximum l’impact sur les consommateurs et sur l’économie mahoraise tout en poursuivant le dialogue social dans un climat apaisé et ouvert. »

Abonnement Mayotte Hebdo