Free Porn

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Des trophées aux entreprises championnes de l’apprentissage

À lire également

Attaquée de toutes parts à Mayotte, Panima tente de riposter

Entre la polémique sur la qualité des repas livrés aux confinés du RSMA, et la mise à l’arrêt d’une partie importante de son activité à cause du confinement, l’entreprise de restauration collective est sur tous les fronts. Mais face à ces multiples coups durs, son directeur, Gilles Rouinvy, ne baisse pas les bras et répond aux critiques. Entretien.

Les chiffres qui rendent le confinement compliqué à Mayotte

On le sait, le confinement à Mayotte est rendu d’autant plus difficile qu’une grosse partie de la population vit dans des habitations insalubres, dénuées du confort élémentaire. Dans une publication diffusée hier, l’Insee rappelle quelques chiffres parlants. Résumé point par point.

Rachat de Vindemia par GBH : la grande distribution de Mayotte face à la menace d’une concentration inédite

Réunion au sommet ce lundi, entre les différents acteurs économiques et politiques du 101ème département, alors que le rachat de Vindemia, filiale de Casino, par GBH, qui détient 11 magasins Carrefour, doit avoir lieu le 1er juillet. Pour l’instant, ni l’Autorité de la Concurrence, ni le Conseil d’État ne se sont prononcés contre l’opération. Mais après La Réunion, c’est au tour des acteurs mahorais de s’inquiéter de ses conséquences pour la vie économique locale.

Grand mariage / Manzaraka : l’entraide encore privilégiée pour le financement

Le manzaraka, ou grand mariage, est un passage obligatoire pour tout Mahorais souhaitant s'inscrire dans la tradition. Cette cérémonie peut facilement rassembler plus de 300 personnes : colliers de fleurs, mbiwi, mais surtout liasses de billets. Le manzaraka a un coût ! Alors, comment est-il financé ? 

 

Ce vendredi matin, le Mouvement des entreprises de France (Medef) Mayotte organisait une première édition des Trophées de l’apprentissage. Complétée par des échanges sous forme de tables-rondes, cette cérémonie était l’occasion de mettre en lumière les entreprises adhérentes au Medef, qui s’impliquent dans l’insertion des jeunes, en comptant des apprentis dans leurs effectifs.

Accessible du CAP au Bac+5, l’apprentissage est « une double voie d’excellence, à la fois académique et professionnelle », reconnaît Carla Baltus, présidente du Medef Mayotte. Pour Thomas Bellon, responsable de l’antenne locale de l’Association nationale des apprentis de France (Anaf), « l’apprentissage est aussi un levier d’insertion de la jeunesse ». C’est donc sur ce thème qu’était organisé un séminaire ce vendredi matin, au lycée des Lumières à Kawéni, avec tables-rondes et cérémonie des Trophées de l’apprentissage. Cette première édition, spécialement dédiée aux entreprises adhérentes, a été créée « pour rendre hommage à l’ensemble des entreprises qui ont joué le jeu de l’insertion », complète la présidente.

Trois tables-rondes

En 2020, l’organisation patronale de Mayotte avait lancé une campagne de sensibilisation, avec des matinales et ateliers de travail réunissant l’ensemble des parties prenantes de l’apprentissage. « Aujourd’hui, nous sommes réunis pour tracer ensemble l’avenir de ce dispositif sur le territoire. L’apprentissage souffre d’un manque de convergence entre l’offre et la demande », admet la présidente. En France, à fin mai 2023, 933.000 apprentis étaient comptabilisés, soit une augmentation de 12,5 % par rapport à l’année précédente. « Avec près d’un million d’apprentis en France, une chose est sûre, l’utilité de l’apprentissage n’est plus à prouver », sourit Carla Baltus.

Afin de mieux dessiner l’avenir de l’apprentissage dans le 101e département, trois tables-rondes étaient organisées. La première portait sur le financement et le cadrage des contrats d’apprentissage, la deuxième sur la structuration et l’état des lieux de l’offre de formation à Mayotte. Le dernier point abordé était celui des perspectives et expressions des besoins en recrutement. Pour animer ces moments d’échanges, des entreprises et organismes de formation adhérentes au Medef Mayotte s’étaient réunis.

Changer l’image de l’apprentissage

En évoquant l’apprentissage, la présidente du Medef Mayotte reconnaît que « sans conteste, il est désormais observé un véritable engouement, aussi bien des employeurs que des étudiants ». Le développement de l’apprentissage dans l’enseignement supérieur a alors permis de couvrir une majorité des métiers. L’apprentissage a longtemps revêtu une image malgré lui, qui a changé. « On a voulu changer cette image de voie réservée à ceux en échec scolaire », note Michel-Henri Mattera, directeur de la Deets (direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités). « L’apprentissage est en structuration sur le territoire et c’est tous ensemble qu’on arrivera à mener à bien ce projet », Thomas Bellon, responsable de l’Anaf à Mayotte.

Dans un second temps, place à la remise des trophées de l’apprentissage Medef Mayotte. Pour cette première édition, les entreprises ont été réparties en quatre catégories, segmentées par nombre de salariés. Le critère de sélection pour l’attribution du trophée était celui du nombre de contrats d’apprentissage conclus par l’entreprise, durant la période allant de 2020 à 2023. Un jury était constitué de membres du bureau du Medef Mayotte et de partenaires institutionnels de l’organisation patronale, Akto et rectorat. Après une dernière délibération réalisée ce mercredi, les résultats et trophées ont été remis ce jeudi.

Dans la catégorie moins de dix salariés, c’est l’entreprise MDSI qui est lauréate. Pour la catégorie de 10 à 49 salariés, Somagaz remporte le prix, tout comme TotalEnergies dans la catégorie 50 à 249 salariés. Enfin, Colas remporte le trophée de l’apprentissage Medef Mayotte 2023, dans la catégorie 250 salariés et plus.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1090

Le journal des jeunes

À la Une

Un couple agressé à Ongojou : l’homme a été placé en coma artificiel

Mayotte a été le théâtre de plusieurs agressions ce lundi. Un couple a été pris pour cible à Ongojou au niveau d’un barrage en...

Cinq ans de prison pour les jumeaux à la hache

 Jeudi dernier, le procès de frères jumeaux pour tentative de meurtre et complicité s’est ouvert devant la cour d’assises de Mayotte. En février 2021,...

Loi Mayotte : « Notre objectif réel n’est pas de nous contenter du minimum »

Co-rapporteuse des propositions du territoire, Maymounati Moussa Ahamadi a participé à la réunion du 17 mai, à l’Élysée. La conseillère départementale du canton de...

Foncier : Un nouveau délai qui peut intéresser les propriétaires en devenir

La loi du 9 avril entérine un changement capital pour la problématique foncière à Mayotte. Le délai de prescription, qui ouvre le droit aux...

Les élèves de Chiconi expliquent Mayotte sur les ondes nationales

Une vingtaine d’élèves du collège Ali-Halidi, à Chiconi, ont été invités par la radio Franceinfo afin d’enregistrer des interviews et des citations pour animer...