De nouvelles antennes, une hausse des effectifs et plus d'autonomie

De nouvelles antennes, une hausse des effectifs et plus d'autonomie

Le 10 juillet dernier, l’instance paritaire de Pôle emploi mayotte s'est réunie sous la présidence de carla Baltus et en présence du directeur général adjoint de Pôle emploi, michael ohier. Le but était d'échanger sur le changement de statut de Pôle emploi mayotte en vue de sa prise d'autonomie par rapport à la réunion dont elle dépend encore.

Lors de cette réunion, il a été évoqué le passage des effectifs de 59 à 91 agents, ce qui permettra enfin d'avoir enfin un comité d'entreprise propre à mayotte et non plus rattaché à celui de La réunion. de nouveaux locaux sont également programmés à dzoumogné, à chirongui et à kawéni d'ici 2018.

Certains sujets très importants ont été abordés au cours de cette rencontre comme l’instance a sensibilisé le dga sur les mauvaises conditions d’accueil des usagers de pôle emploi à mayotte, la pertinence de la dématérialisation des inscriptions des demandeurs d'emploi, ou encore l'arrivée de psychologues du travail pour accompagner les demandeurs d'emploi. Mais l'instance paritaire a insisté que la nouvelle priorité sera  l’évolution statutaire de pôle emploi mayotte à savoir sa régionalisation. "Les échanges ont été francs et directs par moment, mais cordiaux. M. Ohier s'est engagé à répondre rapidement après une étude juridique. L'instance paritaire a donné une échéance qu'elle  souhaite arrêter au 30 septembre 2017 pour apporter une réponse à cette demande légitime, presque une évidence et qui n’a nullement besoin « d’analyse juridique supplémentaire selon elle », étant donné que Mayotte est Département-Région d’Outre-Mer (DROM) depuis fin mars 2011", explique carla Baltus. L'instance paritaire souhaite associer tous les parlementaires de mayotte pour que mayotte connaisse enfin un pôle emploi régional comme dans tous les autres dom et une instance paritaire régionale. "L'évolution vers la régionalisation permettra d'accroitre les moyens humains et techniques et offrir de meilleures prestations aux demandeurs d'emploi", estime la présidente de l'instance paritaire.

Abonnement Mayotte Hebdo