test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Augmentation d’environ 10% du tarif des courses

À lire également

Attaquée de toutes parts à Mayotte, Panima tente de riposter

Entre la polémique sur la qualité des repas livrés aux confinés du RSMA, et la mise à l’arrêt d’une partie importante de son activité à cause du confinement, l’entreprise de restauration collective est sur tous les fronts. Mais face à ces multiples coups durs, son directeur, Gilles Rouinvy, ne baisse pas les bras et répond aux critiques. Entretien.

Les chiffres qui rendent le confinement compliqué à Mayotte

On le sait, le confinement à Mayotte est rendu d’autant plus difficile qu’une grosse partie de la population vit dans des habitations insalubres, dénuées du confort élémentaire. Dans une publication diffusée hier, l’Insee rappelle quelques chiffres parlants. Résumé point par point.

Rachat de Vindemia par GBH : la grande distribution de Mayotte face à la menace d’une concentration inédite

Réunion au sommet ce lundi, entre les différents acteurs économiques et politiques du 101ème département, alors que le rachat de Vindemia, filiale de Casino, par GBH, qui détient 11 magasins Carrefour, doit avoir lieu le 1er juillet. Pour l’instant, ni l’Autorité de la Concurrence, ni le Conseil d’État ne se sont prononcés contre l’opération. Mais après La Réunion, c’est au tour des acteurs mahorais de s’inquiéter de ses conséquences pour la vie économique locale.

Grand mariage / Manzaraka : l’entraide encore privilégiée pour le financement

Le manzaraka, ou grand mariage, est un passage obligatoire pour tout Mahorais souhaitant s'inscrire dans la tradition. Cette cérémonie peut facilement rassembler plus de 300 personnes : colliers de fleurs, mbiwi, mais surtout liasses de billets. Le manzaraka a un coût ! Alors, comment est-il financé ? 

 

Un arrêté préfectoral datant de mardi modifie à partir de ce mercredi les tarifs réglementés des taxis de ville et de brousse. Ainsi, désormais, le montant maximal du taxi-ville sera fixé à 1,60 euro la course et l’ensemble des tarifs pratiqués sera augmenté d’environ 10%. Ceci étant, les artisans taxis restent libres de pratiquer des prix plus bas.

 

« À compter du 15 mai 2019, les tarifs réglementés des transports urbains et interurbains ainsi que les tarifs spéciaux en taxi à Mayotte (…) sont augmentés de 10%« , peut-on lire sur un arrêté préfectoral daté de ce mardi. Cette décision a été prise après avis de la commission des taxis du département de Mayotte.

Ainsi, à partir de ce mercredi, une course de taxi-ville coûtera 1,60 euros et 2,40 euros la nuit, les dimanches et jours fériés. L’ensemble des autres tarifs réglementés augmentent également d’environ 10% : désormais, pour une course qui coûtait auparavant 4,90 euros, prévoyez 5,40 euros. Cependant, les enfants de moins de deux ans ne paient pas, ceux âgés de deux à dix ans payent demi-tarif et à partir de dix ans, le tarif plein est appliqué. Le transport d’un bagage supplémentaire ou de plus de 20 kilos ajoutera 90 centimes par unité à la facture finale. On apprend aussi à la lecture de cet arrêté que « ces prix réglementés constituent un tarif maximum« . Dès lors, « un tarif inférieur peut être pratiqué par le professionnel« .

Cet arrêté rappelle également les prescriptions en termes d’équipements que les taxis devront mettre en place progressivement dans un délai maximal de deux ans. Ces prescriptions concernent notamment : une couleur unique pour l’ensemble des taxis ; un dispositif répétiteur avec une indication lumineuse (vert ou rouge) informant de la disponibilité du véhicule ; une plaque adhésive d’identification avec un numéro d’autorisation de mise en exploitation ; un dispositif permettant la délivrance automatique de tickets d’entrée et de paiement pour chaque passager et justifiant l’activité du conducteur. « Dans un délai de six mois à compter de la publication du présent arrêté, une grille tarifaire visant à simplifier l’application des tarifs » sur le territoire sera « développée« , promet encore la préfecture de Mayotte.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1093

Le journal des jeunes

À la Une

Un jeune homme de 22 ans tué à Bonovo ce samedi

Un jeune homme, âgé de 22 ans, a été retrouvé mort avec une large plaie à l’arrière du cou, dans la soirée de samedi,...

Elections législatives : douze candidats à l’assaut des deux circonscriptions mahoraises

La liste des candidats mahorais pour les élections législatives des 30 juin et 7 juillet est désormais connue. Quatre seulement se présentent dans la...

Théophane « Guito » Narayanin ne sera pas candidat aux élections législatives

Battu par Estelle Youssouffa en 2022, au second tour des élections législatives, Théophane « Guito » Narayanin a indiqué par un communiqué, ce vendredi,...

Le Rassemblement national sera défendu par Anchya Bamana

Anchya Bamana est investie officiellement candidate Rassemblement national pour les élections législatives du 30 juin et 7 juillet dans la deuxième circonscription de Mayotte....

Élection au Medef : L’assemblée générale de ce vendredi ajournée par la justice

Saisi par Nizar Assani Hanaffi via un référé, le tribunal judiciaire de Mamoudzou annule ce jeudi les décisions prises par le conseil d’administration du...