test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Kueena : reine en devenir du RnB – Soul

À lire également

Ramadan à Mayotte : Un mois sacré sous le signe du confinement

Ce soir se déroule la “nuit du doute” pour les fidèles musulmans. Traditionnellement, si le croissant de la nouvelle lune est observé, alors débute le mois du ramadan. Une période avant tout sacrée pour les musulmans, mais aussi ponctuée de festivités quotidiennes, rupture du jeûne en tête. Cette année toutefois, c’est un ramadan confiné qui aura lieu. De quoi bouleverser les habitudes.

Mayotte TV Islam, la nouvelle web TV qui parle de l’Islam à Mayotte

Le paysage audiovisuel mahorais compte désormais une nouvelle chaîne. Mayotte TV Islam fait son entrée en proposant un programme consacré entièrement à la pratique de l’Islam sur l’île. La chaîne est pour le moment une web TV, mais elle a l’ambition de se développer rapidement.

La Meiitod d’Adrien

À Mayotte, presque tout le monde sait qui il est et ce qu’il chante. Il faut dire qu’aucun autre artiste mahorais ne peut se...

Magic System et Koba LaD à la deuxième édition du festival Sanaa

La deuxième édition du festival Sanaa est centrée autour des musiques à tendance urbaine et World music. Cette année, cinq artistes internationaux, trois régionaux...

La chanteuse à la voix d’or a su conquérir le coeur du public comorien lors de sa participation à la deuxième édition du concours Nyora, qu’elle a gagné. La carrière de Kueena prend désormais une autre tournure, les opportunités se présentent et l’artiste compte bien les embrasser. Mais qui est réellement Kueena ? Quelles sont ses aspirations ? La chanteuse se livre en toute intimité.

kueena-reine-en-devenir-du-rnb-soulSon sourire enjôleur a su charmer les coeurs des milliers de téléspectateurs qui ont suivi l’aventure des candidats du concours Nyora. Mais si Kueena a fait partie des favoris dès le début de la compétition, c’est surtout grâce à sa voix envoûtante. À la surprise générale, elle est arrivée en tête des votes du public et du jury. « J’espérais aller loin, mais je ne pensais pas gagner », reconnaît-elle. Pourtant, ce fut bien le cas et, depuis, la chanteuse vit un rêve éveillé. Ce concours lui ouvre la porte de tous les possibles. Le chèque de cinq millions de francs comoriens qu’elle a remporté, soit 10.000 euros, va lui permettre de préparer son album. Il sera disponible à Mayotte, mais également aux Comores, et dans toutes les îles voisines pour ainsi toucher le public international. Et si Kueena est déterminée à aller aussi loin, c’est parce que la musique est tout son univers. « Je chante depuis l’âge de quatre ans. Mes soeurs s’improvisaient professeures de chant et me donnaient des cours, des conseils », se souvient la jeune femme, originaire de Labattoir et Combani.

Toute sa famille a détecté son talent et l’a poussée à continuer dans cette voie. « Mes parents ont toujours été derrière moi, j’avais même des oncles qui faisaient de la musique traditionnelle et qui m’emmenaient en concert avec eux pour que je puisse chanter sur scène. » L’adolescente qu’elle était tente alors de passer le pré-casting de la Nouvelle Star en 2015, mais n’est pas sélectionnée à cause de son mauvais anglais. « Cet épisode de ma vie a cassé mon moral », révèle Kueena. Quelques mois plus tard, une tragédie touche sa famille. La jeune femme perd en effet l’une de ses soeurs et n’a plus goût à rien. « J’ai arrêté la musique, je voulais juste être présente pour ma famille », raconte-t-elle. Malgré les encouragements de sa mère qui l’incite à continuer, Kueena refuse de chanter. Arrive alors un homme qui changera sa vie. Son actuel manager et bras droit, Kais Darouechi. « Il m’a motivée, il était toujours derrière moi, il m’a poussée à continuer. » Kueena reprend alors goût à la musique pour le plus grand bonheur de son entourage.

Nyora, un coup de pouce et de grands projets

C’est d’ailleurs son manager qui l’a inscrite au concours Nyora. « On voulait qu’elle soit médiatisée, qu’elle soit connue partout en France et à l’international. Passer par les Comores permet de toucher plus de monde et d’avoir du réseau », explique l’agent. Kueena marchera-t-elle sur les pas de Soprano, Rohff ou Alonzo ? C’est du moins ce qu’espère son équipe. Gagner Nyora lui donne aussi plus de crédibilité aux yeux des professionnels de la musique. « En remportant le concours, Kueena est devenue ambassadrice de Comores Telecom, le premier opérateur du pays. Lorsqu’elle voudra collaborer avec un artiste en France, Comores Telecom pourra envoyer un SMS aux 800.000 habitants de l’archipel pour les mettre au courant, et c’est un argument de taille », poursuit Kais Darouechi. C’est donc toute une stratégie que ce dernier a mis en place pour propulser sa muse sur le devant de la scène. La principale concernée vise encore plus loin puisqu’elle a pour projet de passer le prochain casting de The Voice France.

Des sacrifices nécessaires pour réussir

Du haut de ses 25 ans, Kueena est maman d’une petite fille de trois ans. Trouver l’équilibre entre sa carrière de chanteuse et sa vie de mère n’est pas toujours évident. L’artiste doit parfois faire des sacrifices pour réussir. Et même si elle est persuadée de faire les bons choix pour son avenir et celui de sa fille, cela ne l’empêche pas d’être nostalgique à certains moments. « L’aventure Nyora a été dure à vivre sur le plan personnel. Je suis partie deux mois, c’est toujours compliqué pour une mère de laisser son enfants. J’ai parfois pleuré en pensant à elle », révèle Kueena. Malgré ce poids, la chanteuse n’a jamais songé à déclarer forfait. Elle se considère comme une femme forte et motivée qui fera tout son possible pour réaliser ses rêves. « Kueena a un fort caractère et elle n’abandonne jamais. C’est pour cela que je suis persuadé qu’elle sera une grande chanteuse », souligne son manager. Admirative de divas telles que Beyoncé, Mariah Carey ou Rihanna, Kueena est bien déterminée à trouver sa place parmi ces grands noms.

 

Kueena en trois questions

 

Pourquoi Kueena ?

« En réalité je m’appelle Xena. Mes soeurs adoraient la série et quand je suis née, elles ont voulu que je m’appelle comme ça. Mais pour mon nom d’artiste, j’ai choisi Kueena, en faisant référence à « queen » qui veut dire reine parce que je prône le girl power. »

Un featuring avec quel artiste ?

« Mon rêve est de faire un feat avec Beyoncé ! Je veux chanter avec elle et pourquoi pas la dépasser. J’y crois. »

Nyora : Une participation polémique ?

« Les gens doivent être plus ouverts d’esprit. On ne mélange pas la passion, la culture, avec la politique. Je suis née et j’ai grandi à Marseille, et je n’ai pas été confrontée à ces choses là. »

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1094

Le journal des jeunes

À la Une

Désormais 210 cas de choléra à Mayotte

L’Agence régionale de Santé (ARS) de Mayotte a publié un nouveau bulletin relatif au choléra sur le territoire. Il fait état de 210 cas...

Incendie au collège de Dzoumogné : les épreuves du brevet seront déplacées au lycée professionnel

Après l’incendie qui a ravagé le collège de Dzoumogné, ce dimanche 23 juin, la piste criminelle est privilégiée (voir encadré). L’établissement étant fermé jusqu’à...

Le personnel du dispensaire de Kahani en droit de retrait ce lundi

Depuis ce lundi matin, le personnel du dispensaire de Kahani, dans la commune de Ouangani, est en droit de retrait. Ils sont actuellement environ...

L’usine sucrière d’Hajangoua vers des travaux en 2025

En 2022, l’ancienne usine sucrière d’Hanjagoua, dans la commune de Dembéni, a été sélectionnée par la mission Bern. La subvention pourtant obtenue depuis, les...

« Le clandestin à Mayotte ne doit avoir qu’une seule certitude, celle d’être renvoyé »

Circonscription sud. Manon Moreno (Reconquête) fait ses premiers en politique à l’occasion des élections législatives qui auront lieu les 30 juin et 7 juillet...