100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Publicités

Journées européennes du patrimoine : 40 événements à Mayotte pour une 38ème édition encore sous la menace Covid

À lire également

Ramadan à Mayotte : Un mois sacré sous le signe du confinement

Ce soir se déroule la “nuit du doute” pour les fidèles musulmans. Traditionnellement, si le croissant de la nouvelle lune est observé, alors débute le mois du ramadan. Une période avant tout sacrée pour les musulmans, mais aussi ponctuée de festivités quotidiennes, rupture du jeûne en tête. Cette année toutefois, c’est un ramadan confiné qui aura lieu. De quoi bouleverser les habitudes.

Mayotte TV Islam, la nouvelle web TV qui parle de l’Islam à Mayotte

Le paysage audiovisuel mahorais compte désormais une nouvelle chaîne. Mayotte TV Islam fait son entrée en proposant un programme consacré entièrement à la pratique de l’Islam sur l’île. La chaîne est pour le moment une web TV, mais elle a l’ambition de se développer rapidement.

À Mayotte, le grand flou artistique autour des mesures de soutien

Les acteurs mahorais du spectacle restent dans la tourmente : alors que le gouvernement a déployé des aides aux intermittents lésés par l’annulation des événements culturels, leurs homologues locaux ne pourront pas y prétendre, ce statut juridique n’existant pas au sein du 101ème département. 

Flou artistique autour des arts de la scène

Les artistes et intermittents du spectacle ne peuvent, à Mayotte, prétendre au statut juridique spécifique pourtant de vigueur en métropole, du fait de l’application tardive du droit du travail dans le 101ème département. Une situation qui complique encore un peu plus l’avenir de ces professionnels, souvent écartés des décisions politiques.

 

Pendant trois jours, la population aura l’occasion de découvrir les richesses du territoire à travers les nombreuses activités proposées par les collectivités et les associations. Seule contrainte : la présentation du passe sanitaire. Tour d’horizon avec Arnauld Martin, conseiller pour les musées et le patrimoine immatériel à la direction des affaires culturelles

Ateliers de maquillage, exposition artisanale, sortie découverte à l’îlot M’Bouzi ou encore balades contées aux cascades de Barakani… Pour la 38ème édition des Journées européennes du patrimoine, les richesses de l’île aux parfums seront une fois encore à l’honneur tout le week-end. Au total, plus de 40 événements figurent au programme, répartis sur quelque dix communes : Mamoudzou, Ouangani, Chirongui, Chiconi, M’Tsangamouji, Tsingoni, Pamandzi, Dzaoudzi, Acoua ou encore M’Tsamboro accueilleront ainsi les amateurs de culture locale. “Nous sommes presque au même niveau que l’année dernière, avec des villes qui ne participaient pas parfois depuis quelques années et qui sont revenues, comme M’Tsamboro”, se réjouit Arnauld Martin, le conseiller pour les musées et le patrimoine immatériel à la direction des affaires culturelles (DAC).

journees-europeennes-patrimoine-40-evenements-mayotte-38eme-edition

En pleine période de crise sanitaire, cette nouvelle édition doit aussi signer un “retour à la vie normale” pour la culture, ou du moins “lui redonner une place dans un monde où elle a été un peu oubliée ces deux dernières années”, souligne le pilote des JEP à Mayotte. Covid-19 oblige, en plus de l’habituelle rengaine des gestes barrières, le passe sanitaire sera exigé pour tous les publics âgés de 18 ans et plus. Une contrainte qui risque de peser sur la fréquentation, sur un territoire où 30% de la population est vaccinée… “Habituellement, nous sommes à environ 9.000 visiteurs les bonnes années, là nous serons peut-être autour de 3.000. Même si nous pouvons toujours espérer plus !” sourit-il. Avant d’ajouter : “Nous ne sommes pas à la recherche du chiffre, l’idée reste de sensibiliser le public.

Patrimoine et environnement à l’honneur

Et surtout, tous les publics, à en croire le thème choisi pour cette 38ème édition : “Le Patrimoine pour tous”. “L’occasion de mettre en valeur la diversité de notre patrimoine, qu’il soit matériel ou immatériel, traditionnel ou plus inattendu”, abonde la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot dans son édito. Et à Mayotte, cela passera notamment par les propositions de nouveaux participants, “qui profitent de ces journées pour parler de leurs activités« , explique Arnaud Martin. L’association Yes We Cannette organisera ainsi un atelier maquillage avec des matériaux naturels et de création d’objets artisanaux à partir de déchets recyclés. “C’est cohérent avec la notion de patrimoine, car en milieu insulaire, avant l’arrivée de la société de consommation de masse, les matériaux étaient réutilisés, détournés pour un autre usage. Cela fait partie de l’héritage, donc c’est une initiative intéressante, qui fait le lien entre problématiques patrimoniales et environnementales”, analyse le conseiller de la DAC.

La danse plutôt que les pierres

Autre initiative notable : une journée consacrée aux musiques et danses traditionnelles samedi et organisée par Talmalandi, une association de Miréréni, qui présentera pour l’occasion l’aboutissement de son travail avec les enfants du quartier. “C’est une action à signaler car le contexte dans le coin n’invite pas forcément à l’optimisme, et malgré tout, il y a des associations, qui plus est avec des jeunes, qui essaient de donner un peu d’espoir et une autre vision du territoire”, salue Arnauld Martin, en référence aux heurts qui émaillent les relations entre les deux villages de la commune de Tsingoni depuis plus d’une semaine.

Une journée pour les scolaires

Enfin, grâce à “Levez les yeux”, un dispositif commun entre les ministères de la Culture et de l’Éducation nationale, les scolaires pourront eux aussi profiter de ces journées du patrimoine, et ce, dès vendredi. Parmi les ateliers au programme : un jeu de piste à Barakani, la découverte des bangas à Tsimkoura, et même la visite d’un chantier de fouille archéologique, celle-ci exclusivement réservée aux élèves… De quoi élargir la cible des visiteurs et remplir l’objectif affiché par le thème de cette édition. Une initiative qui prend de plus “un sens particulier à Mayotte ”, soulève le conservateur du patrimoine. “Pour les scolaires, c’est une occasion de découvrir vraiment une partie de leurs racines et de prendre conscience de la richesse de leur héritage culturel.” Sortez vos agendas !

Pour découvrir le programme complet et s’inscrire aux événements, connectez-vous sur https://openagenda.com/jep-2021-mayotte.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°970

Le journal des jeunes

À la Une

Le retour des gilets jaunes dans le quartier de la Convalescence à Mamoudzou

Ce sont des femmes et des hommes exténués par la montée de la délinquance qui se sont réunis ce dimanche matin à la Convalescence....

22 projets pour 3 lauréats lors du 1er start-up week-end à Mayotte

Du 14 au 16 octobre avait lieu la deuxième édition du concours d’innovation de l’agence de développement et d'innovation de Mayotte (ADIM) ainsi que...

Constructions scolaires dans le 1er degré : cinq experts pour enclencher la remontada

Ce vendredi 15 octobre, la préfecture, le rectorat, l'association des maires et l'agence française de développement ont paraphé une convention quadripartite portant sur l'accompagnement...

Hommage à Samuel Paty : à Mayotte, une violence d’un autre type

Pour honorer la mémoire du professeur d’Histoire-Géographie tué le 16 octobre 2020 après avoir montré des caricatures de Charlie Hebdo pendant un cours, les...

Le directeur général de LADOM en visite au RSMA pour la formation et l’emploi des jeunes de Mayotte

L’agence de l’Outre-mer pour la mobilité et le Service militaire adapté ont renouvelé un protocole d’accord le 14 septembre dernier. Pour l’occasion, le directeur...