test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Un concours de poésie en langues mahoraises sur les éloges du prophète Mohammad

À lire également

Santé mentale à Mayotte : les précisions du directeur par intérim du CHM

Après la lecture de notre article en date du 1er décembre intitulé « 15.000 personnes suivies pour des pathologies psychiatriques dans la nature ?...

Emmanuel Macron « inquiet » pour Mayotte

L’Élysée a livré quelques échos de la conversation du président de la République française, Emmanuel Macron, et son homologue comorien, Azali Assoumani, ce samedi...

Élections législatives : Mayotte la 1ère lance aussi sa campagne

Pour cet évènement politique majeur, la rédaction de Mayotte la 1ère propose une offre éditoriale transversale sur les trois supports. Portraits des candidats, enjeux...

Enseignement supérieur : cérémonie de remise de diplômes

Ce samedi 25 juin s’est tenue la cérémonie de remise de diplômes universitaires (DU) et des Masters de métiers de l'enseignement, de l'éducation et...

En partenariat avec le Département, l’association Moultaqanour a organisé le dimanche 9 octobre à la MJC de Dembéni la 8ème édition du concours de poésie shimaoré et kibushi. La structure a pour ambition le partage et la transmission de la culture à travers l’Islam. À cet effet, plusieurs actions sont menées sur l’éducation des enfants et des parents.

La collectivité encourage l’expression par ses langues régionales, dans le respect de l’autre, de ses croyances et de sa foi, au sein d’un cadre identifié, et à des fins d’éducation et de la cohésion sociale. C’est à cette occasion qu’une centaine d’enfants âgés de 4 à 15 ans ont fait le déplacement des quatre coin l’île pour concourir.

Présente pour l’occasion, la conseillère départementale de la commune, Zamimou Ahamadi, a tenu à encourager ceux qui œuvrent particulièrement en faveur de la préservation et de la diffusion des langues mahoraises, notamment les associations SHIME et Moultaqanour. « Nous espérons qu’avec ce type d’événements, la jeunesse saura suivre le chemin de la paix, dont notre territoire à grandement besoin. »

La participation des enfants s’est faite individuellement et ou collectivement. À l’issue du concours, six concourant ont retenu l’attention du jury. Parmi les meilleurs éloges poétiques dans la catégorie madrasa, le 1er prix a été attribué à Ar-Rahman de Moinatrindri, le 2ème prix à Nissai Zahra de Bouéni et le 3ème prix à Riyadhui Al-Djannah de Bouéni. Dans la catégorie individuelle, c’est Yamina Ousseni qui l’a emporté, suivi de Naima Billerot et de Said Yassine. Tous les lauréats ont reçu des chèques cadeaux allant de 200 à 1.000 euros.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Coupure d’eau ce dimanche 14 juillet pour les travaux du Caribus

Pour permettre la réalisation de travaux dans le cadre du Caribus, la Société mahoraise des eaux (SMAE) annonce la nécessité de procéder à une...

Les maires reprennent la main sur la Cadema

En élisant Moudjibou Saïdi et Ambdilwahedou Soumaïla en tant que président et premier vice-président de la communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou, les élus communautaires tirent...

« Un lieu d’accueil pour écouter le malade et sa famille »

L’esprit était à la fête, ce jeudi 11 juillet, au centre hospitalier de Mayotte (CHM), une partie des équipes fêtait l’inauguration du Bureau des...

A Passamaïnty, l’excellence synonyme de nouveau complexe sportif

Un grand projet d’aménagement est prévu pour le village de Passamaïnty, situé dans la commune de Mamoudzou. Ce dernier vise à créer un complexe...

Les nouveaux infirmiers célèbrent leurs diplômes dans la joie

On peut croire à un manzaraka, il s’agit en réalité de la cérémonie de remise des diplômes des infirmières et infirmiers. L’Institut des études...