100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Vatel

Le Temps d’Agir milite pour la création d’un contrat « compétitivité pouvoir d’achat »

À lire également

Santé mentale à Mayotte : les précisions du directeur par intérim du CHM

Après la lecture de notre article en date du 1er décembre intitulé « 15.000 personnes suivies pour des pathologies psychiatriques dans la nature ?...

Non à l’exclusion de nos journalistes

Ce 17 décembre 2021, un membre de notre rédaction a été exclu sans ménagement du pôle presse chargé de suivre la campagne de Marine...

De nouvelles directives pour le financement des structures qui œuvrent dans le social et le médicosocial

Ce lundi 22 novembre s’est tenue au conseil départemental la première rencontre entre le vice-président en charge des solidarités, de l'action sociale et de...

Sébastien Lecornu reporte sa venue à Mayotte

Sur son compte Twitter, le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, a annoncé ce lundi sa décision de reporter son déplacement à Mayotte et à...

Dans un communiqué en date du 16 janvier, le président du mouvement Le Temps d’Agir, Soula Said-Souffou, invite le Département à créer un contrat « compétitivité pouvoir d’achat » avec les entreprises locales pour lutter contre la vie chère à Mayotte. « Il faut apporter des solutions concrètes et urgentes aux besoins légitimes des Mahorais, au risque de voir revenir des mouvements sociaux qui peuvent déstabiliser notre économie qui est déjà particulièrement éprouvée », plaide-t-il en introduction.

Ce contrat pourrait être signé entre le Département et toute société, immatriculée aux différents registres consulaires de Mayotte, qui s’engagerait à baisser ses prix moyennant une baisse contractuelle du montant de l’octroi de mer. Une contribution de l’État pourrait être étudiée et sollicitée, le cas échéant, pour pérenniser ce puissant dispositif économique. La baisse de l’octroi de mer pourrait intervenir à la fois sur le fret maritime et sur le fret aérien, sur un panier de produits essentiels restant à déterminer, dans le cadre des négociations, avec les acteurs concernés.

Selon Soula Said-Souffou, « l’augmentation de la consommation permettra de booster notre économie et compensera rapidement toute baisse temporaire et éventuelle des recettes de l’octroi de mer ».  Par ailleurs, il préconise d’instaurer « des contrôles rigoureux pour veiller scrupuleusement au bon respect des engagements des uns et des autres » : « Ils pourront associer les services compétents de l’État qui pourront prendre toute leur part dans ce dispositif essentiel pour la relance et la compétitivité de notre économie. Des échanges avec la Commission européenne seront également utiles pour stabiliser cette action. »

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1000

Le journal des jeunes

À la Une

Toutes les informations à connaître sur vos candidats aux élections législatives

Le ministère de l’Intérieur a publié ce mardi 24 mai la liste des candidats officiels enregistrés en préfecture pour le 1er tour des élections...

La Cimade annule sa procédure judiciaire entamée contre le Collectif des Citoyens

Le procès à l’encontre de trois membres du Collectif des Citoyens poursuivi par la Cimade, qui devait avoir lieu ce mardi 24 mai, a...

Une boutique pédagogique pour former les futurs professionnels de la vente à Sada

Premier dispositif de cette envergure à Mayotte, la boutique pédagogique du lycée de Sada a ouvert ses portes salle B210, ce mardi 24 mai...

Débat télévisé : une question de légitimité …

Dans le cadre des élections législatives 2022, la télévision publique organise ses traditionnels débats permettant aux différents candidats en lice de défendre leurs programmes...

Diabète : « Si une personne est petite et en surpoids, il y a déjà un facteur de risques. »

Ce mardi 24 mai se déroulait une matinée de sensibilisation sur la thématique du diabète. Organisée par le centre communal d’action sociale de la...
/* CODE DE SUIVI LINKEDIN----------------------------------------*/