100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Le projet pharaonique de Koungou en matière d’établissements scolaires

À lire également

Santé mentale à Mayotte : les précisions du directeur par intérim du CHM

Après la lecture de notre article en date du 1er décembre intitulé « 15.000 personnes suivies pour des pathologies psychiatriques dans la nature ?...

Non à l’exclusion de nos journalistes

Ce 17 décembre 2021, un membre de notre rédaction a été exclu sans ménagement du pôle presse chargé de suivre la campagne de Marine...

Départ pour Laurence Carval

Mardi 21 décembre 2021, la préfecture de Mayotte annonçait le départ officiel de Laurence Carval, sous-préfète et directrice de cabinet du Préfet de Mayotte....

De nouvelles directives pour le financement des structures qui œuvrent dans le social et le médicosocial

Ce lundi 22 novembre s’est tenue au conseil départemental la première rencontre entre le vice-président en charge des solidarités, de l'action sociale et de...

La ville de Koungou compte 21 écoles, 8 maternelles et 13 élémentaires. Ces dernières scolarisent 8.000 élèves en 2022. Le nombre de classes quant à lui est insuffisant en raison d’un nombre important d’enfants par classe.

Un schéma directeur des écoles a été réalisé en février 2020 pour déterminer la stratégie la plus judicieuse pour répondre aux besoins de la commune en matière de constructions scolaires jusqu’en 2030. Celui-ci se base donc sur des prévisions de croissance démographique sur dix ans et tient compte de la problématique de l’indisponibilité foncière, qui contraint donc à optimiser les capacités de l’existant et à répartir les équipements.

Pour établir le programme, les projections de croissance démographique laissent envisager 3.101 élèves en maternelle et 8.246 élèves dans l’élémentaire d’ici 2030. Sur la base de ces prévisions, il faudrait donc 250 salles de classe de plus, dont 88 classes pour supprimer la rotation. Un objectif compliqué qui va nécessiter d’agir en deux étapes.

Jusqu’en 2025, il s’agira de rénover toutes les écoles, d’installer des classes en modulaire pour les besoins urgents et de construire trois nouvelles écoles : à Kangani (15 classes à la place des quatre classes maternelles existantes), à Trévani (24 classes à la place des trois classes maternelles existantes) et à Koropa 1 (24 classes à la place des 12 classes élémentaires existantes). Chacune de ces écoles comptera un parking et un réfectoire. Celui de Koropa 1 sera double afin d’être mutualisé avec Koropa 2. Par ailleurs, cinq réfectoires supplémentaires seront construits pour les autres groupes scolaires : Longoni bassin, Koungou mairie, Koungou plateau et Koropa 3.

Il faudra compter environ 2.5 millions d’euros de budget pour les projets de rénovation et 39.583.870 euros pour les projets de construction. Parallèlement, la commune investie 400.000 euros par an pour l’entretien et l’acquisition de mobiliers scolaires. Elle a aussi répondu à un appel à projet numérique pour doter les écoles de tablettes. La deuxième étape 2025-2030 consistera à créer de nouveaux sites avec une prospective et une acquisition foncière à prévoir en amont.

Mayotte Hebdo de la semaine

Le journal des jeunes

chab6

À la Une

Intrusion au CHM : un homme de 29 ans et un mineur de 17 ans interpellés

La police de Mamoudzou a arrêté deux personnes suspectés de vol, ce jeudi 26 janvier. Ils seraient les auteurs du cambriolage du centre hospitalier...

Après un droit de retrait, ce vendredi matin, la barge reprend

Quelques chanceux ont réussi à prendre les premières barges du service des transports maritimes (STM), ce vendredi matin. Ensuite, à 7h, la rotation s'est...

La Cadéma désavoue le syndicat des Eaux de Mayotte

Au premier point abordé ce jeudi soir, en réunion de conseil, la Cadéma (communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou) avait décidé de mettre sa menace à...

Pamandzi ou Bouyouni, le choix se fera en 2023

Un nouveau dossier de présentation sur le projet de la piste longue à Mayotte vient d’être publié par la direction générale de l’aviation civile...

« Est-ce que je me vois à la télé ? » : état des lieux de l’audiovisuel mahorais

Le Conseil de la culture, de l’éducation et de l’environnement de Mayotte (CCEEM) a présenté, ce jeudi 26 janvier, son rapport intitulé « État de...