Trafic aérien à Mayotte : Air Austral relance (progressivement) ses vols

Trafic aérien à Mayotte : Air Austral relance (progressivement) ses vols

Avec l'annonce, lundi, de la réouverture de l'aéroport de Mayotte, la compagnie aérienne Air Austral reprend progressivement son programme de vol. Progressivement seulement, car si les liaisons reprennent, elles restent soumises aux fameux "motifs impérieux."

L'annonce était attendue, mais a quelque peu déçu. Si l'aéroport de Mayotte rouvre "dès cette semaine", comme l'a annoncé avant-hier la préfecture, avec "la reprise des vols commerciaux depuis et vers Mayotte", les déplacements restent soumis aux désormais bien connus "motifs impérieux". Quoi qu'il en soit, la compagnie Air Austral reprend donc ses vols de manière progressive.

S'agissant de la liaison Mayotte-Paris, deux fréquences commerciales sont prévues cette semaine, puis quatre la semaine prochaine, et cinq à partir de la semaine du 6 juillet, "sous réserve de l'autorisation des autorités", rappelle la compagnie. Pour ce qui est de la ligne Mayotte-Réunion en revanche, peu d'évolutions pour le moment avec, dans le sens Réunion-Mayotte, les vols effectués dans le cadre du pont aérien, et dans l'autre sens, une fréquence commercialisée par semaine. La suite "dépendra de l'évolution de la situation et se fera en accord avec les préfectures". Patience donc, pour ceux qui souhaiteraient s'envoler vers l'île Bourbon.

Des attestations à télécharger

Double patience même, car si les vols commerciaux reprennent, ils demeurent soumis à des "motifs impérieux" : voyage pour raisons professionnelles, de santé, familiales, etc. Des mesures très restrictives qui nécessitent de remplir des attestations disponibles en ligne, notamment sur le site d'Air Austral, mais aussi de fournir des justificatifs. Et si c'est la compagnie qui vérifie lesdits documents à l'enregistrement, la police aux frontières s'en charge également, décidant si le passager peut, ou non, embarquer. Tentative de fraude à oublier, donc.

Pour rappel, les voyageurs atterrissant en métropole en provenance de Mayotte n'auront aucun test à subir. En revanche, La Réunion impose qu'un test soit réalisé 72h avant le départ et qu'un isolement de sept jours soit observé à l'arrivée. Si le test n'a pu être fait, une quatorzaine stricte devra être respectée à l'arrivée.

Abonnement Mayotte Hebdo